Recherche avancée       Liste groupes



      
POP FROIDE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Kitchens Of Distinction, U2, The Smiths , The Comsat Angels

The CHAMELEONS - Live From The Edge (2022)
Par RICHARD le 6 Juin 2022          Consultée 445 fois

Si la récente pandémie a également été pour les artistes un moment naturellement délicat à passer, elle leur a néanmoins permis de compter en définitive le nombre de leurs fidèles. En effet, durant cette période difficile, la scène sombre sur le net s'est exprimée avec les moyens du bord, mais sa voix a été entendue. Des concerts se sont ainsi déroulés dans des studios d’enregistrement, un peu moins dans des petites pièces avec rideaux apparents (les Texans de TWIN TRIBES) et beaucoup plus rarement dans une salle de bains (les géniaux Lillois de DEAR DEER). Le deal était simple. Gratuit ou payant avec entre autres le système PATREON, il a aidé à maintenir un lien fragile entre un groupe et son public. Ce n'est sans doute pas la solution parfaite, mais faute de mieux, il a fallu s'en contenter.

C'est ainsi le moyen choisi par Mark Burgess, le leader des CHAMELEONS en mai 2021. Les Mancuniens ont donc donné à The Edge un studio de la banlieue de leur ville un concert visible peu de temps sur la toile et c'est cette captation qui nous est donnée d'entendre un an plus tard. Encore un album live des CHAMS ? pourriez-vous me rétorquer. Eh oui. Si le groupe durant sa carrière a plutôt été avare avec seulement quatre galettes au compteur, on ne compte plus par contre la quantité d'albums live plus ou moins officiels qui ont consolidé en partie son statut de combo culte. L’intérêt sur le papier de Live From The Edge semble dès lors éminemment tenu. Les morceaux sont archi-connus et les jouer sans public laisse perplexe. Et pourtant, si on fait fi de ce côté quelque peu mercantile,il y a de quoi contenter les amoureux d'une pop froide finement ciselée.

La simple vue de la pochette pour un œil averti devrait en plus favorablement faire pencher la balance. C'est bien le guitariste Reg Smithies, l'un des membres fondateurs du groupe en 1981, que l'on reconnaît. S'il est le responsable de son artwork discutable, il est aussi et surtout l'auteur d'un superbe jeu très inspiré qu'INTERPOL pillera par exemple avec cynisme. C'est donc un réel plaisir de le retrouver, lui qui avait quitté le projet en 2002. C'est fort d'une partie de l'âme de ce groupe si attachant que sont exposés dix titres qui suintent la mélancolie du nord de l'Angleterre. Mettons cependant rapidement entre parenthèses les anecdotiques "Heaven" et "Sycophants" qui sont l’œuvre de la dernière incarnation relativement plate des Britons parus sur M + D = 1(8), l'insignifiant quatre titres pop de 2013. Non, il est vraiment préférable de retourner à nos premières amours et pour cause.

Le reste peut en effet sans conteste être défini comme la quintessence post-punk. La spécificité des CHAMELEONS avec ce jeu de double guitares qui se répondent ou se complètent a toujours fait la différence et la fait encore. Les longues pièces ouvragées que sont "Soul In Isolation" (avec un clin d’œil à Eleanor RIGBY) et "Second Skin" rappellent avec justesse pourquoi les Anglais comptent tant. La voix puissante, expressive de Burgess supporte une section rythmique en béton que complètent des guitares tour à tour aiguisées et lumineuses. Comme toujours, les Anglais débordent d'une désarmante sincérité. Elle délivre sa coutumière dose de frissons.

Comment ne pas alors ressentir l'envie de pogoter comme en concert à l'entame du superbe "Up the Down Escalator" ? Ce titre par la précision de l'ensemble est un modèle du genre. Burgess avec quatre décennies de carrière apparaît quant à lui dorénavant comme posé. Serein, il expose à l'image du lumineux "Anyone Alive" un monde aux teintes pastel où discrète clarté et mélancolie accueillante se partagent sans heurt l'espace. Son chant s'est mué en force tranquille. Si le rythme initial ("Singing Rule Britannia") s'est un peu ralenti, il n'en demeure pas moins que ces titres gardent en eux leur puissance émotionnelle. Les guitares tissent de subtiles toiles qui s'avèrent être, à l'instar du classique "A Person Isn't Safe Anywhere These Days", de véritables pièges à émotions.

Live From The Edge , s'il n'est naturellement pas un album fondamental, permet sans aucun doute de conforter cependant le mythe jalousement gardé qui enveloppe ce groupe. Comme le dit Burgess dans "Soul In Isolation", "I'm Alive". A l'écoute de ces titres, on n'en doute pas une seconde et l'auditeur une nouvelle fois vérifiera si oui ou non, il a un cœur.

A lire aussi en ROCK par RICHARD :


FAITH AND THE MUSE
Annwyn, Beneath The Waves (1996)
Merveille gothique




MORRISSEY
Your Arsenal (1992)
Pop, Glam et odeur de soufre


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



- Mark Burgess (chant,basse)
- Reg Smithies (guitare)
- Chris Oliver (guitare)
- Stephen Rice (batterie)


1. Person Isn't Safe Anywhere These Days
2. Return Of The Roughnecks
3. Up The Down Escalator
4. Anyone Alive
5. Soul In Isolation
6. Singing Rule Britannia (as The Walls Close In)
7. Second Skin
8. Sycophants
9. Heaven
10. Ever After



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod