Recherche avancée       Liste groupes



      
ORBITAL DEATH WEAPON  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lady Gaga, Madonna, Miley Cyrus

Britney SPEARS - Britney (2001)
Par RED ONE le 29 Décembre 2011          Consultée 1690 fois

CHRONIQUES DE L'ARMAGEDDON - EPISODE 3

An 3001 ap. JC, secteur de la planète-forteresse Spears-666.

Depuis une année galactique, la flotte cosmique de l'Empire Solaire de la Terre, dirigée par le Grand Commandeur Knowles, bombardait avec acharnement la planète-forteresse Spears-666, sanctuaire des Partisans de l'ancien dirigeant terrien Brytannicus Gaspears IV, descendant lointain de la chanteuse Britney Spears. Dans la salle de contrôle principale du vaisseau de guerre terrien "Amanda Lear", le Grand Commandeur Knowles laissait éclater sa colère...

- Par les tripes de saint Zorg ! Ces damnés Partisans continuent de nous résister ! Voilà un an que nous bombardons leur planète sans résultat ! Pas la moindre fêlure dans leur bouclier planétaire, rien ! Impossible de causer le moindre dommage sur leur Zone Interdite. Notre flotte se couvre de ridicule, et pendant ce temps, la rumeur galactique a vent de notre échec... Nous mettons le paquet pourtant, notre arsenal entier y est passé, c'est à n'y rien comprendre...

Le major Collins, aide de camp de l'amiral Knowles, s'écria soudain :

- Grand Commandeur, regardez sur l'écran de contrôle ! Un message des Partisans !

Un visage bleu azur apparut sur l'écran, vêtu d'un masque respiratoire. Une voix caverneuse se fit entendre.

- Salutations, usurpateur. Je suis Ladislasz Sissoko, gouverneur planétaire de Spears-666. Ce message sera le premier et le dernier que nous vous enverrons depuis que votre siège a commencé. Notre patience a atteint ses limites et notre avertissement sera clair : quittez le secteur immédiatement si vous ne voulez pas voir votre flotte anéantie par l'arme "ultime". Vous avez une heure. Adieu.

L'écran s'éteignit. Une heure s'écoula. Le Grand Commandeur continuait d'écumer sa rage en faisant les cent pas dans la salle de contrôle.

- Quoi ? Mais pour qui se prend-il, celui là ? Une "arme ultime" ?! Peuh ! Mystification ! Il ne s'agit que d'esbroufe destinée à nous faire peur. Comment de simples réfugiés pourraient-ils posséder une arme supérieure capable d'anéantir nos plus gros croiseurs de guerre ?
- Euh, Grand Commandeur, pardonnez-moi, mais je viens de me rendre compte que nous oublions un détail depuis tout à l'heure : Spears-666 était une base secrète du gouvernement avant notre coup d'Etat il y a deux ans. Peu de gens au sein du gouvernement savaient réellement ce qui s'y passait, mais il semble évident qu'il s'agissait d'un centre de recherche top secret.
- Un centre de recherche top secret ? Mais par tous les quasars, c'est vrai ! Mon dieu, mais alors ?! Cette "arme ultime" !? Ca serait ... Oh non !

Soudain, au terme de l'heure d'ultimatum, un grondement se fit entendre dans l'Espace. Les voyants des écrans de la salle de contrôle se mirent à clignoter furieusement. Le major Collins s'écria :

- Grand Commandeur ! Grand Commandeur ! Les Partisans font une sortie ! Oh mon Dieu, qu'est-ce que c'est que ça ? Un supercroiseur ? Mon Dieu, il est gigantesque !?
- Par tous les diables, c'est le prototype de l'arme secrète que développait le Grand Parti de la Terre avant la déchéance de Gaspears ! J'ignorais qu'ils avaient terminé leurs recherches... Mon dieu, c'est un supercroiseur à canon sonique ! Capable de pulvériser des vagues entières de vaisseaux en un seul tir ! Regardez, Collins, quelle vision d'horreur : il sort son canon à son. Nous allons être pulvérisés sous peu !

L'écran de contrôle se ralluma et le visage de Ladislasz Sissoko réapparut.

- Trop tard, usurpateur, trop tard ! Vous avez choisi votre destin : vous et vos hommes allez périr, décimés par la puissance destructrice de notre supercroiseur, le "Britney", que nous avons nommé ainsi en l'honneur de l'illustre ancêtre de notre seigneur, le défunt Grand Commandeur Gaspears IV ! Tremblez, misérables, car via ce canon à son, nous allons vous diffuser le troisième album de Britney Spears ! Ah ah ah ah ah !

Le supercroiseur "Britney" venait de se positionner sur le flanc gauche du vaisseau de l'amiral Knowles. Aussitôt les escadrilles de défense du "Amanda Lear" sortirent dans l'Espace et engagèrent un combat furieux contre les batteries quadrilasers du "Britney". Les tirs lasers fusaient dans le vide intersidéral, rayant l'Espace de mille traits argentés. Soudain, le canon à son du "Britney" se mit en place et des ondes de choc terrifiantes se matérialisèrent dans l'Espace. Les escadrilles terriennes les plus proches furent volatilisées en une fraction de seconde, les pilotes hurlèrent à la mort, le cerveau éclaté dans leur casque ... Les officiers de liaison radio se mirent à saigner des oreilles, terrifiés par le bruit qu'ils venaient d'entendre. Tous venaient d'entendre la première chanson extraite de "Britney", le troisième album studio de Britney Spears.

La suite des évènements ne fut que chaos et désolation dans la froideur du vide. Chanson après chanson, chaque nouvelle salve du supercroiseur sonique "Britney" faisait davantage de morts parmi la flotte terrienne. Le pire fut atteint lors de la diffusion par le canon à son d'une reprise de Joan Jett, "I Love Rock'n'roll". Cette reprise était tellement médiocre qu'amplifiée dans l'Espace via le canon à son, elle fit se désintégrer trois croiseurs lourds de la flotte terrienne. Les escadrilles de chasseurs continuaient de tomber comme des mouches, et bientôt l'Espace devint un champ de ruines. Les cadavres déformés par le son des pilotes terriens flottaient partout dans le vide et les carcasses éclatées des chasseurs s'entrechoquaient, causant des impacts démesurés sur les coques des vaisseaux terriens.

Soudain, les salves soniques cessèrent. La lecture de l'album était finie. Le canon à son du supercroiseur "Britney" explosa brutalement dans l'Espace, la puissance sonique des charges étant trop importante et trop destructrice. Une vague de son ultime fit alors imploser le vaisseau stellaire qui se scinda en quatre parties. Encore au stade expérimental, l'arme "ultime" des Partisans de Brytannicus Gaspears IV n'avait pas tenu le choc d'une seule écoute du troisième album de Britney Spears. La médiocrité et la pauvreté de son contenu avait finalement eu raison des meilleurs systèmes d'armement de la Galaxie. Sa carcasse en morceaux retomba lentement et alla s'écrasa en contrebas, sur la planète Spears-666. La flotte du Grand Commandeur Knowles venait d'échapper de justesse à la plus atroce des destructions qu'aurait causé sans nul doute une seconde écoute de l'album "Britney".

Soudain le major Collins s'écria :

- Grand Commandeur ! Le supercroiseur vient de s'écraser sur le générateur de bouclier de la planète ! La voie est libre ! Nous pourrions profiter de l'occasion pour atterrir sur la planète et débarquer nos troupes.
- C'est une excellente idée, Collins ! Mieux vaut aller directement à la rencontre de l'ennemi plutôt que de lui laisser une seconde chance d'utiliser contre nous une arme terrifiante de ce genre. Car pardieu, qui sait encore quels secrets technologiques terrifiants cache cette planète ?
- Effectivement. Visiblement les partisans de Gaspears ont compris qu'ils pouvaient retourner à leur profit le potentiel nocif de cette Britney Spears de malheur. Il nous faut pénétrer dans leur Zone Interdite et détruire tout ce qui peut subsister comme héritage de cette sorcière !
- Je ne vous le fait pas dire ... À toutes les escadrilles survivantes, ici le Grand Commandeur Knowles ! Parés pour l'entrée dans l'atmosphère de Spears-666 ! Le générateur de bouclier planétaire vient d'être désactivé, la Zone Interdite nous est enfin accessible ! Notre objectif est clair et net : détruire tout ce qui a rapport de près ou de loin avec la musique de Britney Spears, pour la survie de l'Humanité !

Suite au prochain épisode.

A lire aussi en POP par RED ONE :


Avril LAVIGNE
Let Go (2002)
Lycée, acné, skateboard et Warcraft III ...




MADONNA
True Blue (1986)
Le meilleur de la Madonne des années 1980.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Britney Spears (bombes à positrons, charges soniques, plateformes )


1. I'm A Slave 4 U
2. Overprotected
3. Lonely
4. I'm Not A Girl, Not Yet A Woman
5. Boys
6. Anticipating
7. I Love Rock'n'roll
8. Cinderella
9. Let Me Be
10. Bombastic Love
11. That's Where You Take Me
12. What It's Like To Be Me



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod