Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Mike Rutherford , Paul Carrack , Roxy Music

MIKE & THE MECHANICS - Out Of The Blue (2019)
Par MARCO STIVELL le 7 Avril 2019          Consultée 491 fois

Comme support pour mes chroniques, j'utilise un outil merveilleux appelé WordPad ! Cela ressemble à une publicité pour lessive ou dentifrice. La publicité, un concept tellement années 80 pour la première grande période de son histoire, à la télévision du moins. So 80's, just like MIKE & THE MECHANICS! Et même quand il sort un nouvel album, le groupe reste so 80's, surtout s'il se reprend lui-même.

Et donc, sur WordPad, j'ai tapé ce soir la recette d'une commande-livraison à un fast food (produits frais locaux, j'en suis pas sûr pour le "locaux" mais ça passe mieux comme ça on m'a dit ; en tout cas c'était pas chez McDo et cie). Burger, frites, tenders, moelleux au chocolat, la combinaison parfaite. J'ai gardé cette page ouverte même après le repas, et l'ai recyclée (avec la bénédiction de monsieur Hulot) pour écrire la chronique du dernier MIKE & THE MECHANICS. Parce que MIKE & THE MECHANICS, c'est so U.S.A. ! Un cran au-dessous de "Jump", "We Are the World" et cie, mais sans les permanentes ni les messages politiques. Souvenir d'un après-concert (de RENAUD, rien à voir) dans un diner à Montpellier, où ce groupe encore à peine connu de moi, jeune fan explorateur de GENESIS, passait avec son premier album de 1985 en fond sonore.

La boucle est bouclée. C'est aussi ce que pense le groupe qui n'a pas dû avoir dit son dernier mot pourtant. Mike Rutherford, l'éternel grand gamin de GENESIS qui aime les belles carrosseries, au sens propre comme au figuré, a composé trois chansons. Fort sympathiques d'ailleurs, et plus appréciables que les meilleures du dernier opus en date, Let Me Fly (2017), avec une mention spéciale pour "One Way". Quant à "What You Would You Do", il faut vraiment que ce soient des musiciens du troisième âge, anciens rockeurs pour certains et à qui personne ne demandait rien, qui parviennent sans mal à écrire une bonne chanson pop aux consonances antillaises ?

Et puis, juste après cet effort de création, plutôt que balancer un vulgaire E.P. en grommelant dans sa barbe de nous en contenter, il se dit qu'avec Tim Howar, Andrew Roachford et les autres, il pourrait reprendre ces anciennes chansons. Pas seulement les enregistrer à nouveau, mais les reprendre pour de vrai, en faisant un peu des deux. Avec une paire de voix bien installée depuis dix ans bientôt, un accompagnement lui aussi fidèle et solide (Gary Wallis, Anthony Drennan, Luke Juby), le but est de réutiliser des éléments des versions originales, instruments d'abord, chants parfois (les enfants de "The Living Years"), programmations aussi, en changeant certains sons de claviers et autres, tout en restant dans l'idée.

Cette envie de faire neuf mais pas trop est assez chic, bien chouette au final. Ce qui peut passer pour de la fainéantise, c'est en réalité de belles trouvailles dont il est difficile de se passer (l'intro de "Another Cup au Coffee", l'ambiance de "Silent Running", ici sans intro cosmique). Et si Paul Carrack et Paul Young manquent, si certains choix d'arrangements vocaux peuvent heurter au départ (le début de "Get Up"), il y a toujours le moment où on sent que Rocahford et Howar ont mûri - le deuxième surtout – depuis The Road (2011), savent ce qu'ils font et nous convainquent de leur capacité à s'approprier les chansons. Même "Over My Shoulder", surrentendue et marquée par la soulitude de Carrack, même "A Beggar on a Beach of Gold", hantée par feu Young, sont des réussites, elles aussi ayant préféré garder leur apparat musical antérieur.

Pour employer le jargon mécanicien, niveau révision et outre les voix, j'aime énormément le travail de Gary Wallis à la batterie, qui vise à rendre certaines parties plus rock que pop ("All I Need Is a Miracle", "A Beggar on a Beach of Gold"). Très sympa aussi, la petite rupture reggae sur "Silent Running"... Mazette, ils sont forts ces MECHANICS, dommage que dans le milieu on se paye leur tête ! L'écriture est leur force première, il suffit de bien adapter ensuite.

Quelques bonus acoustiques pour finir, pas mémorables sauf dans le cas de "The Living Years", ainsi que, pour le coup, ce duo de titres extraits de Let Me Fly. Ah, les réponses entre Howar et Roachford sur "The Best is Yet to Come" ! De la belle ouvrage messieurs. À défaut d'une vraie surprise, celle–ci est fort plaisante, merci !

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


KARNATAKA
The Storm (2000)
Une tempête hyper mélodique




Elton JOHN
A Single Man (1978)
Pas encore en baisse d'inspiration


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. One Way
2. Out Of The Blue
3. What You Would Do
4. The Living Years (2019 Version)
5. A Beggar On A Beach Of Gold (2019 Version)
6. Get Up (2019 Version)
7. Another Cup Of Coffee (2019 Version)
8. All I Need Is A Miracle (2019 Version)
9. Silent Running (2019 Version)
10. Over My Shoulder (2019 Version)
11. Word Of Mouth (2019 Version)
12. Don't Know What Came Over Me (acoustique)
13. The Best Is Yet To Come (acoustique)
14. The Living Years (acoustique)
15. A Beggar On A Beach Of Gold (acoustique)
16. Another Cup Of Coffee (acoustique)
17. Over My Shoulder (acoustique)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod