Recherche avancée       Liste groupes



      
COSMIC WAR POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lady Gaga, Madonna, Miley Cyrus

Britney SPEARS - Oops!... I Did It Again (2000)
Par RED ONE le 27 Décembre 2011          Consultée 2384 fois

CHRONIQUES DE L'ARMAGEDDON - EPISODE 2

An 3000 ap. JC. Vaisseau de guerre terrien "Amanda Lear", 6e secteur du quadran galactique Z76Y78B.

Depuis son poste de commande situé en haut du pont, surplombant le Grand Ordinateur de Navigation du croiseur, le Grand Commandeur Knowles contemplait le va-et-vient incessant des officiers de liaison qui s'affairaient, absorbés dans leurs cartes de navigation interstellaire. Sous peu, la puissance de feu thermonucléaire de la flotte terrienne allait s'abattre sur Spears-666, la planète-forteresse sur laquelle s'étaient retranchés les derniers partisans de Brytannicus Gaspears IV, le Tyran Déchu. Un an s'était écoulé depuis que Brytannicus Gaspears IV, enclin à des remords qui semblaient dépasser l'horizon des siècles, avait révélé à l'Univers entier sa véritable filiation et le mensonge qui régissait l'Ordre Galactique de l'Empire Solaire de la Terre. Lui et ses ancêtres ne descendaient aucunement d'antiques héros guerriers des temps jadis comme le prétendaient tous les organes de propagande du Grand Parti de la Terre, mais au contraire d'une simple et stupide chanteuse de variété américaine des premières années du XXIe siècle, Britney Spears, responsable de l'un des plus mauvais disques de pop de tous les temps, "Baby One More Time" (1999).

La révélation au grand jour de ce mensonge qui remettait en cause plus de 500 ans d'histoire terrienne causa bien plus que la simple déchéance de Gaspears IV (qui se donna la mort dans les semaines qui suivirent ces révélations) : elle remettait également en cause la stabilité même de l'Empire Terrien, qui peu avant cette annonce fracassante était sur le point de devenir souverain sur l'ensemble des quadrans de la Galaxie ! Un tel déshonneur et une telle honte semblaient pouvoir causer la perte de l'Humanité toute entière, de nombreux peuples extraterrestres soumis à la Terre s'étant révoltés à cette occasion et réunissant des flottes conséquentes de vaisseaux de guerre dans le but de lutter contre l'expansion de la race humaine. A la suite de ces évènements dramatiques, une révolution de palais eut lieu sur Terre. L'amiral Knowles, ancien aide de camp de Gaspears, prit le pouvoir et s'autoproclama Grand Commandeur. Les partisans de Gaspears se dispersèrent aux quatre coins de l'Espace, la plupart croyant encore dur comme fer que les révélations du Grand Commandeur déchu n'étaient que pure invention des usurpateurs.

Et pourtant ...

Les preuves étaient bien là. À la suite de ces révélations, le Grand Bureau d'Enquête Impérial avait exhumé d'autres artefacts dans les archives personnelles de Brytannicus Gaspears. Le premier d'entre eux était une preuve tellement évidente de la gravité des révélations de l’ancien Grand Commandeur que l’amiral Knowles en tremblait encore : il s’agissait du deuxième album studio de l’ancêtre maudite de la lignée Gaspears, le mal nommé Oops ! … I Did It Again.

Un officier de liaison en grande tenue pourpre s’approcha de l’amiral.

- Grand Commandeur Knowles ? Quelque chose ne va pas ? Vous semblez souffrant…
- Ce n’est rien, major Collins, ce n’est rien, juste un peu de fatigue liée aux sauts quantiques et à ces passages en hyperespace… Je resongeais par ailleurs encore à ce que les services d’enquête m’ont fait écouté hier soir. Le fameux second album, l'une des fameuses "preuves"…
- Ah oui, les "preuves" du mensonge de la lignée des Gaspears… Il ne m’a pas encore été donné d’y prêter une oreille mais je…
- Surtout pas, Collins, mon ami ! Surtout pas ! N'écoutez pas ce disque ! Folie que cela, ce recueil de chansons anciennes vous détruirait, malheureux ! Il contient des éléments hautement toxiques pour le cerveau d’un humain normalement constitué …
- C'est-à-dire ? J’avoue ne pas comprendre… Ce ne sont que de simples mauvaises chansons. Je conçois qu’apprendre que leur interprète soit l’ancêtre directe de votre défunt prédécesseur ait causé un sacré remue-ménage dans les arcanes de l’Empire, mais une fois cela dit, que peut-on ajouter de plus ?
- C’est là que réside le problème, Collins ! Plus nous avançons dans nos investigations sur la carrière discographique de cette Britney Spears, plus le malaise est grand parmi mes conseillers politiques ! Le second ouvrage de cette pathétique chanteuse, sorti il y a tout juste mille ans cette année, est encore pire que le précédent et sa diffusion illégale parmi les peuples de l'Univers démolit chaque jour un peu plus le prestige de l’Empire de la Terre. On se rit de nous d’Antarès à Proxima du Centaure ! Même les bas quartiers de Pluton commencent à s’agiter et à demander le renversement de l’Empire !
- Mais, Grand Commandeur, une simple œuvre de musique, fut-elle mauvaise, ne peut pas faire s’écrouler un empire cosmique ! C’est absurde !
- Détrompez-vous mon ami ! Ce deuxième disque, c’est la pire catastrophe qui ait pu arriver pour la gloire de l’Humanité ! Un assemblage honteux de sons ignobles, laids, putassiers, racoleurs ! Des arrangements inexistants, des rythmiques synthétiques qui font poum tchack bêtement sans but, des textes tellement mauvais et tellement pathétiques qu’un thermotriceratops de Blouxor 7 en aurait la nausée… On frise le degré zéro à tous les niveaux, et le pire, c’est que ça ne s’arrête JAMAIS tout du long de l'album ! Mais le pire du pire, mon cher, je pense que c’est la "reprise" par Britney Spears de cette célèbre chanson de ce mythique groupe terrien des années 1960, les ROLLING STONES. Oui, je vous vois frémir, oui, cette Britney Spears a osé reprendre "Satisfaction", oui, oui ! Une telle hérésie au bon goût, un tel déshonneur pour la race humaine, mon cher Collins, ne peut qu’engendrer la mort, la destruction, la guerre, et le chaos dans l’Univers !

... Un silence pesant régna sur le pont central.

- Grand Commandeur, vous m’avez convaincu. Ce serait un honneur pour le fidèle serviteur de l’Humanité que je suis de lancer l’ordre de bombardement orbital sur Spears-666.
- Allez-y, Collins, allez-y. Exterminez moi ces hérétiques, ces partisans involontaires de la plus grande infamie qu’ait jamais connu l’Humanité. Tuez-les tous...

Suite au prochain épisode.

A lire aussi en POP par RED ONE :


MADONNA
Give Me All Your Luvin' (2012)
Oui, nous aussi on t'aime Louise ...




MADONNA
Madonna (1983)
La révolution pop a commencé.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Britney Spears (guerre à l'échelle cosmique)


1. Oops ! I Did It Again
2. Stronger
3. Don't Go Knockin' On My Door
4. (i Can't Get No) Satisfaction
5. Don't Let Me Be The Last To Know
6. What U See (is What U Get)
7. Lucky
8. One Kiss From You
9. Where Are You Now
10. Can't Make You Love Me
11. When Your Eyes Say It
12. Dear Diary



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod