Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Elvis Presley , Jerry Lee Lewis , Buddy Holly , Gene Vincent

Bill HALEY AND HIS COMETS - Rockin' The Joint (1958)
Par ERWIN le 11 Juin 2020          Consultée 276 fois

La discographie de Bill HALEY and His COMETS est un plaisir : on passe de vieilles reprises à des standards du jazz ou de la folk. Cette fois, Decca se dit qu'il y a du blé à faire en regroupant tous les singles qui n'étaient pas encore parus sur un album. IL était temps finalement ! Plusieurs classiques sont donc ici présents, il suffit de regarder la liste d'un bref coup d'oeil pour nous sentir rassurés. Tout ceci devrait se passer dans le velours. Bill est un artiste qui n'a plus besoin de faire ses preuves, mais au moins, voilà une remise à zéro efficace de la disco du pionnier, c'était nécessaire !

L'album vaut avant tout pour ses classiques ! L'immense moment de grâce de cet opus préfabriqué est de taille : "See You Later Alligator", enregistrée 3 ans auparavant, obtient un énorme succès au point que Bill en écoulera plus d'un million. Un grand classique qui mérite sa place au firmament des standards du rock'n'roll. Bill y est dynamique et Frannie décoche de superbes solos. C'est jouissif ! Puis "The Saints Rock'n'roll" est l'étonnante adaptation du supra standard "When The Saints Go Marchin In", et la sauce prend superbement, avec un Bill qui cabotine tout du long. Frannie s'en donne lui-même à cœur joie dans un solo bien décapant pour l'époque ! Un des titres de gloire de l'artiste.

Le guitariste Frannie Beecher a droit aux feux de la rampe avec "The Beak Speak", un instrumental taillé pour lui. J'y perçois certaines des influences qui rejailliront vite sur Eddie COCHRAN, cette manière de "parler" en accords, et une certaine mélodicité sans pour autant tomber dans le démonstratif, très agréable. On continue dans les classiques avec "Rip It Up", qui a connu son lot d'interprétations ! J'avoue une préférence pour la version d'Elvis PRESLEY, la vraie petite merveille d'un king au top de son art. Bill ne manque pas d'énergie mais l'orchestration des COMETS manque sans doute un peu de peps, même si Pompili met le feu au poudre lors du solo.

Quelques redites ? "Rockin Through The Rye" est à nouveau là, reportez-vous aux précédentes kros pour en savoir plus ! "Burn That Candle" était déjà sur Rock Around The Clock – voir ma kro. "Rock The Joint", un des vieux hits du Bilou - 1952 ! - trouve ici une seconde jeunesse. On ne peut que s'étonner de la ressemblance avec "Rock Around The Clock" même si la qualité en est à des années lumière. On retrouve d'ailleurs le même rythme en plus lent sur "Move It On Over", plutôt sympa. "Rock Lomond" est un oublié des sessions de l'album précédent, où sur l'air du traditionnel écossais "Loch Lomond", la belle guitare western introduit le classique mis au goût du jour rock and roll, le fond de commerce de notre cher Bill !

Quelques morceaux moins connus ? Le ton de "How Many" est une vraie petite merveille de légèreté, où la voix douce de Bill HALEY déclamant son texte est juste savoureuse. Bien sûr, c'est daté mais la résultat nanti des choeurs des COMETS est vraiment à la hauteur, surtout quand Rudy se lance dans son solo de sax. "Forty Cups Of Coffee" quoique restant dans son pré-carré habituel sans rien offrir de phénoménal, est un titre de bon aloi avec des cuivres sympas et un brin de distorsion dans la guitare de Frannie. "It's A Sin" est un petit doowop traînaillant, où Rudy pousse un peu le vice sur le solo de sax, alors que l'ambiance un peu laidback de "Sway With Me" s'avère elle aussi très chouette.

En définitive, rien n'est à jeter dans cet album fait de bric et de broc, presque un petit best of de ses meilleures compositions si on excepte l'album Rock Around The Clock. Il le complète donc remarquablement et est tout à fait conseillé aux amateurs de rock des grands parents. Le talent des COMETS, qui compte beaucoup dans le succès de Bill HALEY, s'y confirme. J'ai d'ailleurs changé l'appellation du groupe pour me conformer à la réalité historique. Enfin, la moyenne de Bill remonte, il était temps ! Un très joli 4.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Elvis PRESLEY
Sun Sessions (1976)
King




Jerry Lee LEWIS
Sun 1 - Dixie (1956)
Les débuts de Jerry Lee


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Bill Haley (guitare-guitare)
- Franny Beecher (lead guitare-vocaux sur 4,12)
- Billy Williamson (steel guitar)
- Johnny Grande (piano)
- Al Rex (contrebasse-basse sur 8)
- Ralph Jones (batterie)
- Rudy Pompilli (saxophone)
- Cliff Leeman (batterie sur 7,10)
- Frankie Scot (saxophone sur 5,11)
- Joe Olivier (guitare sur 9)


1. Rockin Through The Rye
2. New Rock The Joint
3. Move It On Over
4. How Many ?
5. See You Later Alligator
6. The Beak Speak
7. Forty Cups Of Coffee
8. The Saints Rock And Roll
9. Sway With Me
10. It's A Sin
11. Burn That Candle
12. Rock Lomond
13. Rip It Up



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod