Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUTHERN ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2003 Bad Luck Ain't No Cri...
 

- Style : Lynyrd Skynyrd, Blackfoot, Point Blank

BLACKBERRY SMOKE - Find A Light (2018)
Par BAYOU le 6 Mars 2018          Consultée 740 fois

Les décès de Gregg ALLMAN et Butch Trucks l’année dernière et l’annonce de la tournée d’adieu de LYNYRD SHYNYRD en 2018, signent inexorablement la fin d’une époque celle du southern-rock historique qui disparaît avec ses deux grands groupes fondateurs. Les groupes plus récents ont amalgamé le southern-rock dans un mélange de musiques qui va du blues à la country en passant par la soul ou l’americana.

Le nouvel album de BLACKBERRY SMOKE s’inscrit totalement dans cette mouvance, il suffit de nommer la liste des invités. Robert Randolph et sa slide pur l’approche gospel, Amanda Shires (dans la vie Madame Jason Isabell) pour la touche country et The Wood Brothers pour une teinte folk/americana. Certes on retrouve des chansons musclés, assez rock comme "Flesh And Bone" qui débute l’album avec un gros son, "Run Away From It All" et "The Crooked Kind" dont les riffs sont estampillés Charlie Starr, mais aussi trois chansons "Medicate My Mind" et "I've Got This Song", "Seems So Far" à dominante acoustique, et même du violon dans "I've Got This Song".

"I’ll Keep Ramblin", le morceau avec Robert Randolph reflète bien ce cocktail de musique, il démarre avec un son pêchu puis au milieu se tourne vers le gospel pour finir avec de belles envolées de guitare. On retrouve le groupe dans des chemins plus connus avec “Best Seat In The House” et Lord Strike Me Dead » mais le bonus-track « Mother Mountain” pourrait figurer sans rougir sur un album de CROSBY STILLS & NASH avec ses belles harmonies et ses guitares acoustiques.

Faut-il se réjouir ou regretter ce quasi adieu au southern-rock ? Comme souvent la réponse est fonction des affinités de chacun et de ce qu’on espère de Blackberry Smoke. Mais la nostalgie n’est plus vraiment de mise, sauf pour quelques-uns qui sont restés scotchés à la période du début des seventies. Alors prenons le groupe tel qu’il est. Avec un Charlie Starr toujours omniprésent, qui compose plusieurs titres avec son pote Keith Nelson ; et qui s’affirme de plus en plus comme le leader incontesté tant son empreinte est forte.

En effet, la démarche est sincère, authentique, les gars d’Atlanta plongent et restent dans la grande tradition des groupes du Sud, ils démarrent ou continuent un nouveau cycle, écrivant un autres chapitre avec une approche différente mais il n’oublie pas les fondamentaux, considérant les grands anciens comme des icônes dont ils reprennent sur scène certains morceaux.

A lire aussi en BLUES-ROCK par BAYOU :


GOV'T MULE
The Holy Haunted House (2008)
Houses of the holy en live et en intégralité




Duane ALLMAN
Skydog Retrospective (2013)
Le coffret du génie de la slide


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Charlie Starr (guitare,vocaux)
- Paul Jackson (guitare, vocaux)
- Brandon Still (piano,orgue)
- Richard Turner (basse,vocaux)
- Brit Turner (batterie,percussion)
- Robert Randolph (slide guitare)
- Amanda Shires (chant violon)


1. Flesh And Bone
2. Run Away From It All
3. The Crooked Kind
4. Medicate My Mind
5. I've Got This Song
6. Best Seat In The House
7. I’ll Keep Ramblin
8. Seems So Far
9. Lord Strike Me Dead
10. Let Me Down Easy
11. Nobody Gives A Damn
12. Til The Wheels Fall Off
13. Mother Mountain



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod