Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  SINGLE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Radiohead, Sixx : A.m.

MUSE - Neutron Star Collision (love Is Forever) (2010)
Par SACRIPAN le 27 Novembre 2010          Consultée 2829 fois

DISCO MUSE COLLISION (PAST IS FOREVER...)

Une intro au piano, on reconnaît MUSE aux premières notes. Ce single est sorti en mai pour la bande son cet été du troisième volet de la série ciné Twilight. Rassurez-vous nous ne parlerons pas du film mais de l’aspect seulement musical de ce "Neutron Star Collision (Love is Forever)".

L’intro n’est pas là pour nous rassurer : on a l’impression que Matthew ne s’est pas foulé et a encore composé un morceau crescendo au piano comme IRON MAIDEN aujourd’hui commence quasiment tous ces morceaux par un arpège à la guitare. Mais bon...
Les chœurs se font entendre, une tension dramatique accentuée par les avertissements de la batterie et les explosions guitaristiques épiques de Monsieur Bellamy. Encore une fois nous ne sommes pas surpris, cela fait maintenant depuis "Black Holes" que le groupe joue sur ce terrain, sur ce genre d’ouvertures aériennes (et ça commence à bien faire...).
La rythmique s’emballe, nous sentons depuis Resistance ce goût prononcé de la part de Matthew pour le Tango, ce côté entraînant, romantique, dont on ne peut rien reprocher tant il nous met dans la joie et nous fait décoller ! Mais à nouveau nous avons l’impression d’avoir déjà entendu ça 36 milliards de fois de la part de ces vieux briscards (qui ne sont pas si vieux que ça, faut-il le rappeler. Qu’est-ce que ça va être plus tard ? Ils vont se mettre la tête dans la photocopieuse et se copier/coller, copier/coller à l’infini ? Allons, MUSE vaut bien mieux que ça…).
Les guitares vrombissent pour la première fois, sans être agressives pour autant. Nous réalisons que depuis Resistance le groupe essaie de se faire moins cru que sur Origin of Symmetry, mais leur tendance à vouloir accrocher le plus large publique (d’où l’idée de participer à la B.O. de Twilight dont le succès est mondial) ne trahit en rien la qualité et l’énergie du propos.
La progression se fait en cavalcades, à la manière de "Knights of Cydonia". Une nouvelle fois nous nous retrouvons face à une idée revisitée, retravaillée (imaginez "Knights of Cydonia" en version courte). Mais ce n’est pas une raison pour faire la guerre à ce morceau, c’est juste qu’à la première écoute c’est la première chose qu’on réalise.
Le refrain est très Hard Rock, très fédérateur, une invitation au headbanging !!!
Apparaît le solo tout droit inspiré du live HAARP (live excellent soit dit en passant !), une nouvelle fois encore un copié/collé dont on entend clairement la même distorsion magnifique, la même fantaisie électrique.
Le refrain vient nous achever au bout de 3 minutes comme si nous venions d’en passer 5, comme si tous ces détails que nous avons remarqués nous avaient fait faire un bond en arrière dans la carrière du groupe dont ce morceau serait la démonstration d'un savoir-faire indéniable et imparable. On se dit que,quelque soit l’avenir de cette chanson et son usage en live, ce mec, Matthew Bellamy, après 10 ans, sait décidément toujours aussi bien composer des chansons entraînantes et mélodieuses, avec finesse et intelligence.
Le piano vient clore calmement le morceau, comme sur Resistance...

Pour la première fois MUSE compose une chanson spécialement pour un film et pour une première fois on peut dire que c’est une réussite ! Un titre à considérer dans ce contexte : okay il reprend des éléments de tous leurs albums précédents (autant des live que des albums studios), mais au moins il atteint son objectif premier qui est de servir au mieux les intérêts d’un film avec une chanson dynamique, romantique, fantastique, entraînante et moderne (thème imposé par Twilight auquel correspond tout à fait MUSE, ce qui ne veut pas dire que la qualité de la chanson ait à voir avec celle du film...). Donc le contrat est rempli idéalement : "Neutron" est excellent, on ne le réécoute plus en pensant à ses références mais comme une entité, un morceau lumineux, mélodieux et entraînant, du MUSE ! Finalement un excellent moyen pour ceux qui ne connaissent pas le groupe de le découvrir en regardant le film, et une très bonne nouvelle pour les fans (surtout depuis l’incomplet Resistance) qui ont envie de se remettre quelque chose de nouveau et de saignant sous la dent.

A lire aussi en ROCK :


PJ HARVEY
Is This Desire? (1998)
L’ultime montée du désir.




CHAIR CHANT CORPS
Nous Rirons (2005)
Du sang neuf dans le rock hexagonal


Marquez et partagez





 
   SACRIPAN

 
  N/A



- Matthew Bellamy (guitare, chant)
- Christopher Wolstenholme (basse)
- Dominic Howard (batterie)


1. Neutron Star Collision (love Is Forever)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod