Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHWAVE / S. GOTHIQUE  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


ALBUMS STUDIO

2018 Leather Teeth
2022 Leather Terror

B.O FILMS/SERIES

2020 Blood Machines

E.P

2012 Ep I
2013 Ep II
2015 Ep III

SINGLES

2020 Fab Tool

ALBUMS LIVE

2017 Carpenterbrutlive
 

2018 Leather Teeth
 

- Style : Perturbator, Gost, Dance With The Dead
- Style + Membre : Hotline Miami
 

 Bandcamp (948)
 Youtube (276)

CARPENTER BRUT - Fab Tool (2020)
Par CHIPSTOUILLE le 2 Mars 2022          Consultée 963 fois

La tracklist du futur album Leather Terror vient de nous être dévoilée. La sortie est donc prévue pour le 1er Avril 2022. Avouons qu’après un Leather Teeth en demi-teinte, qui ne m’a certes pas autant déçu que mes collègues, mon enthousiasme pour cette suite est très hm… contenu ? Le premier single "Imaginary Fire" est plutôt bon, je touche du bois. "FAB TOOL" (en majuscules), single sorti précédemment en 2020, ne sera donc en définitive pas de la partie. On le retrouvera peut-être un jour sur une compilation, qui sait ? Allons-y quand même pour une chronique dédiée !

Peut-être est-ce d’ailleurs là l’occasion de faire le point sur tout ce que CARPENTER BRUT a produit hors albums et EP. 4 morceaux sont en effet sortis en exclusivité pour les abonnés Bandcamp depuis 2014. Procédé marketing à la con qui laisse les retardataires sur le bas-côté. Rassurez-vous, vous pouvez également les retrouver sur Youtube aujourd’hui. "Chew Bubblegum" et "The Good Old Call" ont toutes deux terminées sur le Carpenterbrutlive. Sachez donc qu’elles ont avant cela eu le droit à des versions studio. L’excellente "Mandarin’s Claws" en revanche, est restée une exclusivité. Même chose pour "Hush Sally, Hush!", logique compte tenu de sa sortie en 2019. Comme nous l’indique son titre, elle possède de nombreux points communs avec "Run Sally, Run!" (sur EP III). A un point tel que je me demande s’il ne s’agit pas juste d’une version ralentie. Ce single-là a même eu le droit à sa pochette dédiée. Je ne suis pas sûr que cela vaille le coup de lui dédier une chronique, ceci étant.

Pour les titres originaux, mentionnons également quelques pistes exclusives à la BO du jeu-vidéo Furi (1). Le très bon "Night Stalker" est aujourd’hui également exclusif au documentaire The Rise of the Synth (2). Côté reprises, celle de "Maniac" qui concluait magistralement le Carpenterbrutlive a depuis sa sortie également eu le droit à une version studio. D’autres reprises existent, un peu éparpillées çà et là, pour les plus acharnés d’entre vous. Pour finir, sachez que l’artiste a fait une apparition sur le "Complete Domination" de PERTURBATOR (de l’album Dangerous Days). Le sens de la mélodie de CARPENTER BRUT allié à la production brutale de PERTURBATOR, ça dépote sévère !

Mais revenons à "FAB TOOL", chanson pour le moins surprenante, qui semble emprunter le style de son chant, et même quelques paroles, aux natifs américains. Côté Eletro, LORN nous en avait donné une version bien différente, plus axée rythmes sur "Bury your Brother". On se souvient bien sûr du Play de MOBY sorti… pfiou… Il y a bien longtemps en 1999. C’était plutôt bien foutu, vous vous souvenez ? Hein ? Qui ça ? SEPULTUQUOI ? JAMIROQUI ? Rien de fondamentalement original dans la démarche donc, si ce n’est que CARPENTER BRUT est français contrairement aux artistes précités. Pas sûr que la face du monde en aurait franchement été différente, si on avait gagné la guerre de 7 ans, m’est avis. La controverse de Valladolid, c’était la même pour tout le monde, après tout. Les 'indiens' d’Amérique, qui n’ont rien d’indiens donc, on leur aurait tout piqué tout pareil, même leur culture il faut croire. Bon je digresse encore, désolé. "FAB TOOL" ne sonne pas tant "natif américain" que ça en plus, pas de quoi s’énerver.

Le single est doté d’un superbe clip. Tous ceux qui ont joué à Final Fantasy XV une fois dans leur vie ont retrouvé là quelques points communs. L’influence visuelle me parait évidente : monde post-apocalyptique, road-trip dans le désert, ville abandonnée dans la nuit bleutée, monstres et divinités gigantesques. Les deux environnements s’alternent et se font étrangement écho, avec un changement d’échelle à chaque transition. Nous sommes minuscules dans le désert et géants dans la ville, jusqu’à cette fin surprenante qui fusionne les deux. Squelettes de bœufs, insectes, coyotes, statue d’Horus… J’avoue que je n’ai rien pané aux paroles, et a priori je ne suis pas le seul. C’est toujours très plaisant à regarder.

Au micro, on trouve David Eugene EDWARDS, chanteur de 16 HORSEPOWER et WOVENHAND, plutôt doué, qui a également une carrière solo à son actif. Il a l’air d’aimer la guitare acoustique et le banjo. Un artiste qui cadre plus avec les goûts du Kingbee ou d'Erwin, donc… Je n’y ai rien trouvé qui ait un rapport avec notre single du jour. A l’image de l’intervention de Greg Puciato de DILLINGER ESCAPE PLAN (3) sur "Imaginary Fire", il semblerait que CARPENTER BRUT aime faire participer les artistes dont il est fan, sans trop se préoccuper de leur CV.

Tout ça c’est bien sympa, "FAB TOOL" est très 'cool', mais c'est mou et pas très mélodique. Où est l’énergie d’un "Paradise Warfare" là-dedans ? La mélodie d'un "Meet Myke Striker" ? Le fracas de "Le perv" ? Le costume de mariage en lycra rose fluo avec des ailes dans le dos de "Hang’em all" ? Sur le 'refrain' de "FAB TOOL", j’entends de vagues échos type "Bad boys bad boys what you gonna do, what you gonna do…". Si CARPENTER BRUT se met à singer la comédie policière foireuse made in Michael Bay, moi je me casse ! Espérons en conclusion qu’on en reste à ce gallop d’essai, et que cette voie soit rapidement abandonnée. Ce qui semble être le cas. Croisons les doigts, en plus de toucher du bois.


(1) Avec LORN et WAVESHAPER ! DANGER ça a l’air pas mal aussi. Je suis moins fan de SCATTLE a priori, et pour The TOXIC AVENGER, je ne suis pas encore sûr. Chronique à venir ? On verra… Pour l’instant je n’ai plus de carte bancaire (problème d’adressage lors du renouvellement, rien de grave), donc ça va être compliqué pour jouer au jeu…
(2) Ce documentaire-là aussi, j’aimerais bien vous en rédiger une chronique, mais ce n’est pas évident de pouvoir se le procurer. Vous allez voir qu’ils vont trouver le moyen de se plaindre du piratage après, ces filous !
(3) Je viens donc, grâce à CARPENTER BRUT, de découvrir le "Mathcore" de The DILLINGER ESCAPE PLAN. Rien que dans l’énoncé, il y a déjà 2 problèmes. A l’écoute ça se confirme. Ça se subit plus que ça ne s’écoute d’ailleurs… Comment peut-on s’infliger un truc pareil dans les oreilles ?

A lire aussi en MUSIQUE ÉLECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


LORN
Sega Sunset (metacitizen) (2013)
La fin du rêve




Nobuo UEMATSU
Final Fantasy Vi Ost (1994)
Opéra à samples


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Franck Hueso
- David Eugene Edwards


1. Fab Tool



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod