Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mgmt, Mercury Rev
 

 The Flaming Lips Official (169)

The FLAMING LIPS - The Terror (2013)
Par STREETCLEANER le 22 Avril 2013          Consultée 2005 fois

Après l'excellent album de collaborations sorti l'an passé, les Lips ne perdent pas de temps et voilà que les Américains reviennent au second trimestre 2013 avec leur nouvel album, The Terror. De manière prévisible, cet album ne surprend pas totalement car The Terror porte la signature sonore bien établie du groupe, mais dans le même temps on ne peut que constater le talent de ces gus qui arrivent toujours à délivrer des compositions de haute volée, toujours soignées et merveilleusement mélodiques. Et puis, si The Terror ne fournit pas le prétexte pour procéder à un changement radical d'identité, il est évident qu'il est suffisamment différent de son prédécesseur pour ne pas nous lasser.

Pour faire court, l'aspect "délire" et parfois agressivement rock de Heady Fwends laisse place à des humeurs largement plus oniriques. The Terror bifurque et explore des voies autrement plus calmes et méditatives, constamment dominées ici par une musique particulièrement froide, dans la lignée d'Embryonic et de Christmas On Mars. C'est d'ailleurs probablement encore de la froideur de l'espace dont il est question. S'il est souvent fait référence aux étoiles et au Soleil, nul doute qu'il s'agit d'une irradiation qui trouve sa source dans une froide et pâle lumière d'une étoile lointaine.

Les Lips remisent aux placard les riffs tranchants et leurs substituent de longs espaces de respiration conduits par une électronique de l'espace qui surfe sur des échos glacés. Il ne faut pas oublier que les Lips avaient sorti un album de musique électronique (Christmas On Mars) en 2008, de surcroît particulièrement réussi. Leur attirance pour l'électronique n'est donc pas nouvelle. On cherche donc (et on peine à trouver) les guitares. Pas d'instruments acoustiques, des guitares pas vraiment présentes même lorsqu'elles sont électriques, il nous reste juste des souvenirs de quelques accords ou sons lointains et décharnés. Même les choeurs et autres harmonies vocales, qui semblent quelque peu désabusés, échouent à générer un peu de chaleur. Un peu paradoxal quand on sait que le thème récurrent qui parcourt les chansons est celui de l'amour, l'amour qui seul rend vraiment vivant selon le frontman Wayne Coyne. Serait-ce de la passion froide ?

Très atmosphérique, assez replié sur lui-même, The Terror ne possède pas ce côté percutant et entraînant qu'on retrouvait dans les chansons de The Soft Bulletin ou Yoshimi Battles, avec leurs refrains particulièrement mémorables. Le groupe américain s'enfonce plutôt dans une pop aux reflets spatiaux, largement plus proche finalement d'une tentation shoegaze, drone, alternative très contemporaine ou d'une musique électronique froide et expérimentale que d'un retour aux sources d'une pop trop marquée ou évidente à la Beatles.

Pourtant, la force de cet album est la suivante : quand bien même il ne percute pas immédiatement, il s'avère devenir particulièrement redoutable au fil des écoutes. Les refrains ne sont certes pas aussi mémorisables qu'auparavant mais The Terror forme un tout cohérent, admirable, sur lequel on finit très rapidement par déceler qu'il s'agira d'une oeuvre avec laquelle il faudra compter dans la discographie des Lips. Le chant de Wayne Coyne sur "Be Free, A Way" ou le magnifique titre éponyme "The Terror", lointain, quasi spectral, semble porté par un vent mélancolique. Les bruitages de "Try To Explain", sur lesquels les Lips n'exagèrent pas, sortent d'un livre d'images de science-fiction. "You Lust" partage ses longs moments entre un chaloupement bâti sur des échos et quatres notes avant de se fixer sur des décors fixes de mondes lointains et rêveurs. Quant à lui, "Butterfly, How Long It Takes To Die", autre joyau mélodique et psychédélique de cet album, semble être arrivé directement en provenance de la planète Krautrock.

A noter qu'un mini CD est livré avec l'album, qui contient deux titres : "Sun Blows Up Today" et une cover de "All You Need Is Love". Ces deux titres, qui détonnent en comparaison de l'humeur et de la coloration uniformes d'un album qui joue davantage sur la contemplation, ont été séparés de celui-ci, ce qui se comprend aisément.

Voilà donc encore un très bel album des Lips, bien moins rock que le précédent, mais ses climats contemplatifs exquis, composés et arrangés aux petits oignons, font de ce dernier album un nouveau petit chef-d'oeuvre à part entière.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par STREETCLEANER :


The FLAMING LIPS
The Flaming Lips & Heady Fwends (2012)
Testé et approuvé !




MERCURY REV
Deserter's Songs (1998)
Pop psychédélique juste magnifique : chef-d'oeuvre


Marquez et partagez







 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Wayne Coyne
- Steven Drozd
- Michael Ivins
- Kliph Scurlock
- Derek Brown


1. Look...the Sun Is Rising
2. Be Free, A Way
3. Try To Explain
4. You Lust
5. The Terror
6. You Are Alone
7. Butterfly, How Long It Takes To Die
8. Turning Violent
9. Always There In Our Hearts
- : Mini Cd
10. Sun Blows Up Today
11. All You Need Is Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod