Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL-FUNK-HARD-PROG...  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SAD CAFé - Fanx Ta-ra (1977)
Par MARCO STIVELL le 14 Avril 2012          Consultée 941 fois

SAD CAFE est un groupe anglais (encore un) formé en 1976 à Manchester, autour du chanteur Paul Young, de Ian Wilson (qui resteront les deux seuls membres permanents tout le long de l'histoire), Vic Emerson, Ashley Mulford, John Stimpson et Tony Cresswell. Le nom choisi provient d'une nouvelle de Carson McCullers, intitulée Ballad of the Sad Café. Une certaine cohésion habite cette formation qui ne tarde pas à se faire remarquer, et peut librement - avec certains espoirs de réussite - enregistrer son premier album publié par RCA l'année suivante. Il s'agit de Fanx Ta-Ra.

Le titre conjugué avec la pochette prête à sourire. Fanx Ta-Ra, simple jeu de mots sur "Thanks Tara", signifie bien au vu de cette couverture que le monsieur qui sort de la pièce a bien pris son pied avec la jolie jeune demoiselle à la chemise bien ouverte, Tara indubitablement. Une pochette qui a d'ailleurs fait réagir les féministes et autres anti-sexismes. Si SAD CAFE peut donner à l'écoute de sa musique une impression d'être un groupe très sérieux, ce premier contact avec eux, autant que certains titres des chansons indiquées au verso avancent le contraire. Une musique qui a charmé ceux qui ont découvert le groupe, de par un mélange de soul, funk, hard-rock, rock progressif, ballades passionnées et une petite touche de jazz. Rien que ça, mais à six membres, ça laissait de larges possibilités. Alors imaginez un tel degré de musicalité en plein boom punk... Il est évident que SAD CAFE ne pouvait que difficilement côtoyer les cimes des charts face aux blonds à crête sachant à peine chanter et jouer trois accords sur leurs instruments.

Fanx Ta-Ra est déjà très représentatif de cette richesse musicale. Chaque morceau ou presque, surtout parmi les chantés, peuvent s'arguer de devenir des classiques de SAD CAFE. "Babylon" commence furieusement le disque, révélant tout le savoir-faire du groupe et le type d'orchestration choisie. Il s'agit d'une alternance de passages soul-funk (notamment sur les couplets), dynamiques mais encore sages (avec guitares clean et piano Wurlitzer), avec des refrains et passages instrumentaux fiévreux. Sur ces derniers, Ian Wilson balance de gros riffs, John Stimpson une basse lourde, Vic Emerson toute une salve d'arrangements claviéristiques du meilleur acabit (piano, orgue, clavinet, synthétiseurs et autres n'ont aucun secret pour lui), tandis que Tony Cresswell ponctue le tout de savants breaks, Ashley Mulford solote comme un damné, et Paul Young, lui aussi possédé, s'arrache les cordes vocales. Une phrase qui témoigne bien de cette cohésion (même si un seul morceau, "Shellshock" a été composé par tout le groupe ensemble) et que SAD CAFE n'est pas qu'un simple groupe "sympathique". Ca joue fort, pour sûr !

Si des morceaux comme "Babylon", les funky "Shellshock", "Shadow on the Wall" et "Immortal", ainsi que le très hard "Black Rose" peuvent se vanter de leur puissance difficilement contenue, les ballades n'ont pas à rougir un seul instant. Je les ai décrites comme passionnées, il est vrai que derrière des couplets tout gentils, presque rêveurs, le groupe n'a pu s'empêcher d'envoyer la sauce sur les refrains (le déchirement de la passion même), avec force guitares et cordes Solina. "Sail on", "I Believe (Love Will Survive)" mais aussi et surtout "Hungry Eyes" sont ainsi des ballades vitaminées d'orfèvre.

Le reste de ce Fanx Ta-Ra est aussi à l'avenant niveau qualité musicale. On ne notera qu'un "Clumbidextrous" moins passionnant et un peu superficiel. SAD CAFE se permet quelques enchaînements de morceaux et parties instrumentales très réussies. "The Further Adventures of Mad Alan" révèle une montée d'orgue et des parties de guitares plutôt intéressantes, tandis que "Flingus' Holiday" (lui-même inclus dans une suite qui va de "The Further Adventures..." à "Immortal" inclus) est une fiesta de saxophones déchaînés sur rythmique funk. La réédition de l'album offre encore un titre bonus, "Bell Ends" excellent et très dense, tellement que le fade-out semble ne jamais vouloir progresser.

Un superbe début pour ce groupe qui malgré un certain succès deux ans plus tard, restera anonyme par rapport à son talent. Fanx Ta-Ra reste une excellente porte d'entrée, et pour des gens comme moi qui viennent de la branche Mike & The Mechanics, entendre le regretté Paul Young se lâcher plus que de raison (avec d'autres musiciens) est un réel plaisir. Ce disque n'est pas un chef-d'oeuvre à proprement parler, mais il contient une hargne et une urgence que l'on ne retrouvera pas toujours de manière aussi probante chez SAD CAFE.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


Daryl STUERMER
Live And Learn (1998)
Le meilleur album de Daryl en solo




Peter GABRIEL
Ii (1978)
Bel album de rock moderne


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Paul Young (chant, percussions)
- Ian Wilson (guitares, choeurs)
- Ashley Mulford (guitares lead)
- Vic Emerson (claviers)
- John Stimpson (basse, guitare acoustique, choeurs)
- Tony Cresswell (batterie, percussions, choeurs)
- + Chris Gill, Lenny Sachs (saxophones)
- Dave Hassle (percussions)


1. Babylon
2. Shellshock
3. Hungry Eyes
4. Shadow On The Wall
5. Black Rose
6. The Further Adventures Of Mad Alan
7. Fanx Ta-ra
8. Flingus' Holiday
9. Immortal
10. Sail On
11. Clumbidextrous
12. I Believe (love Will Survive)
13. + Bell Ends



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod