Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT & DUB TECHNO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Loscil, Martin Schulte , Echospace, Onmutu Mechanicks, Rhythm & Sound
- Style + Membre : Robert Henke
 

 Monolake / Robert Henke (398)
 Monolake Page Facebook (57)

MONOLAKE - Interstate (1999)
Par STREETCLEANER le 5 Mars 2011          Consultée 1678 fois

Interstate est le second album de MONOLAKE, sorti en 1999 (1) deux ans après Hongkong. Hongkong plantait le décor dans un jardin ou une forêt verdoyante remplis de cris d'oiseaux et possédait une importante force d'évocation. Notre esprit était transporté dans un monde où la nature était constamment présente. Avec Interstate le voyage prend une autre orientation. Le paysage sera peut-être plus difficile à stabiliser car Interstate ne semble pas chercher à nous immerger dans un lieu particulier. Interstate baigne dans un monde artificiel, virtuel, liquide, hautement synthétique, et moins facile à appréhender au premier abord que celui de Hongkong, car véritablement plus abstrait.

Interstate c'est donc un peu une plongée dans une matrice ou dans les rêves d'un ordinateur. Tout y est artificiel. Les flux de données adoptent une apparence fluide et coulent comme des filets d'eau ou de cristal ("Tangent I", "Tangent II", "Perpetuum"), les vagues synthétiques viennent s'échouer comme dans un trouble souvenir technologique "Abundance", la fontaine aux oiseaux semble purement imaginaire et se transforme finalement en données informatiques à la Matrix ("Amazon")... voilà que le décor se désagrège ou éclate comme les pièces d'un puzzle pour repartir dans les entrailles de la machine. Même les oiseaux sont des copies imaginées de la réalité "Gecko" et forcément imparfaitement dupliqués.

Les jeux sur les sons et les rythmes prennent plus d'ampleur sur Interstate. On se trouvera régulièrement en présence d'effets qui pourraient ressembler à des balles rebondissantes ou des martèlements épileptiques d'objets métalliques "Abundance". De nombreux éléments et matériaux vont s'inviter. L'eau dont on a parlé plus avant, mais aussi le métal, le verre, le caoutchouc, le bois, des ondulations synthétiques de flux et de reflux... L'ossature rythmique gagne en complexité, se densifie et exigera plus d'attention pour une meilleure lisibilité.

Jamais agressif, régulièrement lumineux grâce à ses petites nappes de synthés et surtout ses textures liquides et cristallines, Interstate possède une fluidité remarquable et les plages s'enchaînent encore sans heurts. Sans doute une impression de linéarité s'invitera au début, car mis à part les dernières pistes, il existe une homogénéité de sons, de textures et d'atmosphères. Comme sur Hongkong, certaines compositions sont plus dancefloors et hypnotiques et elles parleront plus encore au corps (le summum étant atteint sur "Amazon", au motif de basse répétitif et groovy et qui s'avère être un petit bijou dans son genre). Le dernier morceau "Terminal" apporte un peu d'humanité dans ce monde impalpable. Les samples d'aéroport (2) - avec des annonces faites en français - nous ramèneront vers la surface, vers la réalité matérielle...

Interstate fût la confirmation du talent indéniable de Robert Henke et de Gerhard Behles. La programmation y est exemplaire, les motifs rythmiques ne sont jamais pris en défaut, l'intégration des textures sonores est habile et imaginative, et puis surtout les atmosphères sont là. Concilier à la fois les ambiances et les patterns spécialement concoctés pour les dancefloors n'est pas un travail évident. Hut ab (3) les gars !

(1) à noter qu'une réédition intitulée Interstate Remastered a vu le jour en 2007 et possède une pochette différente. Interstate est le premier album sorti sur le label de nos deux compères, Imbalance Computer Music

(2) ces deux Allemands sont de grands voyageurs et les échantillons sonores pris dans différents moyens de transport sont assez récurrents

(3) chapeau bas

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par STREETCLEANER :


MONOLAKE
Vlsi (2016)
Retour vers le futur




FRONT 242
Tyranny (for You) (1991)
Plus sombre que front by front


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Robert Henke (tout)
- Gerhard Behles (tout)


1. [piste Sans Nom]
2. Abundance
3. Gecko
4. [piste Sans Nom]
5. Tangent I
6. Tangent Ii
7. Perpetuum
8. Amazon
9. [piste Sans Nom]
10. Ginza
11. Terminal



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod