Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Biters, Led Zeppelin, Deep Purple, Creeds Cross
- Membre : The Dead Daisies , Whitesnake, Guns N' Roses, MotÖrhead, Gary Moore , Dio, Huey Lewis And The News , Dare
- Style + Membre : Black Star Riders
 

 Site Officiel (331)
 Site Du Groupe Actuel (567)

THIN LIZZY - Nightlife (1974)
Par MARCO STIVELL le 17 Avril 2011          Consultée 1540 fois

Pas facile d'évoluer en musique, surtout pour un groupe qui peine à trouver de la reconnaissance bien que pionnier d'un genre en pleine expansion. Un genre qui repose beaucoup sur la guitare, et c'est justement cet instrument qui fait le malheur (?) de THIN LIZZY pendant les quelques mois qui séparent Vagabonds of the Western World de Nightlife. Après le départ d'un Eric Bell désabusé par l'industrie musicale, c'est le bien connu Gary Moore qui doit tenir la six cordes pour aider le groupe à survivre et finir sa tournée. Il ne reste cependant pas jusqu'à la fin, et Phil Lynott (en plus de subir le départ du batteur Brian Downey, qui reviendra malgré tout aussitôt après), sentant sûrement qu'il ne pourra jamais trouver l'égal de Moore, recrute deux guitaristes, dont un certain John Cann avec qui il ne s'entend vraiment pas. Tout deux partiront à la fin de cette tournée mouvementée, et arrive la paire de guitaristes attitrés du THIN LIZZY des plus grand albums : Scott Gorham et Brian Robertson.

Nightlife (renommé Night Life sur certaines rééditions) peut enfin voir le jour. Le problème c'est que, entièrement ou presque de la main de Lynott qui tente encore de varier les plaisirs, l'album sonne comme un Shades of a Blue Orphanage, plus diversifié que résolument hard-rock. Scott Gorham n'hésitera d'ailleurs pas à qualifier l'album de "ridiculeusement timide", ou "plat". Il est vrai qu'à son écoute, THIN LIZZY passe presque pour un groupe de soul-blues qui fait un peu de hard-rock et non l'inverse. Mais comme d'habitude, ce qu'ils font, ils le font bien. Et ce même si les chevelus motards risquent fort de déprécier certaines sucreries.

En fait, des morceaux comme "Still in Love With you", "Night Life", "Dear Heart" et "Showdown" donnent une fausse image du THIN LIZZY par rapport à ce pourquoi il est le plus reconnu. Sur la première, Gary Moore (invité pour ce titre seulement) fait tout ce qu'il peut avec son feeling légendaire, mais ne parvient pas à faire oublier le côté ballade soul un peu pataude de la chanson. Cependant, le morceau, auquel participe également le rockeur écossais Frankie Miller, reste vraiment beau et doit son côté aventureux aux parties de guitares/basse, ainsi qu'à son intéressant décollage final, où les voix et percussions s'emballent et les harmonies sont bien fichues. "Showdown", présente un côté funk. On a des choeurs féminins inédits (et bienvenus) sur le refrain, un esprit soul, voire reggae un peu tranché par la guitare à 1,40 min qui permet de renouer avec le hard-rock. Un morceau pépère qui ne progresse pas vraiment, sauf à la fin où la batterie s'emballe et entraîne avec elle le reste du groupe. L'un des guitaristes se fend d'une envolée régénératrice. "Night Life" commence comme un blues conventionnel, mais la guitare apporte très vite un rythme funky, des arrangements de cordes sont présents et Lynott s'amuse à faire son crooner sur le final. Ces mêmes cordes reviennent sur "Dear Heart", qui termine l'album à la manière d'une ballade soul bluesy. Lynott se fait doucereux. Il y a présence de pianos, dont un Wurlitzer. Joli morceau concluant l'album de manière à la fois toujours curieuse (pour un groupe de hard-rock) et judicieuse (le ton rêveur employé). Pour faire un anachronisme, la chanson fait penser au "It Ain't Over 'til it's Over" de Lenny Kravitz. Pour en revenir aux cordes, elles sont encore sur le morceau le plus inattendu de l'album, "Frankie Carroll", autre ballade au piano cette fois. L'arrangement est magnifique, c'est le genre de morceau sans doute honni par les hardos mais que je ne peux m'empêcher de saluer.

Mais THIN LIZZY ne laisse pas l'essence principale de sa musique au placard, et quand elle s'exprime, ça le fait aussi. En fait, la dualité de guitares enfin offerte à temps plein apporte un gros plus, aussi bien lorsque ces guitares se font mélodiques (les riffs de l'efficace "She Knows", le bel instrumental "Banshee") que lorsqu'elles solotent, ensemble ou à tour de rôle, ou balancent de gros riffs. Elles réhabilitent haut la main un morceau comme "It's Only Money", sans grand relief au niveau de l'inspiration (Lynott qui rappe presque, c'est aussi très fort remarque). Sur le dynamique "Philomena", qui hésite entre complaintes hard-rock et marche militaire (ceci dit à cause de la batterie), elles sont impériales, tout comme Phil Lynott. Mieux encore, on passe un grand moment sur "Sha-La-La", morceau le plus "lourd" du disque. Le riff de guitares harmonisées fait toujours mouche. Lynott est bidonnant avec ses "I wanna shalalalalalala..." et pour la seule fois du disque, il se lâche. La chanson est dotée d'un (autre) très bon solo de guitare, et la batterie se fait tribale comme au bon temps des premiers albums.

Voilà donc pour cet album mésestimé (y compris par le groupe lui-même) qui est certes loin de rendre justice au hard pur jus, mais qui reste inspiré et très agréable de par une nouvelle forme de diversité. Je dois dire que je l'apprécie beaucoup, Nightlife est attachant pour n'importe qui ne recherchant pas forcément la sueur et les cordes de guitares trois fois cassées pendant une chanson.

A lire aussi en HARD ROCK par MARCO STIVELL :


THIN LIZZY
Chinatown (1980)
Déclin ? vous avez dit déclin ?




THIN LIZZY
Renegade (1981)
Réhabilitons renegade !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Phil Lynott (basse, chant, guitare acoustique)
- Brian Downey (batterie, percussions)
- Scott Gorham (guitares)
- Brian Robertson (guitares, choeurs)
- + Frankie Miller (chant)
- Gary Moore (guitare solo)


1. She Knows
2. Night Life
3. It's Only Money
4. Still In Love With You
5. Frankie Carroll
6. Showdown
7. Banshee
8. Philomena
9. Sha-la-la
10. Dear Heart



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod