Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Mike Rutherford , Paul Carrack , Roxy Music

MIKE & THE MECHANICS - Rewired (2004)
Par BNJ le 17 Décembre 2004          Consultée 2285 fois

Le monde de la musique est un univers très étrange, avec ses complots, ses trahisons et ses mystères. Parmi ces mystères, il y a cette décision prise en 1999 par Mike Rutherford et Tony Banks de ne pas continuer l’aventure Genesis, qui venait pourtant de trouver un nouveau souffle avec l’arrivée de Ray Wilson dans l’album « Calling All Station ». Pourquoi revenir sur cette question en ces lieux ? Hé bien tout simplement parce qu’on peut se demander comment il est possible de vouloir poursuivre une aventure aussi aléatoire que celle de M&Ms plutôt que celle de Genesis… Allez comprendre.

En tout état de cause, et pour ceux (ils sont nombreux, je le sais) qui se disent qu’il n’y a (plus) rien à attendre d’un groupe comme Mike & the Mechanics, je ne saurai que trop vous conseiller d’écouter attentivement ce tout nouvel album intitulé « Rewired » (rebranché). Car, un peu à l’image de Alan Parsons via son « A Valide Path », Rutherford et Carrack s’offrent un retour particulièrement réussi et c’est une sacrée surprise. Et c’est d’ailleurs, tout comme Parsons, vers l’électronique que le groupe anglais s’est penché cette fois. Une utilisation de samples, de rythmes divers et d’ambiances qui est loin d’être grossière et qui permet de donner une nouvelle dimension aux compositions qui, à la base (il faut bien l’avouer), ne sont quand même pas très novatrices.

Mais le charme est bel et bien là. « One left Standing » sonne comme une production Mirwais, « Somewhere along the line » ballade assez réussie, se révèle être un beau morceau pop et est ici soutenu par des arrangements discrets mais efficaces, et surtout, « Falling », excellent titre électro-pop ; qui renvoie à Camouflage et à Reamon achève de donner à l’ensemble son lot de réussite. Et si quelques titres restent sans réel intérêt, le groupe offre quand même à nos oreilles avides de beaux sons pas moins de 2 instrumentaux qui flirtent bon avec le progressif moderne. « Rewired », dont l’épais jeu de guitare de Rutherford rappelle la force de « Calling All Stations » et « Underscore », morceau mystérieux, inquiétant mais parfaitement efficace, qui lorgne de façon respectueuse vers le « Painkiller » de Depeche Mode.

Après cette merveille mélodique qu’était « Beggar » en 1995 et le ratage complet de « M&Ms » en 1999, le groupe de Rutherford, privé de la voix de Paul Young, décédé l’année dernière, prouve qu’il a encore quelque chose à dire. Et si c’est, dans l’absolu, une bonne nouvelle, il ne nous reste plus qu’à espérer qu’il veuille bien mettre ce regain de créativité au profit de son groupe historique…

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par BNJ :


Sebastien SCHULLER
Happiness (2005)
La bande son parfaite




Alan PARSONS
A Valid Path (2004)
La renaissance... enfin !


Marquez et partagez





 
   BNJ

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Paul Carrack (chant, guitare)
- Mike Rutherford (guitare, clavier)


1. One Left Standing
2. If I Were You
3. Perfect Child
4. Rewired
5. I Don't Want It All
6. How Can I
7. Falling
8. Somewhere Along The Line
9. Underscore



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod