Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1998 Queens Of The Stone A...
2000 Rated R
2002 Songs For The Deaf
2005 Lullabies To Paralyze
  Over The Years And Throu...
2007 Era Vulgaris
2013 ... Like Clockwork
2017 Villains
 

- Membre : Eagles Of Death Metal, Dave Grohl , Teenage Time Killers, Danzig, Nick Oliveri , Nirvana, Foo Fighters, Brody Dalle
- Style + Membre : Kyuss, Them Crooked Vultures

QUEENS OF THE STONE AGE - Era Vulgaris (2007)
Par ELK le 25 Mars 2023          Consultée 743 fois

Après Lullabies to Paralyze qui relevait en 2005 avec brio l’impossible tâche de succéder au chef- d’œuvre ultime Song For The Deaf, les QUEENS OF THE STONE AGE sentaient bien la nécessité de faire de nouveau évoluer leur formule pour continuer à aller de l’avant. Le résultat de cette démarche se nomme Era Vulgaris dont la pochette criarde et en totale rupture avec les précédentes annonce finalement convenablement le contenu d’un disque d’abord déconcertant et irritant, puis finalement, après moults écoutes, réellement décevant et bien loin des splendeurs auxquelles la bande de Josh Homme nous avait habitués sur ses trois derniers opus.
Au crédit du groupe, il est beaucoup moins grave de se louper lorsque c’est pour la bonne cause : l’innovation et l’expérimentation ne manquent pas dans un disque qui aurait pu se contenter de reproduire des recettes éprouvées. Mieux, dans le fatras musical de Era Vulgaris, on peut déceler les prémisses de ce qui fera de Like Clockwork son successeur un excellent voire grand album des reines. Malheureusement, l’inspiration est la grande absente de cet enregistrement, et les innovations sonores et rythmiques dont il est truffé en pâtissent terriblement, la plupart des titres étant monotones voire monocordes, souvent affublés de rythmes simplistes et répétitifs, et de sons de guitare grinçants et archi-compressés. La voix de Josh semble coincée dans cet univers étriqué, et il parvient rarement à décoller dans les belles sphères harmoniques auxquelles il nous avait habitués.
Que peut-on finalement sauver d’une telle déroute ? Evidemment "Make It With Chu" tant ce titre aux relents bluesy, issu des fameuses 'Desert Sessions' est presque incongru dans un pareil équipage et nous reconnecte avec le Q.O.T.S.A que nous aimons. "Suture Up Your future" est plus réussi et enfin mélodieux, ainsi que "Run Pig Run", bien déjanté avec son rythme quasi-tribal mais bénéficiant d’un chant bien plus accrocheur que le reste.
Le reste, parlons-en un peu : le début de l’album est exécrable, avec un "Turn Up The Screw" balourd, et un " Sick, Sick, Sick" grinçant et répétitif. Et le pire est à venir tant un titre comme "Battery Acid" est totalement dénué de toute mélodie. Idem de "3’s and 7’s" quoiqu’un peu plus dynamique. J’arrête là l’analyse des titres, le reste étant au mieux moyen, en tout cas indigne du talent des reines.
Le constat est sans appel, nous avons affaire à un album bien loupé, et j’ai beaucoup de mal à comprendre l’intérêt qu’ont pu y trouver certains fans du groupe ; j’en conclus que nous n’aimons probablement pas exactement le même QUEENS OF THE STONE AGE, et n’en attendons donc pas les mêmes choses.
J’ai peine également à souscrire à l’idée que le groupe ait tenté avec cet album de séduire un public élargi, tout en capitalisant sur les fans des précédents albums. Rien n’est fait ici pour séduire l’auditeur attiré par la facette Pop du groupe : presque pas de refrains mémorisables, peu de mélodies, peu d’attraits apparents mais au contraire un Stoner des plus basiques; au moins les Q.O.T.S.A. avec cette "Ere Vulgaire" ne tombent pas, comme tant d’autres, dans un consensus mièvre et putassier en cherchant à devenir ce qu’ils ne sont fondamentalement pas : un groupe mainstream.
Pour toutes ces raisons, beaucoup leur sera pardonné, tout le monde a le droit de se planter, sinon comment se relever ? Et ce sera fait superbement avec l’album suivant, qui confirmera, si besoin était, toute la grandeur des Californiens.

A lire aussi en HARD ROCK par ELK :


MAMMOTH WVH
Mammoth Ii (2023)
Bon sang ne saurait mentir




KING'S X
Dogman (1994)
Plus féroce et moins léché


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Josh Homme (chant,guitare)
- Troy Van Leeuwen (guitare,basse)
- Joey Castillo (batterie)
- Musiciens Additionnels :
- Alain Johannes (guitare,basse)
- Chriss Goss (claviers)


1. Turnin' On The Screw
2. Sick, Sick, Sick
3. I'm Designer
4. Into The Hollow
5. Misfit Love
6. Battery Acid
7. Make It Wit Chu
8. 3's & 7's
9. Suture Up Your Future
10. River In The Road
11. Run, Pig, Run
12. The Fun Machine Took A S**! & Died (bonus)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod