Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


CLAN OF XYMOX - Limbo (2021)
Par RICHARD le 14 Septembre 2021          Consultée 175 fois

CLAN OF XYMOX, c'est un peu le Jean-Pierre PERNAUT de la sphère gothique. Le groupe néerlandais sort effectivement son marronnier sombre à intervalle régulier. A la place de reportages sur la fête de la Blanquette de Limoux ou de la Braderie moules-frites de Lille, Ronny Moorings, son leader, préfère se fendre chaque année de sa petite heure de dark wave, dorénavant le plus souvent paresseuse. Un an à peine après la sortie du faiblard Spider On The Wall, Moorings nous précise avec conviction que la pandémie de 2020 et son confinement lui ont insufflé une verve créative des plus abondantes. Ceci a de quoi mettre en alerte et relancer un peu l’intérêt déclinant concernant ce groupe. Les déceptions, les pétards mouillés et autre feu de paille étant tellement nombreux, la plus extrême prudence demeure toutefois naturellement de mise.

Comme à son habitude, le combo ne fait pas les choses à moitié et nous gratifie de douze titres, ce qui semble d'ailleurs encore bien (trop) généreux. Il faut croire que c'est le cahier des charges que le peu amène leader s'impose à lui-même. Et nous alors ? On se dit que c'est reparti pour une découverte de morceaux, de structures maintes fois entendus. Les premières écoutes ne font que conforter cette sensation désormais habituelle. L'attention a du mal à être retenue. Pourtant après plusieurs écoutes attentives, il y aurait bien comme un frétillement au détour de certaines ambiances. Si c'était la bonne cette fois-ci ? Même si Limbo a en apparence tous les défauts inhérents au groupe, il désire surprendre et en découdre. Je ne vais pas quand même m'en plaindre.

Ce qui est donc immédiatement frappant, c'est que Moorings semble avoir retrouvé enfin, malheureusement seulement par intermittence, sa belle patte d'antan : celle qui tricote de petites mélodies accrocheuses et subtilement dansantes. La guitare cristalline sur laquelle s'articule le titre éponyme ainsi que les claviers terriblement new-wave rappellent ici le meilleur du CLAN. Même sensation délectable à l'écoute du survitaminé "In Control" où une guitare finement aiguisée s'allie avec la voix du leader toujours aussi expressive et prenante. Indéniablement, les vocalises de Moorings demeurent un plus. Elles vous emmènent dans des zones à l'exemple de l'electro paranoiaque "Big Brother" où se côtoient sensualité et austérité. Moorings en joue parfois un peu trop, comme l'expose la funèbre procession "Forgotten" ou l'enlevé et direct "Brave New World", mais globalement, ceci fonctionne encore même en mode crooner ténébreux.

A ce stade, vous pourriez légitimement vous demander où se situe le sombre bémol ? C'est simplement que le reste des titres rappelle ce pourquoi le CLAN a fait de l'ennui une quasi marque de fabrique. Moorings s'entête de nouveau à développer de longues plages monocordes sans une once d'originalité. Elles semblent ne devoir jamais finir. "Lockdown" ou "The Great Reset" appuient là où ça fait mal. Moorings creuse encore un peu plus sa tombe. C'est quand même fou de se dire que c'est la même personne capable de composer le superbe album Medusa (1986) et qui soit aussi responsable de cette mauvaise dark-wave juste bonne à passer dans une boîte goth de troisième zone d'ex-Allemagne de l'Est. Méticuleux et patient, le leader tisse des ambiances bien trop lisses (le dansant et paradoxalement soporifique "How Long") pour prétendre à autre chose que le décrochage de mâchoire. Moorings fait ici du CLAN et ceci ne lui va pas plutôt bien.

Étrange sentiment suscité par Limbo. La frustration n'est pas loin car on se dit que le Néerlandais n'est pas passé loin de l'album correct. Sa dark-wave reste globalement convenue et seuls quelques titres laissent présager d'un possible meilleur avenir. Vivement le prochain marronnier alors.

Note réelle :2,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


SEATEMPLES
Trópicos (2020)
Chili, entre feu et glace




The MARY ONETTES
Portico (2014)
Trente minutes rêveuses de pop suédoise


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



Non disponible


1. Brave New World
2. Lockdown
3. Big Brother
4. The Great Reset
5. Forgotten
6. Limbo
7. No Way Out
8. In Control
9. The Great Depression
10. The One Percent
11. Dystopia
12. How Long



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod