Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Mike Rutherford , Paul Carrack , Roxy Music

MIKE & THE MECHANICS - Mike & The Mechanics (1985)
Par MARCO STIVELL le 4 Juin 2010          Consultée 1717 fois

Ce cher Mike RUTHERFORD... Car oui, c'est bien de lui qu'il s'agit. Au final, et avec le recul, insatisfait de ses deux premières escapades en solo, le guitariste-bassiste de GENESIS va tenter une autre recette en ce milieu des années 80. Parallèlement à son groupe principal, il va... former un autre groupe.

Ainsi naît MIKE & THE MECHANICS. Pour reprendre les paroles de Frédéric DELÂGE dans sa (superbe) biographie sur GENESIS, La Boîte à Musique, notre grand barbu va ici occuper le rôle de "mécanicien en chef" et, ceci étant un ajout personnel, restera la "locomotive" de ce supergroupe tout le long de son existence, co-signant toutes les chansons avec (pour la plupart des albums), soit le claviériste Brian Alexander "BA" ROBERTSON, soit le producteur Christopher NEIL (qui tiendra aussi les manettes). Supergroupe ? Késako ? C'est tout simplement une formation constituée de membres que l'on retrouve également dans d'autres groupes plus ou moins célèbres. En l'occurence, outre Mike pour GENESIS, Paul CARRACK (ex-SQUEEZE) et Paul YOUNG, qui n'est non pas le chanteur hyper célèbre mais un homonyme, lui aussi chanteur et officiant au sein d'un groupe plus obscur appellé SAD CAFE. Ce qui fait deux vocalistes de choix, comme pour combler ce qui faisait un peu défaut à Acting Very Strange (le deuxième album solo de Mike). Ajoutons un claviériste, Adrian LEE ainsi qu'un batteur, Peter VAN HOOKE, et le train est prêt à rouler.

MIKE & THE MECHANICS semble être un moyen pour Mike de se ressourcer, après l'échec de ses albums solos, avec le retour à l'écriture de chansons tubesques; Et le public, en grande partie britannique mais aussi américain, lui donnera raison. A la fin du disque, et par la suite, on se dira qu'il est vraiment un très grand faiseur de chansons. Alors quoi de mieux que de commencer en jouant son va-tout, en lançant non pas un mais DEUX gros tubes ? "Silent Running" est le type même de la chanson parfaite, basée sur trois accords, ou plus précisément une mélodie toute simple jouée au synthé, répétée inlassablement tout le long mais qui, après tant d'écoutes, fait toujours autant son effet. Elle se réserve en plus le luxe de révéler la belle voix de Paul CARRACK. La preuve même qu'avec peu d'ingrédients, mais beaucoup de qualités, on fait de délicieuses recettes... C'est un peu le même constat pour l'autre gros tube, "All I Need is a Miracle", chantée par Paul YOUNG cette fois. Il convient par ailleurs de dire que la formule employée par MIKE & THE MECHANICS veut qu'il n'y ait pas plus de deux morceaux consécutifs chantés -individuellement- par les deux vocalistes (jusqu'à la mort de YOUNG, quinze ans plus tard). A part cela, on constate très bien que contrairement au timbre de CARRACK plutôt adapté à un registre "rhythm & blues" (comme le prouvera "I Get the Feeling" plus tard dans le disque), celle de YOUNG sonne très bien dans un bon rock. Un truc aussi "bâteau" que "All I need is a miracle, all I need is you" se révèle ici terriblement efficace, même si ce n'est pas la meilleure version du titre. En dehors de ces deux premiers tubes, le troisième, "Taken In", petite ballade de fin d'album, voit l'intervention d'un joli saxo doux comme il n'était que trop peu utilisé à l'époque.

Le reste de l'album est un peu tombé dans la confidentialité, ce qui est surtout caractéristique des deux titres les plus musclés : "Take the Reins" avec ce solo de guitare (instrument très en retrait dans l'album) fou d'Alan MURPHY - on se demande où est Mike, après ça -, et "Hanging by a Thread", à la consonnance progressive tout à fait inattendue pour un groupe dont l'exercice recherché par son leader est avant tout celui du "direct", pas forcément du facile, mais de l'accessible en tout cas. Les slows sont placés en fin d'album. "You Are the One" est l'un des deux seuls morceaux de l'album non-chantés par YOUNG ou CARRACK - il n'y a que sur cet album où l'on rencontre ce détail au bout de vingt-cinq ans d'existence -, mais ici par Gene STASCHUK (un peu ce qu'aurait donné la voix d'Anthony PHILLIPS s'il avait pris des cours de chant). "A Call to Arms" quant à elle est à la base la seule chanson connue non retenue pour l'album Shapes de GENESIS (celui qui n'a pas de nom, avec "Mama") et que Mike a remanié en ballade aux couplets sombres, alors que les refrains enrichis de choeurs sont puissants. Ces deux titres sont réellement magnifiques, pour peu qu'on n'emploie pas à tour de bras le mot "guimauve". Mais le meilleur à mes yeux reste "Par Avion" (chantée par John KIRBY), autre ballade toute gentille par contre, avec boîte à rythme, nappes de synthés voluptueuses et qui font penser aux soirées d'été à ciel découvert (on a même droit aux grillons)...

Finalement, il s'agit d'un album tout à fait réussi, prometteur, dont chaque titre aurait pu être un tube. Il est le premier jalon d'une carrière plus ou moins couronnée de succès, mais qui confèrera au fil du temps à MIKE & THE MECHANICS le titre de "groupe à temps partiel" le plus célèbre au monde.

Note réelle : 3,5

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


Phil COLLINS
Testify (2002)
Sous-estimé




Phil COLLINS
Finally... The First Farewell Tour (2004)
Un dvd sur lequel il y a beaucoup à dire


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Mike Rutherford (guitares, basse)
- Paul Carrack (chant, choeurs)
- Paul Young (chant, choeurs)
- Adrian Lee (claviers)
- Peter Van Hooke (batterie)
- John Kirby (chant)
- Gene Stashuck (chant)
- Linda Taylor (chant, choeurs)
- Alan Murphy (guitare)
- Derek Austin (claviers)
- Ian Wherry (claviers)
- John Earle (saxophone)
- Ray Beavis (saxophone)
- Luis Jardim (percussions)
- Christopher Neil, Alan Carvel (choeurs)


1. Silent Running
2. All I Need Is A Miracle
3. Par Avion
4. Hanging By A Thread
5. I Get The Feeling
6. Take The Reins
7. You Are The One
8. A Call To Arms
9. Taken In



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod