Recherche avancée       Liste groupes



      
POP PSYCHéDéLIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mgmt, Mercury Rev
 

 The Flaming Lips Official (149)

The FLAMING LIPS - Oczy Mlody (2017)
Par STREETCLEANER le 5 Février 2017          Consultée 418 fois

Sorti en ce début d'année 2017, Oczy Mlody est le dernier album de nos Américains de l'Oklahoma depuis With a little help from my fwends (2014), lequel était consacré à des reprises des BEATLES. Pour Oczy Mlody, les inspirations de Coyne et sa bande seraient plutôt à rechercher du côté de Syd BARRETT si on en croit les déclarations du frontman en personne. C'est peut-être la raison pour laquelle certaines couleurs semblent venir de leur album Clouds Taste Metallic (1995).

Oczy Mlody est en quelque sorte l'anti Embryonic (2009) ou Heady fwends (2012) et aurait plus à voir avec The Terror (2013) tellement il est apaisé et peu blessant. La batterie, souvent mise en avant chez les LIPS, est ici quasiment éclipsée et la guitare suit un sort pas tellement plus envieux. Les effets bruitistes ont également été remisés au placard pour l'essentiel. Indiscutablement, Oczy Mlody est construit autour de claviers prédominants et de la voix de Coyne noyée dans la réverbération ou passée à la moulinette des filtres et autres vocoders.

Côtoyant de nouveau des rythmes trip-hop (« Listening to the frogs with demon eyes », « Nigdye nie », « Galaxy I sink »...), Oczy Mlody peut dérouter aux premières écoutes. On recherche les mélodies imparables qui avaient fait le succès d'albums comme The Soft Bulletin (1999) ou Yoshimi Battles the Pink Robots (2002). Mais il faudra faire sans. Non que cet album ne soit pas beau car on trouve encore de jolis moments dans ce nouvel opus lumineux, coloré et scintillant où tous les titres s'enchaînent sans aucune interruption. Soutenues parfois par de légers accents symphoniques (le bad trip comateux « Galaxy I sink », « Listening to the frogs... », « Almost Home »), les atmosphères sont en clair-obscur, assez désenchantées, désabusées « Sunrise » ; il est vrai que Oczy Mlody ne respire pas la joie de vivre. Quelques sons semblent même inspirés des BO de Silent Hill (enchaînement de l'instrumental d'ouverture « Oczy Mlody » et « How?? » et fin de « Do Glowy »), c'est dire. Même ce dernier titre un peu plus dansant « Do Glowy » nous fait penser à une fête triste.

Pourtant, Oczy Mlody est un album chatoyant qui possède une véritable aura mystérieuse et attachante. Il y a en effet des essences profondes de mystère, d'onirisme, de mélancolie, de désillusion et d'étrangeté tout au long de ces 12 titres, aux textes toujours barrés, dont aucun n'est raté ou insipide. Bien sûr, certains sont plus marquants que d'autres et vont devenir rapidement envoûtants comme ce « How?? » à la mélodie immédiatement évidente et blindée aux chorus et qui réussit à placer un amusant « motherfuckin' ». Ou « One night while hunting for faeries and witches and wizards to kill », rare chanson où le texte a vraiment une cohérence car il raconte, soutenu par un tambour, la mésaventure d'un chasseur de sorcières et magiciens (l'illustration de la pochette se comprend d'ailleurs à la lecture des paroles de cette chanson). Plonger dans l'univers des LIPS, c'est forcément accepter de tomber, comme Alice, dans le trou qui mènera vers un univers aux lois incompréhensibles et aux personnages sous acide.

Le coeur de l'album est probablement constitué par l'enchaînement des titres « One night while hunting … » - « Do glowy » - « Listening to the frogs with demon eyes » - « The Castle ». Chacun de ces titres est une petite gemme précieuse, notamment ce « Listening to the frogs with demon eyes » à la profondeur mélancolique qui vous prend aux tripes et qui se présente en quelque sorte sous la forme d'échantillons musicaux accolés. « Almost Home », qui commence comme un appel chamanique « Oh, we're almost home », pourra ensuite rappeler dans ses effets sonores et sa réverbération la froideur de l'album Embryonic. A noter que le dernier titre « We A Famly » voit la participation vocale de Miley Cyrus avec laquelle ils ont déjà collaboré.

Moins percutant que les grands albums des LIPS, Oczy Mlody demeure un bel album, moins expérimental, moins agité et agressif, mais toujours faussement naïf, spatial et bariolé. Il s'écoute d'une traite sans nous ennuyer. Il exerce son pouvoir mystérieux, chamanique, hypnotique, qui fait qu'on a envie de le réécouter, une sorte de pouvoir d'attraction énigmatique, assez indéfinissable.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par STREETCLEANER :


The FLAMING LIPS
Clouds Taste Metallic (1995)
Libérons les animaux du zoo !




The FLAMING LIPS
The Terror (2013)
Un album très contemplatif


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Wayne Coyne
- Steven Drozd
- Michael Ivins
- Derek Brown
- Jake Ingalls
- Matt Duckworth
- Nicholas Ley


1. Oczy Mlody
2. How??
3. There Should Be Unicorns
4. Sunrise (eyes Of The Young)
5. Nigdy Nie (never No)
6. Galaxy I Sink
7. One Night While Hunting For Faeries...
8. Do Glowy
9. Listening To The Frogs With Demon Eyes
10. The Castle
11. Almost Home (blisko Domu)
12. We A Famly



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod