Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO / ROCK / AMBIENT  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Unkle
- Style + Membre : Birdpen
 

 Site Officiel (273)

ARCHIVE - Michel Vaillant (2003)
Par SUNTORY TIME le 2 Décembre 2010          Consultée 1511 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

La musique de film, c’est tout un Art. Un Art auquel ARCHIVE ne s’était pas encore mêlé malgré les ambiances sophistiquées qui caractérisent la musique du groupe. D’ailleurs, plusieurs chansons de sa large discographie ont été intégrées dans divers films depuis les débuts du combo Keeler-Griffith. Mais cette fois-ci, ARCHIVE compose directement pour un film. Il s’agit ici de Michel Vaillant, une production Luc Besson, tirée de la célèbre BD de courses automobiles Keeler et Griffith ont toujours eu beaucoup d’intérêt pour ce sport, c’est donc conquis qu’ils se sont lancés dans ce projet.

Bon, je vous épargnerai tout synopsis du film, qui est un affligeant nanar dans la catégorie grosse production. D’ailleurs Darius Keeler a depuis avoué n’avoir jamais regardé le film jusqu’au bout ! Et niveau musique me direz-vous ? Et bien c’est là que ça s’améliore.

Keeler et Griffith, toujours accompagnés du chanteur Craig Walker, ont réussi à trouver la voie d’ARCHIVE, après plusieurs tentatives flirtant entre le Trip Hop et la Pop saupoudrée d’électro, pour finir par s’aventurer dans les voie du rock progressif façon PINK FLOYD. Cette BO logiquement intitulée Michel Vaillant est, à son écoute, davantage un vrai album studio qu’une bande-son d’un film. Les morceaux sont travaillés, complexes, et variés. Entre rock dur et direct, ambiances glauques et industrielles, ainsi que quelques perles pop.

« Le Mans » annonce la couleur par un son métallique et une rythmique lourde. Le climat est glacial, et ce ne sont pas les deux merveilles qui suivent qui vont réchauffer l’atmosphère. « Bridge Scene » (qui n’est pas sans rappeller « Again ») et « Helicoptere » tiennent d’un mélange d’ambient et de progressif ravageur, alors que Walker se contente de paroles minimalistes mais suffisante pour magnifier l’ensemble. « Helicoptere», avec ses passages variés, n’est pas sans rappeler les expérimentations floydiennes. Résultat dévastateur, aussi violent que l’impact de voitures sur la pochette. Le meilleur titre du disque.

On passe a des morceaux plus paisibles avec « Come To Me 1 » ou l’instrumental « Vailant Theme » à l'ambiance dramatique très réussie. Il y a aussi des chansons pop plus positives, qui dénotent avec le caractère sombre de l’album, comme « Friend », qui a reçu un petit succès radiophonique, ou encore « Nightmare is Over » et le long « Come to Me 2 », un poil trop répétitif cependant.
Mieux vaut s’attarder sur les morceaux plus rapides, plus rock, comme « Nothing » ou l’excellent « Leader Theme ». Ici, Craig Walker retrouve toute la hargne qui faisait le succès de You All Look the Same to Me, sa marque de fabrique en somme.

Restent des petits interludes trop courts (« Vaillant Accoustic », « Night Time » , « Red ») et de l’insignifiant (« Nightmare Scene »). Et au final, on obtient un très bon disque ou ARCHIVE nous livre un nouvelle facette de son talent sans toutefois retourner sa veste une énième fois. Notons cependant la contribution de Graham Preskett pour l’orchestration symphonique de certains morceaux. Travail superbe, surtout dans le final de « Helicoptere » (écoutez cette montée en puissance grandiose !).

Plus qu’une simple BO, ARCHIVE nous livre pas moins qu’un album original, peut être pas aussi marquant qu’un Londinium ou un YALTSTM, mais de très bonne facture. Autant le film est un vrai navet, autant ce disque est très recommandable. Une bonne BO pour un mauvais film au fond.

P.S : La BO de Michel Vaillant a fait l’objet de deux album distincts. L’album ici chroniqué est l’album à proprement parler. Le deuxième disque et la musique telle qu’elle est disposée dans le film. Il s’agit davantage d’une série de courts interludes que de vraies morceaux, mais on retrouve des extraits du premier disque. Si « Michel Vaillant : la Musique du Film » est plus rare que « Michel Vaillant » l’album officiel de ARCHIVE, il n’est vraiment pas indispensable pour autant. L’album ici présent vaut largement le coup à lui tout seul.

A lire aussi en ROCK par SUNTORY TIME :


MY BLOODY VALENTINE
Ep's 1988-1991 (2012)
Une compilation d'ep's attendue comme le messie !




BIRDPEN
Global Lows (2012)
Rock alternatif puissant et inspiré


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Darius Keeler (claviers, programmation)
- Danny Griffith (claviers, samples, basse)
- Craig Walker (chant, guitare accoustique)
- Steve Harris (guitares)
- Smiley (batterie)
- Graham Preskett (arrangements symphoniques)


1. Le Mans
2. Bridge Scene
3. Helicoptere
4. Come To Me 1
5. Vaillant Theme
6. Nothing
7. Friend
8. Nightmare Scene
9. Leader Theme
10. Nightmare Is Over
11. Vaillant Accoustic
12. Night Time
13. Red
14. Come To Me 2



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod