Recherche avancée       Liste groupes



      
SWING  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Stray Cats, Dust

Brian SETZER - Songs From Lonely Avenue (2009)
Par ERWIN le 16 Septembre 2023          Consultée 604 fois

Ce septième opus du Brian SETZER ORCHESTRA peut se vanter d’avoir une couverture des plus efficaces. Brian en costard de gangsters, la banane soignée, arborant sa superbe Gretsch verte devant ce qui ressemble à la skyline de Nashville (voilà qui affiche une gueule terrible !), alors que le félin blond n’est guère connu pour ses pochettes d’album, que ce soit celles de ses travaux en solo ou au sein des STRAY CATS. Voilà qui est prometteur, d’autant que, une fois n’est pas coutume, notre icône du rockabilly/revival swing a planté son drapeau sur toutes les compositions de cet album. Pas une reprise ! Pour ses cinquante ans, Brian SETZER semble avoir mis les petits plats dans les grands.

C’est une gratte sous amphétamine qui ouvre les hostilités de "Trouble Train". On s'y croirait revenu aux plus belles heures de Runaway Boys; ça déchire tellement c’est bon. Les arrangements sont superbes, les coups de pattes sur le bridge adorables. Je pourrais écouter ce titre pendant des heures, c’est un vrai petit chef-d’oeuvre. Une guitare époumonante drive "Passion Of The Night" tout du long. Les cuivres se mêlent à la fête et Brian pose ici un chant velouté qui évoque les fourties et les films noirs qu’il aime tant. Le résultat, tout à fait étonnant, fait honneur aux talent de compositeur du New-Yorkais. Et nous voilà confrontés à un riff sacrément agressif sur "Dimes In The Jar" où la voix grave pose une ambiance noirâtre de superbe extraction.

Un rythme smooth et lent anime "King Of The Whole Damn World" où Brian semble très à son aise. L’ensemble dégage une gueule terrible et les cuivres sont magnifiques. Un bridge au son hip-hop nous ramène vers le chant laidback, histoire de brouiller les pistes. "Gimme Some Rhythm Daddy" est un duo super swingant. On se croirait à la sortie de la guerre avec les ANDREW SISTERS, un magnifique solo à la django REINHARDT vous y attend. Brian sait tout faire, le SETZER est un génial touche à tout. "Lonely Avenue" est un mid slow aux cuivres rutilants. On y trouve aussi des cordes qui évoquent les meilleurs moments des comédies musicales ricaines des fifties. Et un petit solo de xylophone pour ajouter au smooth du moment, puis un solo de gratte qui n’envie rien à Herb ELLIS.

Nous avons ensuite deux titres taillés pour nous emmêler les pinceaux : on débute par "Mr Jazzer Goes Surfin’", avec un félin qui montre à quel point son manche de guitare est pour lui territoire de fin connaisseur. Ca s’appelle maîtriser son sujet. Quelle classe ! M’est avis que Quentin Tarantino pourrait choisir ce morceau pour une de ses B.O. Brian fait preuve de plus d’agressivité à mesure que le morceau déroule sa superbe structure. Puis nous attaquons la version sans concession de "Mr Surfer Goes Jazzin’". On inverse les rôles et, cette fois, la gratte se fait nucléaire. Avec plus de smooth et de la distorsion, Brian montre que modernité rime aussi avec sa gestion de la guitare. Et comme à l’accoutumée avec notre Brian on part dans tous les sens. Le voilà qui nous envoie une sauce hispanisante avec la maestria qu’on lui connaît sur "Elena", une belle démonstration de virtuosité qui ne fait que confirmer son statut de guitar heroe, une fois de plus. Trois instrus !

Plus smooth que jamais, "My Baby Don’t Love me Blues" est un chef-d’oeuvre de cabotinage où Brian joue son rôle de matou errant à donf. "Love Partners In Crime" oeuvre en revanche dans un swing de belle tenue. On y signale un solo de guitare superbe. Le rythme à casser une nuque peu accoutumée au headbangin sur "Dead Man Incorporated" le fait carrément. Mais qu’il est fort ! La fusion swing à son top ! On apprécie enfin les aspects super cool de "Kiss Me Deadly", le ton doucereux de la guitare et du sax. C’est beau ! Cette histoire d’amour vécue au travers d’une instrumentation plus cool tu meurs c’est vraiment chouette ! Ce titre superbe fait honneur aux talents de compositeur du félin blond.

Difficile de faire mieux, Brian tient ici un pari difficile qu’il gagne à la force du poignet, c’est le cas de le dire. Il faudra réserver une place de choix à Mr SETZER dans l’histoire de la musique populaire. Il le mérite. Sa capacité à jongler avec les genres sans jamais se répéter est une sacrée performance, presqu'une gageure. Et l'album semble être une vraie réussite : tout y est de la main de Brian ! Je ne peux mettre moins de 4 à ce merveilleux assemblage de titres super pointus, merci Brian !

A lire aussi en ROCK N'ROLL par ERWIN :


Billy Lee RILEY
The Legendary Sun Classics (2010)
Le killer oublié




Elvis PRESLEY
Elvis' Golden Records (1958)
Le meilleur d'Elvis


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Trouble Train
2. Dead Man Incorporated
3. Kiss Me Deadly
4. Gimme Some Rhythm Daddy
5. Lonely Avenue
6. King Of The Whole Damn World
7. Mr Jazzer Goes Surfin’
8. Mr Surfer Goes Jazzin’
9. My Baby Don’t Love Me Blues
10. Love Partners In Crime
11. Passion Of The Night
12. Dimes In The Jar
13. Elena



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod