Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


CLAN OF XYMOX - Spider On The Wall (2020)
Par RICHARD le 18 Août 2020          Consultée 252 fois

Si CLAN OF XYMOX en cet été 2020 a au moins un mérite, c'est bien celui de perdurer. En effet, ce projet néerlandais crée par Ronny Moorings en 1983 fait indéniablement preuve d'une belle constance. Malheureusement, cette dernière se matérialise plus par la sortie métronomique d'albums moyens tous les deux-trois ans que par une empreinte noire purement qualitative. Les débuts cold-wave furent pourtant des plus brillants. La fin de siècle précédent aux effluves gothiques était globalement pas mal non plus. C'est à partir de Notes From Underground (2001) que le leader à l'ego bien affirmé pour ne pas dire plus a grippé quelque peu sa machine. Il s'est en effet enfermé dans une dark-wave electro pouet pouet le plus souvent insipide et facile. Ceci n'empêche pourtant pas le groupe d'être encore de nos jours dans la sphère gothique toujours aussi populaire. L'amour, ça ne s'explique pas, et celui que lui porte certains passionnés des univers sombres m'a toujours laissé perplexe pour être honnête. Cette petite araignée va t-elle enfin réussir à changer la donne ?

La vie est ainsi faite qu'écouter une nouvelle production des Bataves suscite toujours néanmoins une appréhension certaine. Il y a alors sans doute un peu de masochisme à espérer un renouveau qui ne viendra sans doute jamais. En effet, Moorings préférant volontiers le confort de rentier à la prise de risque artistique, la découverte de titres formolisés et emplis de tics est bien le plus souvent à craindre. Les toutes premières notes de l'introductif "She" laissent de fait perplexes et ne sont pas là pour rassurer sur la suite. Elles rappellent pour l'habitué celles de "Going Round", un titre remixé paru sur Hidden Faces en 1997. Le leader corbeau redresse opportunément la barre avec l'ajout d'une guitare froide que ne renieraient pas par exemple les jeunes pousses turques de SHE PAST AWAY. Le début se fait donc pour ne rien changer en demi-teinte.

Certaines ambiances développées ensuite par CLAN OF XYMOX sur Spider On The Wall nous rappellent opportunément pourquoi il est taxé le plus souvent d'immobilisme. Ainsi, n'est-il guère surprenant de côtoyer ces longues plages ennuyeuses et coutumières qui se veulent atmosphériques. Eh Ronny, pourquoi tu t'entêtes dans ce style si ce n'est pour vicieusement nous faire bailler ? Sur une trame électro qui frise l'indigestion, en plus d'avoir été entendue déjà des dizaines de fois, "I Don't Like Myself" s'étire comme un jour sans fin. Rebelote avec le titre éponyme ou le conclusif "See You On The Other Side" qui, malgré la voix toujours prenante et expressive de son chanteur, ne font malheureusement illusion que momentanément. Le travail sur les claviers est comme souvent loin d'être inintéressant mais cette sensation habituelle lui enlève toute attractivité réelle. Moorings demeure le gardien à vie de son propre temple qui se trouve de fait en voie de fossilisation.

Comme à chaque galette, la persévérance et la patience vous donneront envie assurément de ne pas chasser cette maudite araignée à coup de balai ou de courir après avec vos Charentaises. Il est difficile en effet de distinguer des titres forts car l'écoute se fait sans heurt, sans émotion palpable. Tout semble orchestré et construit sur une même ligne et seuls les passages répétés vous font parfois ouvrir l’œil. Moorings est pourtant encore capable de belles choses. J'ai toujours pensé qu'il avait gâché avec application son talent initial. Ainsi, même si la trame de "All I Ever Know" évoque quelque peu le "The Walk" des CURE, son côté direct fait instantanément mouche. Ce spleen dansant est l'ADN du Néerlandais depuis ses débuts. Que ce soit avec la mélodie parfaite de "Lovers" taillée pour le dancefloor catacombe ou le très SISTERS "Black Mirror" le groupe n'est jamais aussi pertinent que lorsqu'il allie froideur des beats et tourments intérieurs. Mais au final, ceci fait quand même trop peu.

Ce n'est à l'évidence pas avec ces dix titres prévisibles que CLAN OF XYMOX offre de nouveaux contours excitants à un univers qui, mine de rien, fêtera bientôt ses quatre décennies d'existence. Spider On The Wall est encore une belle preuve de ce qu'on pourra nommer poliment la routine gothique.

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


The CURE
Faith (1981)
Cold-wave sépulcrale

(+ 1 kro-express)



LEBANON HANOVER
Let Them Be Alien (2018)
Duo de glace.


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



Non disponible


1. She
2. Lovers
3. Into The Unknown
4. All I Ever Know
5. I Don't Like Myself
6. Spider On The Wall
7. When We Were Young
8. Black Mirror
9. My New Lows
10. See You On The Other Side



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod