Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Franz Ferdinand, The Zombies , The Beatles
- Membre : Ray Davies

The KINKS - The Kink Kontroversy (1966)
Par OLIVIER le 25 Octobre 2007          Consultée 5239 fois

The Kink Kontroversy, ou comment les Kinks prouvent enfin qu'ils ne sont pas qu'un groupe à singles. Le débat à leur sujet était justement très houleux : les Kinks ne seraient qu'un groupe bon à produire des singles, néanmoins excellents (devenus des hymnes aujourd'hui pour la plupart sortis à l'époque), mais les albums précédents laissaient effectivement à désirer : trop superflus, pas assez aboutis malgré de bonnes idées... Ray Davies, le leader autoproclamé du groupe, lassé de la controverse (d'où le nom de l'album), récidive avec un travail beaucoup plus approfondi que les deux précédents, enregistrés à la va-vite autour des singles tel You Really Got Me qui contenaient de nombreuses reprises.

La bande aux frères Davies commence très fort avec une reprise volcanique de Milk Cow Blues, qui démontre que les Kinks ont bel et bien inventé le Hard-Rock. Tout y est : riff, solos, rage ! En une chanson, les Kinks prouvent qu'ils sont le groupe qui joue le rock plus lourd du moment, devancés bientôt par leurs concurrents de The Who, mais c'est une autre histoire. D'autres titres à influence blues (très musclé) parsèment l'album, dont le fameux Till The End Of The Day et un autre titre au groove imparable : Gotta Get The First Plane Home.

Mais ce qui fait la réelle nouveauté de cet album, ce sont les chansons beaucoup plus pop, même si on sentait ces prémices dans le précédent album. Les Kinks nous avaient habitués à du Rythm'N'Blues tendance garage, mais cette fois-ci, Ray frappe plus fort, mais surtout plus fin. Les chansons se font plus douces, et les paroles beaucoup plus profondes. Ce disque préfigure le tournant que le groupe va prendre à l'album suivant (Face To Face). Il suffit d'écouter Ring The Bells, magnifique ballade, ou encore I'm On A Island, pour se rendre compte que les Kinks ont énormément progressé, tant musicalement qu'au niveau des paroles, plus poétiques.

L'album (réédité il y a quelques années déjà) contient également d'excellentes chansons bonus. L'une d'entre elles est une des plus célèbres des Kinks, à savoir Delicated Follower Of Fashion, où Ray Davies se moque gentiment de son propre auditoire, les mods. La plume de Davies commence à s'orienter doucement vers la satire sociale qui sera un des pilliers des prochains albums.

Il y a encore hélas quelques chansons de remplissage (je dirais 2) sur l'album qui l'empêchent de décrocher une meilleure note, même si celles-ci se laissent écouter grâce à leurs subtiles mélodies. En somme, on considèrera cet album comme l'album de la transition. Et quelle transition ! Les Kinks ont accompli d'énormes progrès en seulement 2 ans ! Comment penser qu'à l'époque de You Really Got Me, les frères Davies auraient pu écrire cet album ?

A lire aussi en ROCK par OLIVIER :


The KINKS
Lola Versus Powerman & The Moneygoround, Part One (1970)
Et ils alignent chef d'oeuvre sur chef d'oeuvre...




The KINKS
Arthur, Or The Fall And Decline Of The British Empire (1969)
L'opéra-rock des kinks : une pépite !


Marquez et partagez





 
   OLIVIER

 
  N/A



- Ray Davies (chant, guitare rythmique)
- Dave Davies (chant, guitare lead)
- Pete Quaife (basse, choeurs)
- Mick Avory (batterie)


1. Milk Cow Blues
2. Ring The Bells
3. Gotta Get The First Plane Home
4. When I See That Girl Of Mine
5. I Am Free
6. Till The End Of The Day
7. The World Keeps Going Round
8. I'm On A Island
9. Where Have The Good Times Gone
10. It's Too Late
11. What's In Store For Me
12. You Can't Win

1. Delicated Follower Of Fashion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod