Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Bat For Lashes, Kate Bush
 

 Tori's Maze (282)

Tori AMOS - Little Earthquakes (1992)
Par ERWIN le 1er Octobre 2010          Consultée 1795 fois

La carrière de Myra Ellen Amos a débuté il y a bien longtemps lorsque parait ce splendide « Little Earthquakes ». Fille d’un pasteur, originaire de la Caroline, la superbe rouquine a composé sa première chanson à cinq ans, puis se lança rapidement dans une course effrénée vers le succès : le conservatoire, les premières expériences Live, et les déplacements pour jouer. Son père la drive dans un premier temps, puis c’est le groupe Y KANT TORI READ -dans lequel on retrouve le batteur Matt Sorum des GUNS’N’ROSES- un album sort dans l’indifférence générale puis plus rien. Ce serait mal connaître l’indomptable jeune femme que de penser qu’elle allait s’arrêter là. Elle décroche un contrat avec Atlantic, mais les premiers rapports avec le géant américain sont tendus, les dirigeants ne croient pas qu’une fille derrière un piano soit vendable… Vous me direz : ça dépend de la fille… Impudique et entière, la jeune femme va se livrer sur ce premier album qui va finalement voir le jour. Il n’y est question que d’elle et de ses expériences, la difficulté n’est pas exempte, puisqu’elle y évoque notamment le viol dont elle fut la victime.

Un mot avant toute autre chose sur notre donzelle. Vous ne la connaissez pas ? Veinards ! Imaginez une créature mi-elfique mi-démon aux formes avantageuses et à la flamboyante crinière rousse, au visage lumineux et sensuel - non je ne rentrerai pas dans les détails bande de pervers-. Imaginez une voix veloutée comme une rivière de l’est américain, celles que l’on trouve dans les Appalaches de sa Caroline natale, un grain unique, que l’on comparera toutefois à son modèle de toujours la britannique Kate BUSH, autre fée du paysage musical dont elle deviendra le pendant américain. Enfin imaginez la plus sensuelle des créatures jouant du piano dans des poses plus que suggestives, un sourire ravageur épanoui sur ses lèvres de fraise en permanence. Pour plus de précisions, tapez le tube !

Et ce premier essai de Tori est sacrément convaincant. Depuis Kate BUSH, aucune artiste solo n’est parvenue à imposer une telle sensualité dans ses oeuvres. L’album est précédé par la sortie du single « Me and a Gun », terrible composition ou Tori se livre telle qu’en elle-même : fragile et désarmée, mais volontaire et déterminée. Elle y narre l’histoire de son viol, sans pudeur, avec une franchise presque enfantine. Les paroles parlent d’elle-même, et j’invite tout le monde à les lire avec attention. Une telle œuvre ne peut laisser indifférent. Soulignons qu’elle la chante à capella sans autre ornement que sa voix et la souffrance en découlant. On en reste le souffle coupé.

Mais la jeune femme ayant choisi la vie, elle livre aussi ses petits secrets comme sur la sexuelle « Leather »… le sexe n’est jamais bien loin des préoccupations de la belle américaine. L‘exceptionnel single « Crucify », qui sera repris plus tard par les métalleux de WITHIN TEMPTATION, est le morceau emblématique du skeud, celui qui va ouvrir à Tori les portes de la renommée Internationale. A propos de metal, Tori est assez investie dans les musiques extrêmes, elle reprend d’ailleurs de manière phénoménale le « Smell like teen spirit «  de NIRVANA sur le single de « Crucify ». Je vous invite à l’écouter même si elle n’est pas sur l’opus. Elle narre des pans entiers de sa vie sur « Silent All These Years », une ode douce et crépusculaire, au lick de piano superbe.

Et puis, il y a la joyeuse « Happy Phantom » ainsi que la contemplative « China » - sans doute ma préférée de l’album -. L’irrésistible « Winter » clôture la ronde des cinq singles du premier album de Tori. Une évidente qualité se dégage de ses chansons. Le talent à l’état pur, une voix magique. Enfin, on notera les quelques aspects trip-hop qui s’échappent de « Little earthquakes », le titre éponyme. Bien sûr, l’album n’est pas parfait, quelques chansons sont moins convaincantes parmi lesquelles « Girl », « Mother » ou l’aspect pop de « Tear in Your Hand ». Je terminerai en évoquant la course stressante de « Precious Thing », excellente, et dont le sens mélodique vous poursuivra longuement après sa fin.

Impossible de ne pas être admiratif devant le talent de la belle. Avec Tori, tout est conjugué au pluriel : beauté, voix, sensualité, composition. L’éclosion d’une artiste unique en son genre. Un vrai petit tremblement de terre cette rouquine !

A lire aussi en POP par ERWIN :


Tori AMOS
To Venus And Back (1999)
Aphrodite à son sommet




Tori AMOS
Night Of Hunters (2011)
Divine


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Crucify
2. Girl
3. Silent All These Years
4. Precious Things
5. Winter
6. Happy Phantom
7. China
8. Leather
9. Mother
10. Tear In Your Hand
11. Me And A Gun
12. Little Earthquakes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod