Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Ted Nugent

Rod STEWART - Blood Red Roses (2018)
Par ERWIN le 20 Octobre 2018          Consultée 447 fois

Récapitulons... Mais, oui ! Nous voici face au trentième opus de Rod STEWART ! Avouez que cela se fête non ? Certes, on ne va pas crier au miracle sans explorer la bête, mais tout de même, quand on regarde la tête de la discographie du bonhomme, on ne peut que se féliciter de le voir rebondir après des années de disette artistiques non ? D'autant que cette fois, pas de Rod sur un trône ou entouré par des mannequins ! Bah non, c'est un homme neuf que voilà, qui nous balance une peinture moderne en guise de couv' ! Voila qui est surprenant quand on connaît l'animal ! A l'age où la plupart des auditeurs coulent une retraite tranquillette, Rod continue de sortir des albums avec constance, il n'y a pas d'âge pour bien faire, surtout quand l'avenir est assuré pour plusieurs générations !

Allons-y, trois singles sont de la partie. On débute par "Didn't I", complètement dans son pré carré, de sorte que le sourire vous viendra facilement. Le petit lick de gratte folk est sympa, le rythme pêchu, on ne révolutionne rien, mais on reste dans une certaine exigence, Ce duo avec Bridget Cady se laisse écouter avec plaisir. Puis nous avons "Look in Her Eyes", un titre mainstream, pas le meilleur du lot, mais le refrain est efficace, comme souvent ! Enfin, "Grace", presque une comptine, nantie d'instruments traditionnels. On croirait une berceuse écossaise ou irlandaise, c'est d'ailleurs très beau, et un choix de single pour le moins surprenant !

On se souvient que le Rod avait pris pour habitude de nous plonger dans des ambiances celtiques ces dernières années... Oui ? Eh bien plongez tête la première dans le verre de Guinness qu'est l'éponyme "Blood Red Roses". Oui ça réveillerait un mort, ça sonne sans prétention mais c'est vraiment jouissif ! Bravo Rod ! Le banjo et les autres instruments traditionnels penchent parfois vers une americana à la MELLENCAMP, mais la voix ne trompe personne, du grand STEWART !

Comme à l'accoutumée, nous avons du rock ! On est drôlement agressif avec "Hole In My Heart", un riff qui tache, des cuivres qui déboulent, une batterie en carton, voilà presque du Cyber Boogie à la ZZ TOP, et ça fait plaisir ! "Vegas Shuffle", avec ses choeurs soul et quelques accents glam, nous replonge dans les effluves des ROLLING STONES qui aimeraient bien pondre des albums aussi incisifs au même âge. La rythmique cinglante de "Julia" est le prétexte à une débauche sentimentale étonnante, mais réussie. Voilà, c'est dit, il n'y a décidément pas d'âge pour bien faire. Et puis, et puis... "Rest of my life" est un p'tit roc'kn'roll léger, très sympa, qui nous rapproche cette fois de son pote de la noblesse Sir Reginald Dwight.

Quelques titres sont plus slows : "Farewell" est un petit tempo bien dans l'air du mainstream façon Sir Roderick, pas phénoménal, mais avec un petit refrain qui se laisse facilement aimer tant la patte de notre artiste est reconnaissable entre tous. "Honey Gold" propose une ambiance quelque peu emphatique, on va dire "à l'américaine". "Cold Old London" se veut un slow romantique de première bourre et certaines intonations le font pas mal.

Quelques surprises sont aussi de la partie : ainsi, un rocksteady se trouve dans les bonus : il s'agit de la mignonne "I don't want to get married". Puis "Give me love" nous voit replonger tête la première dans une ambiance disco de derrière les eighties. Parole, on se croirait avec Carmine à l'époque de "Daya think Im sexy"... Et quelle basse !

Sinon, vous trouverez là "When I was seventeen" de Frank SINATRA en droite ligne ressortie d'une session du Great American Songbook. Une rechute quoi ! Et aussi PREFAB SPROUT avec une "Who designed the slowflake" pas vilaine du tout. Et puis, prendre des risques à 72 piges, ça force le respect non ? Alors nous voilà avec sur les bras une reprise du "Rollin And Tumblin" popularisé par Muddy WATERS. Certes, c'est bien plus rapide, mais le shuffle est agréable, l'ensemble ne sonne pas déplacé.

En définitive, il n'est pas aisé de trouver une quelconque faiblesse dans cet album, le trentième d'une carrière exemplaire, c'est fort ! Rod STEWART y effleure toutes ces influences et propose du matériel d'excellente qualité malgré son âge canonique ! Impossible d'être sévère avec cet opus qui recèle bien des points positifs ! C'est donc un 4 mérité et qui risque de prendre place parmi ses classiques ! On se lève tous pour applaudir Rod !

A lire aussi en POP par ERWIN :


The BANGLES
Different Light (1986)
Mikki je t'aime




ABBA
Voulez-vous (1979)
Voulez-vous danser le disco ?


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Look In Her Eyes
2. Hole In My Heart
3. Farewell
4. Didn't I
5. Blood Red Roses
6. Grace
7. Give Me Love
8. Rest Of My Life
9. Rollin And Tublin'
10. Julia
11. Honey Gold
12. Vegas Shuffle
13. Cold Old London



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod