Recherche avancée       Liste groupes



      
DISCO  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CHIC - Real People (1980)
Par DERWIJES le 23 Juin 2019          Consultée 234 fois

A l'orée des années 80 il était populaire de détester le disco. “Disco Sucks”, pouvait-on lire sur des t-shirts arborés avec fierté par les gardiens du bon goût. Et comme l'espèce humaine ne se réunit jamais aussi bien que dans la stupidité les voilà qui organisent par une chaude nuit de Juillet une séance de destruction de disques disco à l'explosif, subtilement appelée Disco Demolition Night. On passera sur les relents racistes et homophobiques de l'évènement -les principaux artistes disco étant des Afros - Américains et la musique ayant réputation d'être populaire dans les milieux gays - pour s'arrêter sur l'ironie que ces mêmes chevaliers des temps modernes s'enthousiasmaient pour “Another One Bites the Dust” de QUEEN.

Peu importe, il en faut plus pour arrêter les bourreaux de travail que sont Niles RODGERS et Bernard RODGERS qui agrandissent la CHIC Factory en produisant pas moins de quatre albums en cette année 1980: L'album éponyme de Diana ROSS, Love Somebody Today de SISTER SLEDGE, King of the World de SHEILA AND B's DEVOTION et le cinquième album de CHIC (on n'est jamais mieux servi que par soi-même après tout). De ces quatre albums c'est celui de Diana Ross qui remportera le plus gros succès et qui reste encore aujourd'hui le plus mémorable: le temps a été moins clément pour ce Real People qui a disparu, écrasé par le mastodonte Risqué.

Un oubli pas anodin puisque Chic commence à partir de Real People à dévier de la trajectoire empruntée sur ses trois premiers albums. Si le coeur de la musique reste un groove imparable, la guitare prend le pas sur les cordes avec des riffs efficaces, mais un changement qui ne plaira pas au public qui ne portera pas l'album en haut des charts comme ses prédécesseurs, même si on ne peut le qualifier d'échec commercial. D'entrée de jeu nous sommes accueillis par “Open Up”, un instrumental faisant la part belle aux cordes et à la basse. La production est comme toujours impeccable, aucun instrument ne noie l'autre dans le mixage. Une fois cette petite intro passée le nouveau Chic se dévoile sur les singles “Real People” et “Rebels Are We”, qui mettent en avant la guitare de Niles Rodgers. Ses solos sonnent comme du hard-rock et on peut comprendre que l'audience de 1980 ait pu être déstabilisée par ce durcissement.

Outre la proéminence de la guitare, l'album est encore plus chargé que d'habitude. Les cordes sont multipliées et l'on ressent bien l'influence de Bernard HERMANN dans leurs compositions. Je dois revenir une nouvelle fois sur l'excellence de la production: à aucun moment on ne se sent noyé dans les compositions. On peut sentir l'influence du ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA dans cette production.

Le dernier single de l'album, “26”, n'est en fait sorti en single qu'au Royaume-Uni. Encore une fois les britanniques ont fait preuve de bon goût en choisissant ce morceau très 80's aux choeurs réjouissants, plutôt que “I Got Protection”, indéniablement le moment de l'album que je passe volontiers et qui lui souffre d'être justement trop 80's, jusque dans ses paroles qui reflètent les problématiques de l'époque (“I've got protection against your infection”...), et qui crée un ventre mou dans le disque, une impression renforcée par les morceaux restants qui restent sympathiques mais anecdotiques dans l'ensemble.

Real People est le commencement de ce que j'appelerais la deuxième trilogie de Chic. Après trois albums résolument disco Rodgers et Edwards regardent ailleurs pour ne pas couler avec le navire disco. Ce disque résume cette volonté mais sera dépassé par les deux suivants qui eux prendront un virage définitif vers la funk. Une entrée sous-estimée du groupe dont les singles méritent d'être redécouverts.

A lire aussi en FUNK par DERWIJES :


CHIC
Risque (1979)
L'agence tous risques.




CHIC
C'est Chic (1978)
So chic !


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Alfa Anderson (chant)
- Luci Martin (chant)
- Bernard Edwards (basse, chant)
- Nile Rodgers (guitare, chant)
- Tony Thompson (batterie)
- Fonzi Thornton, Michelle Cobbs, Ulland M (chant)
- Robert Sabino, Andy Schwartz, Raymond Jo (claviers)
- Sammy Figueroa (percussions)
- Karen Karlsrud, Cheryl Hong, Karen Milne (cordes)
- Jon Faddis, Ellen Seeling (trompette)
- Alex Foster, Jean Fineberg (saxophone)
- Barry Rodgers (trombone)


1. Open Up
2. Real People
3. I Loved You More
4. I Got Protection
5. Rebels Are We
6. Chip Off The Old Block
7. 26
8. You Can't Do It Alone



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod