Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Booze Brothers, Bodh'aktan
- Membre : The Fallen Birds

CELKILT - The Road That Takes Me Home (2019)
Par GEGERS le 14 Juin 2019          Consultée 636 fois

Alors que les CELKILT travaillent à la réalisation de leur deuxième album, dont la sortie est annoncée pour le printemps prochain, le groupe n'en reste pas moins désireux de continuer à occuper le terrain en se produisant en concert, mais aussi en proposant de nouveaux morceaux à même de rassasier ses fans dévoués, toujours friands d'inédits. Après s'être frottés à la surconsommation de plastique et à son impact avec "The Best I Can" en avril, titre punk-rock celtique énergique et somme toute traditionnel, voici que le groupe propose un nouveau morceau bien plus ambitieux, tant sur la forme que sur le fond. "The Road That Takes Me Home", illustré par un clip en images de synthèse d'une beauté à couper le souffle, à la fois sombre et poétique, ce morceau voit le groupe naviguer dans des eaux musicalement bien plus complexes et audacieuses.

Ce n'est pas un nouveauté néanmoins. Après plusieurs EP marqués par la pratique d'un punk-rock celtique somme toute enjoué et festif, l'album Stand marquait une évolution discrète mais bien réelle vers des sonorités plus réflexives et torturées, une évolution marquée par la splendeur du morceau "Fall In Place". Sans en avoir la splendeur, "The Road That Takes Me Home" pourrait être le petit frère du chef-d'oeuvre précité. Il s'en dégage une intensité similaire, portée par cette cornemuse frénétique qui envahit l'espace sur les premières mesures du morceau. Sorte de modern-rock celtique, le titre prend néanmoins le temps de se développer, de s'extirper de la prédominance sonore de la cornemuse pour se faire, dans sa première partie, un mid-tempo rock axé autour des belles mélodies vocales de Titou MacFire. Et puis, comme dans un bon film, une péripétie, à la fois musicale et retranscrite dans le clip, vient chambouler le propos, transformant le morceau en un titre à tiroirs à la fois puissant et atmosphérique, direct et éthéré.

Fédérateur grâce à l'ajout de "oh oh oh" qui devraient faire mouche en concert, "The Road That Takes Me Home" est aussi tourmenté, presque dérangeant, évoquant l'amour dans ce qu'il a d'inaccessible et de désespéré. L'alternance des tempos, rapides ou lents, sur laquelle est axée le clip, permet de renforcer l'impact visuel. On ressort de l'écoute et du visionnage avec le sentiment que les CELKILT ont ici créé un très grand morceau, certainement moins immédiat que leurs réalisations passées, mais qui confirme une évolution musicale très prometteuse. On en redemande !

Le clip : https://www.youtube.com/watch?v=4FJStFimVYU

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


MAGNUM
Into The Valley Of The Moonking (2009)
Magnum opus




WILD COLONIAL BHOYS
On Our Own (2015)
La certitude du kilt


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Titou Macfire (guitare, bouzouki, chant)
- Rem's Macground (batterie, bodhran)
- Drik Macwater (basse, hamonica)
- Iain Macwind (cornemuse, flûte, flûte traversière, basse)
- Ana Macfive (violon)


1. The Road That Takes Me Home



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod