Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Simple Minds, The Silencers , Big Country, The Chameleons , Kitchens Of Distinction, Echo And The Bunnymen
- Membre : The Edge

U2 - How To Dismantle An Atomic Bomb (2004)
Par BNJ le 22 Novembre 2004          Consultée 10408 fois

Le constat en fera sans doute bondir plus d’un, mais la sortie d’un nouvel album de U2 aujourd’hui, c’est un peu comme la sortie d’un nouvel album des ROLLING STONES il y a 10 ans. Le groupe, et surtout son leader, est devenu une caricature de rock star. Tout le monde (c'est-à-dire seulement les fans) tente de se persuader qu’il s’agit d’un évènement, toute la presse en parle (parce que dans notre pays, la popularité n’est légitime que si elle dure) et au final, il y a de grandes chances d’obtenir le même résultat : un album relativement bien fait mais sans surprise, avec des bonnes choses mais avec aussi un arrière goût de je-tourne-en-rond. Alors, que vaut cette nouvelle livraison de nos amis irlandais ? Revue de détail, titre par titre (c’est la fête).

"Vertigo". Allez, nous sommes nombreux à avoir fait une drôle de tête en découvrant le premier single de U2 à la radio. « C’est ça, le nouveau U2 ??? ». Hé bien oui, c’est ça. Mais à bien y regarder (ou à écouter), "Vertigo" est un peu plus qu’un titre rock sans originalité, formaté, qui plus est, pour la radio. C’est aussi un condensé de rock pur et direct qui essaye, tant bien que mal, de retrouver un peu les racines du groupe. Il y en a même à qui ça fait penser à "War", alors pourquoi pas ?

"Miracle Drug" commence doucement à la guitare pour devenir assez rapidement plus épique. C’est un titre qui passe assez bien. Les envolées de The Edge évoquent cette fois l'époque de Joshua Tree, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas une désagréable sensation.

"Sometimes You Can Make It On Your Own". Là, je dois bien avouer que c’est du grand art. C’est pour moi le meilleur titre de l’album (ce sera le troisième single). La chanson fait un peu penser à l’album All That You Can’t Leave Behind mais en plus original car le tempo, et par-delà même le visage du titre, change radicalement à sa moitié. Un morceau ambitieux et envoûtant.

"Love And Peace Or Else" est le titre le plus « à part » de l’album. Sa structure, son utilisation de la basse et des sons électroniques font penser à la période Achtung & Zooropa, mais il ne faut pas s’arrêter là. Si vous faites attention, il y a beaucoup de "Personal Jesus" de DEPECHE MPDE dans cette composition. The Edge y est en tout cas très en forme.

"City Of Blinding Lights". Servie par quelques notes de piano, ce titre n’est pas très original mais se laisse néanmoins écouter. C’est du U2 classique, dirai-je, sans que cela soit péjoratif. En fait, l’impression générale est est que tout cela est un peu facile. Les chœurs, les parties de guitare, la rupture de ton, il n’y a aucune surprise et c’est bien dommage.

"All Because Of You" est à mon avis le plus mauvais titre de l’album. Un rock classique sur lequel Bono semble en vouloir plus que sa voix le lui permet. Le morceau qui ressemble trop à "Vertigo" ne restera clairement pas dans les annales.

"A Man and a Woman ». Petite guitare, piano, synthé, Bono se fait plus léger sur ce titre dominé par la basse d’Adam Calyton. Un morceau cool et sympathique, fort bien produit, qui n’aurait pas dépareillé dans le précédent album du groupe.

"Crumbs For You" est assez pop dans l’ensemble. La partie rythmique est sans grand intérêt et le tout est dominé par quelques notes de synthé un peu simplistes, voire « gentilles » pour un groupe de cet ordre. On a vu mieux, même si l’envolée finale est assez réussie !

"One Step Closer" est LA ballade de l’album. Elle ressemble à "My First Time" de l’album Zooropa. Elle est assez réussie mais d’une facture bien trop classique pour parvenir à faire mouche. Et de la part d’un groupe nous ayant offert par le passé des titres aussi forts que "With Or Without You", "One" ou "Stay", il est regrettable de ne rien avoir de mieux à se mettre sous la dent. Une petite déception.

"Original of the Species" est un morceau assez complexe. A la fois pop classieuse, voire un peu vieillotte (on songe presque à The Divine Comedy), chanson intimiste et rock héroïque, le titre semble être fait de morceaux de chansons tous très différents. Le résultat peut dérouter. La guitare rythmique de The Edge est flamboyante mais ce n’est pas assez pour convaincre.

"Yahweh". Quelle fin étrange ! U2 nous avait habitués jadis à des conclusions autrement mieux pensées. Encore une fois nettement dominée par The Edge (la voix de Bono semble même en retrait), ce titre, porteur d’espoir et empreint d’un beau lyrisme, est finalement assez classique. Il n’y aura donc pas d’ultime sursaut.

How to Dismantle An Atomic Bomb est finalement un album hybride. Efficace dans sa première moitié, il devient vite classique, voire légèrement redondant, dans la seconde. Plus grave, les grosses différences entre les morceaux nuisent à la cohérence de l’ensemble. Et c’est finalement la première fois que cela se produit. Car que ce soit dans la période américaine (Joshua, Rattle), électro-dance (Achtung, Zooropa et Pop) ou même dans l’avant-dernier opus, il y avait une véritable logique d’unité au sein des albums. Cette unité-là est aujourd'hui absente. Le vol des chansons originales à Nice au début de l’été et la participation de nombreux producteurs pendant l’enregistrement ne sont probablement pas des facteurs étrangers à ce résultat.

A lire aussi en ROCK par BNJ :


BLACKFIELD
Blackfield (2004)
Une merveille de rock mélodique

(+ 1 kro-express)



A PERFECT CIRCLE
Emotive (2004)
Paix, guerre, amour et avarice...


Marquez et partagez





 
   BNJ

 
  N/A



- Bono (chant, guitare)
- The Edge (guitares)
- Adam Clayton (basse)
- Larry Mullen Jr (batterie)


1. Vertigo
2. Miracle Drugs
3. Sometimes You Can Make It On Your Own
4. Love And Peace Or Else
5. City Of Blinding Lights
6. Because Of You
7. A Man And A Woman
8. Crumbs From You
9. One Step Closer
10. Original Of The Species
11. Yahweh



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod