Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Elvis Presley , Jerry Lee Lewis , Buddy Holly , The Little Rabbits , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Roy Orbison

Ricky NELSON - Songs By Ricky (1959)
Par ERWIN le 18 Juin 2012          Consultée 1220 fois

Nous voici face au quatrième album des œuvres complètes de Richard « Ricky » Nelson, la première idole des jeunes de l’histoire. Nous restons sur un troisième album plein de feeling et bourré de standard. Gageons que ce beau jeune homme, malgré sa consommation outrancière de haschish et un penchant maladif pour la gent féminine va satisfaire ses fans avec le talent qu’on lui connait. Cela dit : un joint, une nana, une ligne, une nana, ainsi de suite et cela au quotidien pendant des années, cela pourrait ruiner la santé d’un homme, aussi résistant soit–il, mais pour le moment nul stigmate sur les traits de l’Américain parfait.

L’album est divisé, ainsi que son prédécesseur en diverses variations rock, slow, country et pop, pour le plus grand plaisir de toutes les oreilles, et c’est bien là que réside toute sa force, cette pusillanimité, cette faculté d’aborder avec élégance et décontraction tous les genres. Ricky est d’ailleurs en cette année 1959 le plus grand rival du King Elvis dans les cœurs des américains d’alors.

Nous y trouvons donc du Rock ! Le grand morceau de bravoure de cet album n’est autre que le trépidant « Just a little too much » au rythme superbe et habilement entrecoupé de soli du grand James BURTON. Le chant est calme, mais il n’empêche, avec des titres de cette trempe, Ricky s’attaque ouvertement aux grands du Rock’n’roll. « You’re so fine » est un chouette petit rock ou le guitar hero légendaire se taille à nouveau la part du lion. « Brand new girl » a un petit air country. Alors que ”One minute to one” est dans la droite lignée de ses grands classiques et anticipe sur le standard « Travelin man ». Signalons aussi le fast tempo de « I’ve been thinking » excellent rock incisif.

Nous y trouvons des slows ! “So long” est un bel essai de crooner. Joli petit rythme bluesy et des vocalises efficaces y accompagnent le teenage idol. Dans ce même ordre d’idée « That’s all » est digne d’une BO des plus grandes comédies des fifties. Quelle belle époque ! « Sweeter than you », petite merveille de douceur, est à écouter dans le recueillement et la coolitude, en tenant la main de votre bien aimé(e). D’ailleurs cela me fait penser qu’il faut rétablir une certaine vérité historique à cet endroit. Ricky –paix à son âme puisqu’il est décédé en 85 dans un accident d’avion, la malédiction des pionniers du rock vous connaissez ? – aimait et connaissait la musique. Sa voix n’avait certes pas la texture de celle d’un Elvis ou d’un Dean MARTIN, mais sa candeur su trouver une place bien spécifique dans l’histoire de la musique populaire.

Mais revenons plutôt sur les terres de l’ouest américain : « Gloomy Sunday » est passée à la trappe de la postérité. Voila un morceau qui eut pourtant parfaitement convenu dans la BO de Rio Bravo dont il partageait la vedette avec John WAYNE. Un brin dramatique, sa voix y est plus profonde qu’à l’accoutumée. Toujours dans les grands espaces, voila « Half breed » qui narre comme il se doit les aventures d’un métis amérindien.

Enfin n’oublions pas la pop music, l’endroit ou Ricky touche souvent au sublime. Le classique présent est « A long vacation » qui tient toujours bien la route plus de 50 ans plus tard, et influencera bien des générations de musiciens en herbe. « Blood from a stone », autre oubliée de la cause, est bien agréable, et doté d’une orchestration de qualité, j’y vois de nombreuses similitudes avec les meilleurs titres d’Elvis dans les sixties, ceux là même tirés des fameuses BO. Burton tient la encore la baraque. Ce fut pour le jeune Nelson un avantage énorme que d’être accompagné par ce guitariste génial.

A n’en pas douter, un grand cru que cet album.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Billy Lee RILEY
The Legendary Sun Classics (2010)
Le killer oublié




Elvis PRESLEY
Loving You (1957)
Troisième album du King ! Un must


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Gloomy Sunday
2. Brand New Girl
3. You’ll Never Know What You’re Missin’
4. That’s All
5. Just A Little Too Much
6. One Minute To One
7. Half Breed
8. You’re So Fine
9. Don’t Leave Me
10. Sweeter Than You
11. A Long Vacation
12. So Long
13. Blood From A Stone
14. 1i’ve Been Thinking



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod