Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ECLECTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Xavier Rudd , Cotton Belly's
- Membre : Fistful Of Mercy

Ben HARPER - Diamonds On The Inside (2003)
Par GEGERS le 20 Septembre 2010          Consultée 3063 fois

Mesdames et messieurs, bonjour.

Aujourd'hui, ensemble, nous allons essayer d'apprendre un mot. Ce mot, nous ne le connaissons pas, ni vous, ni nous. Cependant, mesdames et messieurs, nous allons essayer de l'apprendre ensemble. Mesdames et messieurs, le mot du jour est... découvrons le ensemble... Éclectisme ! Ekelek ke tisme. Pour expliquer ce mot, c'est très simple, mettons-nous en situation :

Oh, regardez Eric, mais quel est cet album que j'ai dans les mains ? C'est l'album Diamonds On The Inside de Ben HARPER. Vous vous rappelez, il avait plutôt bien marché en France à sa sortie. Il faut dire que le bonhomme avait pris son temps pour accoucher du successeur du déjà acclamé Burn to Shine (1999). Quatre ans, et pas mal de changements puisque cet album a été réalisé sans la participation des Innocent Criminals, chose qui n'était pas arrivée depuis quasiment une décennie. Non pas que le bonhomme se soit brouillé avec ses camarades de jeu, puisque ces derniers continueront de l'accompagner en tournée, mais il voulait faire évoluer sa musique, la sortie des carcans rock/funk pour la faire voyager vers des territoires inexplorés.

Du coup c'est de façon surprenante que Ben HARPER nous cueille à froid avec « With My Own Two Hands », une petite sucrerie reggae dans la plus pure tradition du style. Carton en radios à l'époque, ce morceau offre une mise en bouche délicate, et l'on en vient à se dire que l'ami Ben aurait sans doute été recruté comme chanteur des Toots & The Maytals (avec lesquels il a d'ailleurs enregistré un morceau ) s'il était né un quart de siècle plus tôt. C'est donc en essayant de faire preuve d'ouverture d'esprit que l'on se plonge à corps perdu dans cet opus atypique. Et Ben HARPER continue ses tours de passe-passe, puisqu'il enquille avec « When It's Good », blues/funk soutenu essentiellement par la voix reconnaissable entre mille du chanteur et du son, tout autant reconnaissable, de sa Weissenborn, guitare « lap steel » (que l'on pratique posée sur les genoux), dont Ben HARPER est devenu l'un des plus célèbres joueurs.

Et paf ! Prenant totalement à contrepied l'ambiance distillée par les deux titres précités, le californien poursuit son voyage musical en s'arrêtant sur la case « country-folk ». Majestueuse, « Diamonds on the Inside » s'impose comme une des plus belles réussites de l'album, grâce à une mélodie très accessible et un refrain persistant.

L'album entier est donc construit sur cette alternance des styles et des ambiances. Tout y passe : le rock (le sombre et torturé « Touch From Your Lust », « Temporary Remedy »), parfois si violent qu'il se rapproche d'un hard rock chiadé (l'excellent « So High So Low »), le blues (« Everything »), le funk (« Brown Eyed Blues », « Bring the Funk »), mais aussi le gospel (« Picture of Jesus » et ses intonations africaines qui donne un avant goût de l'album There Will be a Light qui sera réalisé l'année suivante avec les Blind Boys of Alabama). Les ambiances suivent donc ces pérégrinations musicales. Tantôt hargneux, spirituel, apaisé ou doté d'une aura quasi-érotique, l'album laisse néanmoins se dégager un amour incommensurable et sincère pour la Musique dans son ensemble, générant ainsi une certaine homogénéité dans ces compositions pourtant disparates.

N'hésitant pas à expérimenter, Ben HARPER laisse s'exprimer un accordéon et un orchestre symphonique sur la tendre « When She believes », avant de se faire plus intimiste sur les deux autres magnifiques ballades de l'opus que sont « Amen Omen » (la plus belle réussite de l'artiste ?) et « She's Only Happy in the Sun », qui clôt l'album sur une note acoustique et intimiste.

Ben HARPER fait donc preuve d'éclectisme.

Nous ne voyons pas d'autre explication.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


SIR REG
A Sign Of The Times (2011)
Maximum syndical




Melissa AUF DER MAUR
Out Of Our Minds (2010)
Le rock et l'esprit...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Ben Harper (chant, orgue guitare, basse, batterie)
- Al Yasha Anderson (guitare)
- Ron Blake (trompette)
- Leo Chelyapov (clarinette)
- Greg Kurstin (piano, orgue, mellotron)
- Timothy Loo (violoncelle)
- Juan Nelson (basse)
- Nicky P. (guitare)
- David Ralicke (trombone)
- Amy Wilkins (harpe)


1. With My Own Two Hands
2. When It's Good
3. Diamonds On The Inside
4. Touch From Your Lust
5. When She Believes
6. Brown Eyed Blues
7. Bring The Funk
8. Everything
9. Amen Omen
10. Temporary Remedy
11. So High So Low
12. Blessed To Be A Witness
13. Picture Of Jesus
14. She's Only Happy In The Sun



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod