Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Vanessa PARADIS - Divinidylle (2007)
Par MARCO STIVELL le 15 Juillet 2018          Consultée 407 fois

Il faut sept bonnes années à Vanessa PARADIS et -M- pour donner une suite à leur collaboration sur Bliss, sorti en 2000. Le nouveau venu se nomme Divinidylle, en pleine période de creux artistique pour la demoiselle devenue maman, préférant poser pour les grands couturiers, même si elle réunit ses carrières musicale et cinématographique le temps d'un Atomik Circus (réalisé par les frères Poiraud, Didier et Thierry, avec elle, Benoit Poelvoorde, Jean-Pierre Marielle...), western délirant et croustillant.

-M- doit, lui aussi, se remettre en selle, depuis le succès colossal de Qui de Nous Deux en 2003. L'album n'est cependant pas de son seul fait, co-produit avec son batteur Patrice Renson (d'autres collaborateurs proches participent comme les musiciens Pierre Boscheron et Vincent Segal) et contenant des paroles de Didier Golemanas et Brigitte Fontaine, des compositions d'Alain Chamfort et Thomas Fersen... Et bien sûr, la première chose qui interpelle, c'est la pochette, peinture de Johnny Depp qui ne fait que renforcer l'image planétaire du couple idéal que lui et PARADIS ont développé, à l'époque en tout cas !

Divinidylle n'est pas un succès volé ; à son écoute, beaucoup d'idées coulent de source, bien plus que sur Bliss. Rien que les premiers extraits déjà, tubes plus ou moins grands, dévoilent une évidence conjuguée à une fraîcheur, toutes deux à l'origine du bonheur de retrouver deux artistes appréciés du grand public. Le morceau-titre d'abord est un rock hérité des années 60, des "Be My Baby" et "Then He Kissed Me". Très sensuellement, Vanessa est à elle seule la voix de son couple-star, difficile pour tout prétendant ou admirateur de ne pas succomber et jalouser Depp ! La chanson est bien taillée, avec des guitares et choeurs inspirés.

Le deuxième, c'est "Dès Qu'J'te Vois", presque dans le même ordre d'idée mais avec un peu plus de doute qui s'immisce et des rimes bien à la -M- : "Est-ce que, si on l'avait fait, on s'ferait l'effet que l'on se fait ?" De la pop sautillante bien habillée de basse et permettant à miss PARADIS d'osciller entre chant et murmures. Ce sont les deux efforts les plus importants de -M- en termes de création. Ensuite, on a "L'incendie", plus lent mais bien balancé également.

La moins bonne chanson de l'ensemble à mon sens reste "Chet Baker", malgré la présence d'un Ibrahim Maalouf encore peu connu. La voix grave et légèrement rauque de Vanessa n'est pas un choix judicieux comme elle pouvait l'être sur "Ma Pétroleuse", dans le film Atomik Circus. De plus, les paroles ont un côté bien bavard, bref, certains peuvent toujours apprécier l'esprit "cool" de la chanson, l'arrangement de cordes... Plus de sax ni de cuivres, la demoiselle aspire à autre chose qu'aux recettes qui ont fait sont succès, mis à part la pop et le rock sixties. En parlant de rock, elle nous étonne pas mal avec cette "Bataille" point linéaire et très dynamique, d'autant plus osée qu'elle en a composé la musique. Avec le reggae "La Mélodie", bien coloré par le talent de -M-, ces deux titres méconnus figurent parmi les plus réussis.

Au même niveau, on trouve les deux douceurs que sont "Les Revenants", à l'ambiance feutrée qui comporte déjà un peu du futur projet Un Monstre à Paris, et "Junior Suite", encore plus fragile, belle à pleurer. Rarement Vanessa obtient si bel écrin pour poser sa voix avec la plus grande justesse possible et qui n'a d'égale que sa finesse, de même que les arrangements qui la soutiennent. Merci à elle, à Chamfort pour la composition, à -M- et aux autres participants qui se mettent au service d'une telle merveille !

Là où il apparaît simple à première vue, le disque contient des chansons sympas et une poignée de très belles surprises auxquelles on peut ajouter "Irrésistiblement" où les mots de Brigitte Fontaine baignent dans une humeur ensoleillée, et puis dans les bonus, la reprise d'Aznavour, "Emmenez-Moi" version tango. Divinidylle obtient une Victoire de la Musique en tant qu'album de chansons, ce qui veut bien signifier quelque chose (à l'époque) !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Alex BEAUPAIN
Les Chansons D'amour (2007)
Une BO de choix pour un bon film




Alain SOUCHON
Au Ras Des Pâquerettes (1999)
Pop française 24 carats.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Vanessa Paradis (chant)
- -m- (guitares, basse, glockenspiel, banjo, chant)
- Patrice Renson (batterie, percussions, pédalier basse)
- Cyril Atef (percussions)
- Jérôme Goldet (basse, contrebasse, piano électrique)
- Albin De La Simone (piano, orgue)
- Thomas Bloch (percussions, ondes martenot)
- Pierre Boscheron (bruitages, scie musicale)
- Vincent Segal (violoncelle)
- Ibrahim Maalouf (trompette)
- Tom Manoury (harmonica)
- Franck Monnet (choeurs)
- C. Bary (choeurs)
- Florence Thomassin (choeurs)
- Jean-baptiste Brunhes (orgue)


1. Divine Idylle
2. Chet Baker
3. Les Piles (en Duo Avec Mathieu Chedid)
4. Dès Que J'te Vois
5. Les Revenants
6. Junior Suite
7. L'incendie
8. Irrésistiblement
9. La Bataille
10. La Mélodie
11. Jackadi



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod