Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO/TRANCE/AMBIENT...  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 



UNDERWORLD - Dark & Long (1994)
Par SEIJITSU le 30 Janvier 2011          Consultée 865 fois

L’exercice du remix est délicat. Reprendre un morceau est déjà en soi une aberration, quand on se contente d’être le plus fidèle possible à la version d’origine. Alors un remix qui s’attache à modifier qu’une poignée d’éléments pour aboutir à un presque clone du morceau original, cela ne mérite qu’un jet de tomates dans la tronche des remixeurs.

Voilà, vous connaissez maintenant mon avis : le remix est par essence complètement inutile. Bon, il arrive que certains remix se révèlent meilleurs que le titre dont ils s’inspirent, mais c’est tellement rare. Parfois aussi, certains artistes décident de modifier complètement un morceau quitte à le dénaturer. APHEX TWIN est passé maître dans cet art. UNDERWORLD adopte une autre approche, il préfère rallonger ses titres et les transformer en mutant trance/ambient/techno (barrez la mention inutile). Alléluia, voilà enfin un groupe qui a compris comment attirer l’esthète.

Ce maxi n’est pas le seul à être bourré de remix et autres inédits chez eux, mais si on ne devait en garder qu’un, ça serait celui là. Une première face avec un morceau de l’incroyable Dubnobasswithmyheadman, dans une version tronquée malheureusement. Mais ce n’est pas grave car l’intérêt de ce single, c’est bien sûr sa face B. 70 minutes au compteur de remix de l’album précédemment cité. Des mix pouvant aller jusqu’à 20 minutes comme le très ambient house « Thing In Book » et l’hypnotique « Spoon Deep ».
UNDERWORLD a pété les plombs ? Non, il nous fait une véritable démonstration de son talent. Il nous offre des versions mutantes et pratiquement méconnaissables de ses morceaux sortis peu de temps avant. Entre une esthétique ambient, techno et trance, son choix ne se porte sur aucune, puisqu’il décide de varier les plaisirs en batifolant de genre en genre.

L’IDM est en train d’éclipser la techno ? Voici la réponse de Karl Hyde et de ses copains. Ou comment faire une techno intelligente car à la fois hypnotique, dansante et professionnelle. Mais écoutez moi ce « Dark Train » ! Chaque élément est à sa place et ce titre aurait pu (et dû) devenir un tube (on peut même l’entendre dans le film Trainspotting).

Pourtant, ce CD a un défaut, un énorme défaut. C’est sûrement pour cette raison que je refuse de lui mettre la note maximale. Cela ne concerne pas son contenu musical mais bien le disque en lui-même. Oui, l’inconvénient c’est qu’il est difficile de le trouver désormais. A moins d’être prêt à mettre la main au portefeuille et d’écumer une bonne partie du net. Et ce n’est pas tout, car il existe une kyrielle de versions de ce single. Une sale manie des maisons de disques qui adoraient fournir une version différente selon les pays où elle était distribuée. Celle-ci est la version danoise et la meilleure, car la plus complète. Il ne vous reste plus que les moyens plus ou moins légaux pour vous la procurer, si vous n’êtes pas prêt à jouer les Indiana Jones pour trouver cette version dans le commerce (comme je vous comprends).

Trêve de bavardages, voilà un opus indispensable qui remet les pendules à l’heure aux remixeurs médiocres qui polluent le milieu… Et une nouvelle preuve du talent d'UNDERWORLD. Donc foncez l’écouter braves gens, vous ne serez pas déçu.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SEIJITSU :


LFO
Advance (1996)
IDM classieux




PENDULUM
In Silico (2008)
Pan ! De l’électro rock dans ta face


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



- Karl Hyde
- Rick Smith
- Darren Emerson


1. Dark & Long (7')
2. Thing In A Book
3. Spoon Deep
4. Dark Hard
5. Dark Train
6. Burts



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod