Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Fleetwood Mac

Stevie NICKS - The Soundstage Sessions (2009)
Par ERWIN le 7 Septembre 2010          Consultée 1259 fois

Débuter la discographie de Stevie Nicks par les Soundstage Sessions, c’est comme si on commençait un repas pantagruélique par le dessert. Mais vous allez vite découvrir que chez Stephanie Lynn « Stevie » Nicks, tout est bon, comme dans le cochon : entrée, dessert, plat principal ou trou normand, quelle importance ? « The Gypsy », puisque c’est ainsi que la surnomment ses cohortes de fans, n’est pas une artiste ordinaire : aujourd’hui âgée de « seulement » 62 printemps et toujours aussi charismatique, l’égérie de Fleetwood Mac a une immense carrière derrière elle. Sa voix de Contralto, célébrissime entre toutes, la rend immédiatement identifiable. Elle ne laisse d’ailleurs personne indifférent. Elle continue de trimballer ses fringues de bohémienne, sa chevelure hallucinante, et ses bottes échasses – elle est toute petite- de par le monde. Cet album, son dixième, est aussi son premier Live. Un vrai Live enregistré dans les conditions requises, mais devant une micro audience triée sur le volet, ce qui fait qu’on ne percevra aucunement l’ambiance d’un concert, ce qui explique le nom du skeud : « Soundstage », soit le son de la scène, mais sans son ambiance.

C’est un micro tour d’une destinée artistique époumonante auquel nous avons droit. Rappelons qu’en 1981 lors de la sortie de son premier opus « Belladona » le magazine Rolling Stone lui décerne le titre de « Reigning queen of rock’n’roll ». Cela peut sembler incongru pour des oreilles européennes peu habituées à la voix irréelle de Stevie, mais aux US, elle est une véritable icône. Alors puisque nous y sommes, laissez-vous aller à la découverte du talent de cette artiste unique.

Le live s’ouvre sur une version très modernisée de « Stand Back », méga hit de l’année 1983, qui lutta à armes égales avec « Beat It » de Bambi et « Let’s Dance « de David Bowie pour la première place du billboard US. Je m’en souviens, j’y étais ! « Stand Back » c’est le summum des eighties : des claviers omniprésents qui sonnent la charge, des guitares accrocheuses qui déchirent l’espace temps, et la voix de Stevie, dominante et cosmique, qui fait de ce tube un incontournable de la musique populaire. Génial et jouissif !
Son éternel premier succès est aussi de la partie, et « Edge of Seventeen » résonne de la meilleure des manières. Percussions tribales et guitares hard rock s’entrecroisent pour une version très originale ! Inutile d’en pondre des tonnes sur cette chanson immortelle que tout le monde connaît. Tous les titres pourraient être mis en lumière, j’en choisis quelques-uns et vous laisserai le loisir de découvrir vos préférés. Je vous recommande toutefois cette version dramatique de « Beauty and the Beast », où la voix divine retentit avec encore plus de maestria que d’ordinaire. Dans un registre plus rock, la présence de « Fall from Grace » fait plaisir à voir. Avec « Sorcerer » elles représentent l’excellent et dernier opus en date de Stevie Trouble in Shangri La, avec beaucoup de bonheur, car ces deux titres sont superbes : l’un donc dans une veine rock et agressive, l’autre beaucoup plus atmosphérique, dans laquelle la guitare acoustique de Sheryl Crowe, sa grande copine, se rappelle à notre souvenir, même si elle n’est pas présente sur le live.

Bien entendu, un résumé des oeuvres de Stevie Nicks serait incomplet sans quelques incursions éparses dans le répertoire de Fleetwood Mac. C’est ainsi que « Landslide » renaît comme aux plus beaux jours, lorsqu’elle et Lindsay Buckingham s’aimaient et partageaient sur scène ce moment de pure quiétude qu’est l’interprétation de ce slow magique. « Gold Dust Woman » est l'autre classique provenant de la bande à Mick Fleetwood. Sur cet autre grand classique, la voix de la « Gypsy » fait encore et toujours merveille. Elle est la seule artiste sachant distiller ce grain de voix, qu’on ne peut s’empêcher de confondre avec les grandioses paysages de l’ouest américain, je vous la recommande pour votre future traversée d'est en ouest du pays de l’oncle Sam, « road 66 or not ! ».

Je ne terminerai pas la chronique sans évoquer l’unique reprise présente ici, puisque Stevie écrit elle-même toutes ses chansons. Il s’agit de « Circle of Dance » composée par Bonnie Raiit. Stevie lui rend pleinement justice sur les Soudstage Sessions, lui donnant soudainement une nouvelle identité d’interprète.

Bref, vous ne trouverez pas mieux pour découvrir le talent unique d’une artiste adulée de par le monde entier. Attachante, hypnotique, Stevie Nicks reste à 62 ans plus belle que jamais –ouais c’est elle sur la pochette, chouettes les sexagénaires de nos jours !- et l’une des grandes Voix de la musique .

A lire aussi en POP par ERWIN :


George MICHAEL
Listen Without Prejudice Vol 1 (1990)
Top of the pop




Tori AMOS
Night Of Hunters (2011)
Divine


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Stand Back
2. Crash Into Me
3. Sara
4. If Anyone Falls In Love
5. Landslide
6. How Still My Love
7. Circle Dance
8. Fall From Grace
9. Sorcerer
10. Beauty And The Beast
11. Enchanted
12. Gold Dust Woman
13. Edge Of Seventeen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod