Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK BRETON  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Merzhin, Bodh'aktan, Armens, Kalffa, Transpher
- Style + Membre : Renaud Detressan

SOLDAT LOUIS - Bienvenue à Bord (1999)
Par MARCO STIVELL le 16 Janvier 2019          Consultée 231 fois

La période phare de SOLDAT LOUIS est terminée : malgré un succès déjà déclinant à l'époque, les années 1988 jusqu'à 1993 sont à lier ensemble pour la régularité en termes de publication, avec trois albums emblématiques et avant que le groupe ne disparaisse franchement de la sphère médiatique. Le live de 97, En Vrai, la clôture tardivement.

Les remaniements de l'équipe offrent à SOLDAT LOUIS un nouvel effectif presque total, seuls demeurent le capitaine et le second Wicknam. Cependant, c'est une équipe franchement durable puisqu'elle perdure encore aujourd'hui sous une forme presque totalement similaire (seul le sonneur Christophe Morvan l'a quittée).

Le premier album qui en résulte s'appelle Bienvenue à Bord, enregistré au studio SBES de Muzillac (Morbihan), publié par le label Declic Communications (Nantes) et distribué par Sony Music. Ce dernier grand nom n'aide pas, toutefois, le projet à rester bien visible au fil du temps : il n'est pas si simple à trouver que cela de nos jours (à un bon prix), même d'occasion !

C'est dommage, on le pense déjà quand on voit cette pochette sympa et rigolote, et ensuite quand on écoute le tout. Le seul regret à avoir est plus d'ordre technique, le mixage qui étouffe pas mal les voix en particulier ; ça manque d'espace, de puissance. Côté compositions et interprétation en revanche, ce n'est que du bonheur ! Mis à part une reprise, elles viennent toutes de Detressan/Gary Wicknam, avec Danet/Soldat Louis qui écrit la musique une bonne moitié du temps.

Comme toujours sur ce sacré rafiot, on alterne les chants de marins, l'évasion en paroles et des choses plus réalistes, avec un fond socio-politique. Le début fait fort avec « Cheyenne » et son analogie Bretons-Natifs amérindiens (« cinq siècles font de nous les mêmes », les « tuniques bleues » d'en face). Même si certains ont de quoi rire et déverser leur cynisme en entendant cela, on ne peut qu'applaudir la « fierté d'être indigène » et la défense d'une culture quand elle ne signifie pas en bouffer une autre, ni se laisser bouffer.

Dans le même style, en moins imagé, il y a « Rappelle-moi » et une savoureuse évocation de la catastrophe de l'Erika, bel oxymore pour « Quand sur les côtes du Finistère, le pétrole fait de la plaisance » (ce sont surtout la Vendée, la Loire-Atlantique et le Morbihan qui l'ont subi, mais cela rappelle tant l'Amoco Cadiz, vingt ans plus tôt). Vu que l'album est sorti courant 1999 et que l'Erika a coulé en décembre, on parle ainsi avec le recul, bien sûr. Au-delà de cela, c'est une autre ode au courage breton. « Ménestrel », enfin, parle des enfants du monde de manière touchante et des chefs d'état, que tout oppose. Une critique directe mais point trop lourde.

Petite surprise, Bienvenue à Bord, c'est parfois Bienvenue à bord de mon bateau-mouche, puisque les références à Paris sont légion entre « Accroche-toi » (les banlieues, les bagnoles, l'envie de s'évader en prenant un navire), et la chanson-titre avec ses citations de villes comme Maisons-Alfort, Puteaux... Un très bon point pour l'utilisation fort bien faite d'un choeur d'enfants, même TRI YANN n'y était pas arrivé sur l'album Belle et Rebelle, dix ans plus tôt !

Autre excellente intervention, celles des jeunes femmes enthousiastes sur « Un instant de déconnade » et son ambiance live. Excellent titre où Jean-Paul Barrière (co-arrangeur de l'album avec Danet/Soldat Louis) libère une profusion d'idées intéressantes aux claviers, de l'orgue transpirant sur un tempo surf-music à l'évocation du générique de la série TV Les Mystères de l'Ouest, suivi de près par la cornemuse. Parce qu'encore une fois SOLDAT LOUIS, ce sont des troubadours marins, des potes de bar, mais aussi de sacrés musiciens.

Le capitaine, d'ailleurs, tient toutes les parties de guitare ici, et question électricité, ça décoiffe ! Le rock'n'roll « Où l'est l'problème », les arpèges de « Super Sailor », les guitares jumelles façon THIN LIZZY de « Rappelle-moi » par-dessus des rythmes rock ou funky, on adore tout ça, Soldat ! Côté voix, bonne idée que ce petit duo avec Gary pour la reprise du chef d'oeuvre d'Alain SOUCHON et Laurent VOULZY, « Le Bagad de Lann-Bihoué », plus basique évidemment mais quand même bien taillée. La basse d'Hervé Le Guillou et les choeurs aigus de Michel Banuls se distinguent mieux qu'ailleurs.

Idem pour cet instrumental venu de nulle part sauf du large, « Galérian » qui est un peu, en matière de beauté sans paroles, le « Green Lands » de SOLDAT LOUIS. La batterie est massive, la balade enchanteresse, la guitare et la cornemuse chantent ensemble, le bagad intervient. La musicalité est tellement à l'honneur que même le funk endiablé de « Accroche-toi » ne détonne guère.

La ballade folk « Bienvenue à bord », avec ses synthés évanescents et intelligents (comme ce « l'île au trésor ne s'cache pas dans le métro »), la valse « Ménestrel », la pop-rock entraînante et inspirée de « Super Sailor », chanson de rupture amoureuse, sont tous convaincants. Les Bretons s'autorisent encore quelques références parlantes pour l'époque et plus amusantes que l'Erika sur « Homère m'a tué », le danger des sirènes et leurs chants : « Ça hurle, c'est pire qu'un Je t'aime d'Lara Fabian ! ».

Malgré un son discutable, ce ne sont que des compositions et des arrangements réussis. Par cela, Bienvenue à Bord est, depuis les débuts de SOLDAT LOUIS, leur deuxième meilleur effort, juste derrière Pavillon Noir ! Yo ho ho !

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


STEELEYE SPAN
Storm Force Ten (1977)
Dernier album "classique"




SUROîT
Prends Le Temps (2002)
Un excellent album de folk-rock acadien.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Soldat Louis (chant, guitares, banjo)
- Gary Wicknam, Michel Banuls (choeurs)
- Christophe Sonnic (batterie)
- Hervé Le Guillou (basse)
- Jean-paul Barrière (claviers)
- Christophe Morvan (cornemuse, bombarde, flûtes)
- Aurore, Roxane, Marina, Maiwenn, Angéliq (choeurs)
- Les Marmots De L'extrême
- Le Bagad De L'extrême


1. Cheyenne
2. Ménestrel
3. Super Sailor
4. Rappelle-moi
5. Accroche-toi
6. Bienvenue à Bord
7. Le Bagad De Lann-bihoué
8. Homere M'a Tué
9. Galérian
10. Ou L'est L'problème
11. Un Instant De Déconnade



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod