Recherche avancée       Liste groupes



      
POP PSYCHéDéLIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


THREE DOG NIGHT - It Ain't Easy (1970)
Par ERWIN le 6 Décembre 2022          Consultée 211 fois

Après des débuts tonitruants, les THREE DOG NIGHT ont un brin marqué le pas sur leur deuxième album, moins profond que le premier. Quand on œuvre dans la reprise, il convient d’être irréprochable. Le groupe s’attelle à la tache avec passion pour le troisième L.P studio de sa carrière, mais a des difficultés à imposer ses vues sur la pochette complètement psychédélique qu’il choisit, à l’époque jugée incorrecte malgré la révolution sexuelle alors en cours. C’est pour cette raison que vous avez la chance, petits veinards, de découvrir ici cette "les magiciens orange" en lieu et place de l’officielle choisie par la maison de disque. Nous sommes à l’orée des années 70.

Début à la DEEP PURPLE avec riff de gratte et Hammond sur "Woman". Bien sûr, il s’agit d’un titre de FREE. Pas de honte à avoir, Paul RODGERS a dû être fier de cette version où Cory s’époumone comme il convient. Mike Allsup y rend justice à Paul Kossof, pour une entrée en matière bien pêchue. Il fait aussi merveille sur la lente complainte folky blues de "It Ain’t Easy" à laquelle l’utilisation d’instruments assez raw confère une belle identité assez conforme à l’originale. La composition de Mann/Weil, "Good Time Living", est pour THREE DOG NIGHT l’occasion de mixer à nouveau la voix des trois chanteurs en vue d'une plus grande efficacité. Le résultat est tout à fait à la hauteur.

La première version connue du "Mama Told Me Not To Come" fut promise à Eric BURDON, ce qui, étant donné le sujet de la chanson – shit et booze –, n’avait rien d’étonnant. Les chiens de la nuit vont l’amener ici à la première place du billboard pour leur gloire éternelle. Le Wurlitzer lui donne une petite âme plus funky, et on y signale la grande Donna SUMMER alors inconnue aux choeurs. La composition de Paul WILLIAMS, "Out In The Country", est un des grands classiques du groupe qui a pu se l’approprier sans comparaison aucune avec un passé déjà établi. Sur ce titre à la bonne humeur communicative, les voix des trois chanteurs sont à l’unisson, proposant une belle fusion faisant de ce titre un standard qui parvient à la 15ème place du billboard.

C’est le plus souvent la belle voix claire de Chuck Negron qui sert les titres les plus atmosphériques, comme en témoigne le "Cowboy" de Randy NEWMAN - toujours lui et oui !- dont la rendition ici est assez spectaculaire, quasi ambient, toujours sur le point d’exploser. Une belle performance du chanteur moustachu. Les aspects funky de "Good Feeling 1957" proposent cependant un Chuck en total falsetto et des interventions humoristiques des autres. Difficile à écouter pour d’autres raisons que de se marrer, mais pas trop ma came en l’occurrence.

L’incongruité psychédélique qu’est "Rock And Roll Widow" est symbolique du style que le groupe aurait adapté s’il avait dû suivre sa propre voie au niveau de la composition, au lieu de se poser en interprète des chansons des autres. On sent d’ailleurs toute la cohésion des musiciens sur ce titre qui ne rougit pas de la comparaison avec les cadors du psychédélique. Danny Hutton est au chant sur la merveilleuse classique "Your Song" de l’immortel Elton JOHN. Il en délivre une version honnête, totalement inutile dans la mesure où personne ne pourra jamais s’aligner sur l’originale. Mais rien de désagréable, bien au contraire.

Pas difficile d’être dithyrambique sur l’analyse de cet opus excellentissime du début à la fin. Pas un seul instant de faiblesse n'est à déplorer. Toute la justesse des voix des trois chiens de la nuit pour aller à droite à gauche, toucher à tous les genres avec, chaque fois, le même bonheur. Le classique "Mama Told Me Not To Come" trouve ici ses traits définitifs, et mon favori "Out In The Country" me remplit toujours de joie, car tel est le pouvoir de la musique. Je suis donc sur un valeureux 4.

A lire aussi en POP par ERWIN :


CHER
Believe (1998)
Le magnus opus de cher




Emiliana TORRINI
Me And Armini (2008)
Lumineuse personnalité


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Cory Wells (chant)
- Chuck Negron (chant)
- Dany Hutton (chant)
- Mike Allsup (guitare)
- Jimmy Greenspoon (claviers)
- Joe Schemry (basse)
- Floyd Sneed (batterie)


1. Woman
2. Cowboy
3. It Ain’t Easy
4. Out In The Country
5. Good Feeling 1957
6. Rock And Roll Widow
7. Mamatold Me Not To Come
8. Your Song
9. Good Time Living



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod