Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Bill HALEY AND HIS COMETS - Rock'n'roll Stage Show (1956)
Par ERWIN le 23 Mai 2020          Consultée 193 fois

Cette livraison 1956 de Bill HALEY and His COMETS est la première à proposer du matériel inédit à la jeunesse mondiale à l'aube de sa rébellion. Il faut commencer à lui donner une part de responsabilité n'est-il pas ? Le grand chamboulement à déjà eu lieu l'année précédente. Bill est désormais une superstar, ses ventes colossales lui assurent déjà un avenir radieux, mais il faut tacher de surfer sur la vague de la mode en ne perdant pas le contact avec ses fans. Il a 30 ans, l'age de Chuck BERRY, mais il ne dispose pas ni de l'énergie ni de la virtuosité agile de ce dernier, et pas non plus de sa gouaille. Il y a du boulot, mais en attendant, on est dans le velours.

"Calling All Comets" doit autant au jazz swinguant de Glen MILLER qu'aux premiers émois du rock'n'roll. C'est Rudy Pompilli le saxophone qui s'en donne ici à cœur joie pour provoquer une belle dynamique, il "Rudy's Rock" est d'ailleurs tout à sa gloire. On retrouve le pianiste accordéoniste Johnny Grande à la baguette sur "A Rockin Little Tune" ou Franny Beecher se débrouille fort bien en tricotant des solos ma foi fort aimable pour cette très jeune année 56. Le guitariste prend d'ailleurs ses responsabilités sur "Goofin Around", on y sent l'influence des grands jazzmen Barney KESSEL ou l'immense Herb ELLIS, c'est rare chez les guitaristes de rock'n'roll, mais il y a des descentes qui ne trompent pas. Vous savez où il officiait avant ? Chez Benny GOODMAN où il faisait les solos de guitare ! Une intro à la Chuck BERRY sur "Blue Comet Blues", et pas mal de démonstration de la part de Frannie qui s'en sort à nouveau avec les honneurs, et même un brin de distorsion.

Notre cher Papounet à tous ne chante finalement que sur quatre titres de cette galette, mais ça débute fort bien avec "Rockin Thru The Rye", on reste dans les ambiances qu'aiment le chanteur, la progression est efficace et le bridge, bien que simple reste très efficace. "Hook, Line And Sinker" est moins mémorable mais toujours aussi reconnaissable, Bill reste sur un pré carré solide qui lui appartient, les solos de sax et de gratte sont en revanche très chouettes. "Choo Choo Ch'boogie" me semble très passe partout, mais nanti d'excellents solos. On en termine avec "Hot Dog Buddy Buddy" et le moins qu'on puisse dire, c'est que Bilou construit ses rocks systématiquement de la même manière, ça ne les rend pas désagréables, juste semblables, un peu comme Chuck BERRY, que voilà un étrange parallèle !

Le steel guitariste Billy Williamson se retrouve au micro pour pas moins de trois titres ! Ce n'est pas rien. Sa voix est moins chaude que celle du leader, mais elle n'est pas vilaine, "Hide And Seek" est un rock plutôt standard, mais qui sonne très suranné avec des chœurs issus des mouvements carrément bebop. Il partage ensuite le micro avec Frannie Beecher et le bassiste Al Rex pour deux titre en trio qui sonnent la encore très jazz pop des fourties à la Glen MILLER, ce n'est clairement pas du rock. "Tonight's The Night" est là encore très swing, dans la droite ligne d'un Brian SETZER aujourd'hui, s'il fallait situer pour les contemporains, "Hey Then There Now" est beaucoup plus réussi.

Bien évidemment, tout ceci n'a rien d'un feu d'artifice, et voilà de la musique des années quarante mis au goût du jour pour les besoins de la cause. Bill HALEY s'en sort, mais sa musique reste cantonnée à la génération précédente, ce qui va finir par lui coûter ses galons de star. Les COMETS sont cependant de vrais musiciens capables de l'adaptation nécessaire, alors pour le moment... on donne le change. Cependant, si on excepte "Rockin' Thru The Rye", je ne vois rien à retenir de cette livraison 56. tout ceci est très daté.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Ricky NELSON
Songs By Ricky (1959)
Toujours le plus beau




Gene VINCENT
The Crazy Beat Of Gene Vincent (1963)
Jusqu'au bout


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Bill Haley (chant-guitare)
- Frannie Beecher (guitare-chant)
- Billy Williamson (steel guitare-chant)
- Rudy Pompilli (saxophone)
- Johnny Grande (piano-accordéon)
- Al Rex (basse-chant)
- Ralph Jones (batterie)


1. Calling All Comets
2. Rockin' Thru The Rye
3. A Rockin Little Tune
4. Hide And Seek
5. Hey Then, There Now
6. Goofin Around
7. Hook, Line And Sinker
8. Rudy's Rock
9. Choo Choo Ch'boogie
10. Blue Comet Blues
11. Hot Dog Buddy Buddy
12. Tonight's The Night



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod