Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Emiliana TORRINI - Fisherman's Woman (2005)
Par ERWIN le 6 Décembre 2018          Consultée 70 fois

Six longues années se sont écoulées depuis Love In The Name Of Science,l'album qui a lancé Emiliana TORRINI internationalement. Un très long hiatus uniquement interrompu par le EP Rarities, et surtout il est vrai par sa participation au deuxième tome du seigneur des anneaux pour lequel elle interprète la "Gollum's song" coécrite avec Howard SHORE, puis l'écriture de "Slow" pour Kylie MINOGUE, à une époque ou l'australienne est en pleine bourre. Toujours est-il que nous retrouvons la jeune femme à aujourd'hui 28 ans, en pleine rébellion face à ses premières amours Trip hop, puisque vous allez voir que cet opus est éminemment contemplatif et dénué de toute percussion. Vous ne trouverez ici que guitares légères, synthés brumeux, et toujours cette voix enfantine et d'une clarté rare. Nous nous sommes donc considérablement éloignés de BJORK.

Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures, si vous aimez les gros sons, le déchirement, la souffrance, tout ce qui va suivre n'est pas pour vous. Cette "Femme du pêcheur" se situe dans une dimension onirique et juvénile évidente. Quelques accords lancent "Sunny road", qui rappellent un peu les ambiances feux de camp des grandes heures de gloire du flower power. C'est vibrant et très habité. "Lifesaver" coécrite avec Siggi BALDURSSON des SUGARCUBES, est d'une douceur immaculée, même si un bridge plus angoissant nous ramène au sujet de la chanson. Il n'y a ici que des chansons douces et tranquilles. Ah c'est beau, c'est détendu du gland pour sur... Mais ça manque aussi sans doute d'un peu de sang de sueur et de larmes.

Beaucoup de ces compositions sonnent presque comme des comptines, des berceuses pour enfant, la femme du titre semble être avant tout une maman, toute d'amour et de calme, "Snow" en est l'incarnation. La petite aventure d'un cœur qui cesse de battre se déroule sur "Heartstopper", comme si elle ne se préoccupait de rien d'autre que d'elle même, un petit jeu d'enfant innocent. Une belle reverb illumine "Honeymoon Child", en parfaite adéquation avec la voix lumineuse tandis que plusieurs lignes de chant s'entremêlent sur "Serenade". On baigne dans l'ouate

Tout ce petit monde musical est nimbée de pensées positives, comme la description d'un bois mythologique ou l'on verrait passer au ralenti les créatures les plus improbables. Et comme nous avons débuté avec Tolkien, on imagine sans difficulté le bois de la Lothlorien sous un tel son. Mais "Today Has Been Ok" sonne plus "grands espaces américains", les influences ressortent d'une manière ou d'une autre. Le chant à consonance islandaise reprend quelque peu sur "At Least It Was", avec un joli refrain. Enfin un peu de batterie sur "Next Time Around", qui sonne immédiatement plus pop folk, on est assez proches ici de certains thèmes chers à Tori AMOS, puis la voix monte et descend sur "Thinking Out Loud", à la jolie mélodie presque crépusculaire.

Deux titres sont un peu au dessus du lot à mon sens : une simple ligne de guitare acoustique, quelques pincées de claviers, et la voix féerique de Emiliana, cette simple formule nous guide vers "Nothing's Bring Me Down" qui introduit l'album, aux paroles très positives et fortes. Voila le titre à retenir de cette livraison. On signalera aussi "Fisherman's Woman", qui échappe un peu à l'atmosphère générale d'un disque très contemplatif, le piano remplace la guitare pour un instant plus "mature" qui nous change drastiquement des comptines à la guitare, l'ambiance s'y fait plus jazzy.

Il est bien difficile de se montrer pragmatique sur une pareille oeuvre. TORRINI a eu visiblement besoin de faire le vide autour de son art, de ne plus garder que l'essence même de son chant, et d'y agréger quelques instruments d'une légèreté irréelle. Les orchestrations sophistiquées pratiquées par Roland ORZABAL sur le précédent album de la brunette sont bien loin, Tout ceci manque un peu d'une certaine énergie, la douceur de l'artiste passe certes au tout premier plan, mais il manque un petit élan supplémentaire à mes attentes. Question de personnalité, car le calme et la coolitude qui émanent de cet opus sont tout de même incroyables.

A lire aussi en POP par ERWIN :


ABBA
Mamma Mia (2008)
ABBA en Grèce.




Katy PERRY
One Of The Boys (2008)
Une sucette ?


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Nothing's Bring Me Down
2. Sunny Road
3. Snow
4. Lifesaver
5. Honeymoon Child
6. Today Has Been Ok
7. Next Time Around
8. Heartstopper
9. At Least It Was
10. Fisherman's Woman
11. Thinking Out Loud
12. Serenade



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod