Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

2011 Call To Arms
2013 Sacrifice
2015 Battering Ram
2021 Inspirations
2022 Carpe Diem

ALBUMS LIVE

2012 1 Heavy Metal Thunder Live - ...
 

1979 Saxon
1980 Wheels Of Steel
  Strong Arm Of The Law
1981 Denim And Leather
1982 The Eagle Has Landed
1983 Power & The Glory
1984 Crusader
1985 Innocence Is No Excus...
1986 Rock The Nations
1988 Destiny
1989 Rock'n'roll Gypsies
1991 Solid Ball Of Rock
1992 Forever Free
1995 Dogs Of War
1996 The Eagle Has Landed Pt ...
1997 Unleash The Beast
1999 Metalhead
2001 Killing Ground
2002 Heavy Metal Thunder
2004 Lionheart
2006 The Eagle Has Landed Iii
2007 The Inner Sanctum
2009 Into The Labyrinth
2011 Call To Arms
2012 Heavy Metal Thunder Live...
  Heavy Metal Thunder Live...
2013 Sacrifice
  Unplugged And Strung Up
2015 Battering Ram
2016 Let Me Feel Your Power
2018 Thunderbolt
2019 The Eagle Has Landed 40
2021 Inspirations
2022 Carpe Diem
 

- Style : Iron Maiden
- Membre : Gtr, Asia, Eloy, Heavy Water
- Style + Membre : MotÖrhead
 

 Site Officiel (688)

SAXON - Carpe Diem (2022)
Par GEGERS le 6 Mars 2022          Consultée 705 fois

Je suis né l’année de la sortie de Innocence is no Excuse, un album de SAXON pas nécessairement conspué (qui bénéficie d’ailleurs d’une tentative récente de réhabilitation), mais tout de même loin de la qualité des quelques grands crus que l’on peut trouver dans la féconde discographie de la formation britannique. 37 ans plus tard, puisque c’est mon âge, Biff Byford et ses potes sont toujours fringants. Bien entendu, quelques pépins de santé viennent de temps en temps nous rappeler que nos rockers sont avant tout des humains avec une date de péremption mais, globalement, le groupe a prouvé par ses récentes réalisations qu’il restait capable de proposer un heavy metal marqué par un besoin profond de boucler la boucle et de laisser de côté toute tentative d’innovation pour frapper fort et juste, tant que ses membres en sont encore capables.

Voici donc débarquer l’album n° 23 de SAXON, successeur de l’anecdotique autant que sympathique album Inspirations publié l’an passé. Illustré par un visuel délicieusement amateur, pouvant rappeler le graphisme d’un album tel que Crusader, Carpe Diem dévoile très vite son leitmotiv : du riff, surtout et avant tout. Plus encore que sur ses réalisations récentes, SAXON semble désireux d’enfoncer le clou de son identité artistique, cette volonté d’évoluer dans des ambiances résolument agressives, développées autour de riffs courts mais néanmoins élaborés, portés par un gros son, épais et clair. Largement meilleur que Thunderbolt, que nous avions déjà oublié, Carpe Diem voit SAXON réaliser une sacrée cure de jouvence, proposant des morceaux qui auraient sans forcer su trouver leur place dans n’importe lequel de ses albums références des années 80. "All For One", dont le texte évoque la noblesse de la mission des Mousquetaires au service de la royauté française, propose un riff-signature, typique du groupe, et nous renvoie 40 ans en arrière, mais avec le son actuel. Malgré un refrain peu élaboré, ce morceau est un délice.

Proposant tour à tour des morceaux qui fleurent bon la nostalgie ("Carpe Diem", "Remember the Fallen") ou plus modernes, rapides et agressifs ("Age of Steam", "Supernova", "Black Is the Night"), SAXON réussit sur les deux tableaux et propose un bon lot de titres marquants et inspirés. Dénué d’interludes ou de moments censés construire des ambiances, comme le groupe avait pu le faire par le passé, l’album est direct, sans fioritures. Seul le plus éthéré "The Pilgrimage", dont l’esprit peut évoquer l’époque (i]Crusader ou le morceau "State of Grace", titre d’ouverture de l’album Inner Sanctum, offre une respiration au sein d’un album dense bien que varié. Au final, il n’y a guère que l’inutile "Dambusters" et le poussif et sans saveur "Lady In Gray" qui nous semblent décevants, l’album se payant le luxe de s’achever sur un morceau énergique particulièrement séduisant, "Living on the Limit". SAXON ne réinvente pas la poudre, mais sonne particulièrement inspiré et accrocheur.

Comme souvent, les paroles sont le point faible principal. Biff rédige ses textes de manière très descriptive, neutre et factuelle, le plus souvent dénuée émotion. Sur la plupart des morceaux, cela fonctionne bien, mais certaines envolées bas du front peuvent prêter à sourire, "Remember the Fallen" notamment, un morceau qui, écrit comme un hommage à ceux qui ont œuvré en première ligne durant la pandémie récente, tombe totalement à plat et manque son objectif.
Cela néanmoins ne suffit pas à réduire l’intérêt de Carpe Diem qui se révèle un très bon cru, légèrement en deçà de Call to Arms, mais largement du niveau de Battering Ram ou Thunderbolt, pour piocher dans le répertoire récent des vétérans britanniques.

3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


DEEP PURPLE
Live In Hong Kong 2001 (2022)
Deep purple, in rock !




GOTTHARD
Live & Bangin' (2015)
A la recherche du temps perdu


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Biff Byford (chant)
- Paul Quinn (guitare)
- Doug Scarratt (guitare)
- Nibs Carter (basse)
- Nigel Glockler (batterie)


1. Carpe Diem (seize The Day)
2. Age Of Steam
3. The Pilgrimage
4. Dambusters
5. Remember The Fallen
6. Super Nova
7. Lady In Gray
8. All For One
9. Black Is The Night
10. Living On The Limit



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod