Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Joe Jackson (2166)
 The Joe Jackson Archive (1457)

Joe JACKSON - Blaze Of Glory (1989)
Par MARCO STIVELL le 14 Octobre 2011          Consultée 1766 fois

Will Power, le premier album de musique contemporaine de Joe JACKSON, s'était révélé à la fois déroutant et non rentable. Loin de moi l'idée de faire un procès d'intention, mais pensons à ces quelques personnes qui (elles ne doivent pas être beaucoup), ont apprécié cet effort particulier et ont vu revenir Joe à la pop ensuite pour ce Blaze of Glory. Elles ont bien dû y voir une démarche mercantile...

L'album n'est pas des plus accessibles pour autant. Ce n'est pas un album "grand public" au sens strict du terme, avec une suite de chansons calibrées et isolées les unes des autres. Non, après un mythique Big World et ce Will Power controversé, Joe nous livre rien de moins qu'un troisième concept-album. Ici, et comme sur Big World, il se penche encore en toute philosophie sur cette fin des années 80, avec les mêmes soucis politiques et sociaux-culturels. Il parle ainsi du terrorisme ("Rant and Rave"), de la Guerre Froide ("Evil Empire"), ou encore de ces "rockeurs qui ont connu des jours meilleurs" ("Nineteen Forever"). Très préoccupé par cela, il compare même sur "Blaze and Glory" les musiciens rock morts jeunes ("went out in a blaze of glory"), et les nouveaux prétendants à un succès rapide et factice ("they're just cartoons", "think they're Superman", mais en tout cas, "they can't even fly"). L'album n'a pas fait de gros chiffres non plus, ayant été très mal soutenu par la maison de disques, et les shows pouvaient paraître déroutants pour les fans car l'album était joué dans son entiereté, et Joe y réclamait le plus grand silence et toute l'attention du public.

Après le magnifique Big World, il faut reconnaître que Blaze and Glory marque un premier réel "moins" dans la carrière de Joe. Le son est très années 80, moins froid mais avec pas mal de réverb', puissant aussi ("bombastic" comme disent les anglais) et pratiquement chaque chanson est rattachée à un style différent, ou en compilant plusieurs dans une seule et même, ce qui ne rend pas le tout aisé d'accès. En outre, l'album ne dure même pas une heure mais semble long, car souvent doté de chansons plutôt longues pour de la pop et qui ne justifient pas toujours cette durée. Dans la seconde partie notamment, "Rant and Rave" et son ambiance, bien que festive, entre rhythm'n'blues et jazz, peinent à convaincre dès le départ, alors sachant qu'elle dure un certain temps... De même "Discipline" où les cuivres distillent une ambiance funky, avec une rythmique proche du hip-hop d'époque. De plus, ces cuivres omniprésents ne manquent pas de plomber (dans le sens négatif) parfois l'ambiance, comme ce solo de sax plus que superflu sur "Nineteen Forever".

En dehors de cela, Blaze of Glory a ses moments de gloire, parfois à ranger parmi ce que Joe a fait de mieux, à l'image de ce "Sentimental Thing" doux et classisant (inutile de se demander de quoi il parle ici), du "Tomorrow's World" brillant qui ouvre l'album, ou encore de ce "Evil Empire" très folk que l'on reconnaîtra comme la plus belle chanson de l'opus (ce petit solo de guitare acoustique, hmmm). Le reste est partagé entre rhythm'n'blues ("Down to London"), jazz ("The Best I Can Do"), presque punk ("Me and You (Against the World)") et même une projection au Moyen-Orient dans la mélodie de l'instrumental "Acropolis Now". Tout cela demeure intéressant, sans pour autant se révéler totalement mémorable. On notera juste que Joe sait toujours aussi bien faire sonner des choeurs féminins.

Voilà pour ce dernier concept pop avant longtemps. D'ailleurs de la pop, Joe proposera encore un album assez "conventionnel" avec Laughter and Lust, avant de se diriger vers d'autres influences.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


CLANNAD
Banba (1993)
Pop irlandaise




Elton JOHN
Made In England (1995)
He's still standing


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Joe Jackson (chant, piano, orgue, harmonica)
- Tom Teeley (guitars, choeurs)
- Vinnie Zummo (guitars)
- Graham Maby (basse, chant)
- Rick Ford (basse)
- Gary Burke (batterie)
- Sue Hadjopoulos (percussions)
- Ed Roynesdale (synthétiseur, piano, orgue)
- Micheal Morreale (trompette)
- Tony Barrero (trompette)
- Steve Elson (sax alto, sax bariton)
- Chris Hunter (sax alto)
- Tony Aiello (flute, sax tenor)
- Charlie Gordon (trombone)
- Joy Askew (chant, choeurs)
- Drew Barfield (chant, choeurs)
- Gene Orloff (chef d’orchestre)
- Glenn Dicterow (violon)
- Anthony Cox (basse acoustique)
- Charles Mccraken (violoncelle)


1. Tomorrow's World
2. Me And You Against The World
3. Down To London
4. Sentimental Thing
5. Acropolis Now
6. Blaze Of Glory
7. Rant And Rave
8. Nineteen Forever
9. The Best I Can Do
10. Evil Empire
11. Discopline
12. The Human Touch



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod