Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE POP/PSYCHé/AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mgmt, Mercury Rev
 

 The Flaming Lips Official (149)

The FLAMING LIPS - 7 Skies H3 (2014)
Par SUNTORY TIME le 20 Novembre 2014          Consultée 1071 fois

Difficile de faire plus prolifique et barré que les FLAMING LIPS dans la grande famille du rock US. Peu de groupes peuvent se targuer de garder une esthétique expérimentale tout en restant un groupe populaire capable de remplir de grandes salles. La bande à Wayne Coyne a su, en 30 ans de carrière, résister à l'envie de s'assagir. Les dernières années en sont la preuve irréfutable. Après Heady Fwends qui regroupe des nombreuses collaborations pour un ensemble foutraque mais particulièrement tripant, les gars de l'Oklahoma ont sorti le sublime The Terror, mélange savoureux de délire multicolore et de mélancolie profonde. Il leur faut à peine un an pour ressortir une nouvelle galette. Mais cette cuvée 2014 n'est pas inédite pour autant...

Petit retour en arrière, en 2011. Une année hyperactive pour les LIPS. C'est à cette époque qu'ils sortent les quatre EP's en collaboration avec plusieurs artistes, ces fameux "grisants amis" ("Heady Fwends") qui donneront l'album de 2012. Mais ce n'est pas tout. Habiles commerciaux, les LIPS ont aussi crée des chansons originales parue sous des formats... Plutôt déconcertants. Outre le Gummy Song Fetus EP, disponible en clé USB caché dans un foetus en gélatine (Ouai !), Gummy Song Skull, le même dispositif, mais cette fois en gélatine en forme de crâne (Ouai ouai ! Et cerveau inclus !!*), le groupe a aussi proposé un EP contenant une chanson "Found a Star to the Ground" durant pas moins de six heure (WTF ???!!!). Une belle brochette de cinglés sous acide, les FLAMING LIPS... et dire qu'ils ont fait encore pire...

Mais quoi donc ?? Une chanson intitulée "7 Skies H3" (ne me demandez pas ce que ça signifie), d'une durée de ... 24 heures !!! Imaginez une journée entière à écouter une seule chanson ! Je ne suis pas sûr que les rares possesseurs de cette folie aient eu le courage de se l'écouter d'une traite. Ha, et j'oubliais, "7 Skies H3" a été distribué pour Halloween 2011 à seulement treize exemplaires, sous la forme d'un (tenez-vous bien...) véritable crâne humain coiffé d'une sorte de coulure métallique, avec un câble USB pour écouter la chanson sur secteur. Peut-on faire, voire a-t-on fait, plus surprenant comme packaging, quoi ?! Avis aux spécialistes; s'ils connaissent un titre musical encore plus long dans un tel objet, faites nous signe !

Retour en 2014, avec ce nouvel opus. Pour faire simple, après ce surréaliste voyage dans le temps, l'album nous propose la fameuse "24 Hour Song" (autre nom de "7 Skies H3", et qui a le mérite d'être clair...), cette fois ci condensé en 50 minutes. Et loin de tout soupçons de mercantilisme, il faut admettre que c'est une très bonne chose ! Car ceux qui n'ont jamais osé s'attaquer à ces infernales 24 heures, 7 Skies H3, l'album, permettra de découvrir un univers des plus fascinants, loin d'un bloc minimaliste que l'on aurait pu redouter. Car la "24 Hour Song" se compose de dix thèmes distincts. Ces dix thèmes font les chansons du disque.

Toutes ces précisions sont nécessaires car elle prouve que les FLAMING LIPS ont réussi à transposer un énorme délire réservé à leurs fans les plus hardcores en un vrai album, accessible à tous. Les styles abordés sont du LIPS pur jus, allant du rock psychédélique à la space pop en passant par des éclats noisys et l'ambient des plus planants. Sans oublier le talent mélodique du groupe qui reste ici bien présent.

7 Skies H3 s'ouvre et se referme par des chanson lentes, dominées par les claviers et la voix fragile de Wayne Coyne. Le dyptique "Can't Shut My Head Off" / "Can't Let it Go" présente la principale mélodie de l'album, que l'on retrouvera sur certains titres, dont le magnifique et planant "7 Skies H3 (Main Theme)" bouleversant de tristesse. Cette piste ambient file une chair de poule incroyable, comme si toutes les étoiles de la galaxie scintillaient autour de nous.

Entre ces titres majeurs, les pistes alternent calme et tempête. Claviers bourrés d'échos pour le très beau "Meepy Morp", sobriété électronique sur sa "reprise" (les deux "Meepy Morp" ne se ressemblent pas du tout...). On plane toujours entre claviers et guitares sur "Metamorphosis" et "Requiem", comme dans un rêve plus ou moins paisible. Tout ça pour se faire réveiller en sursaut par "Riot in My Brain!!". Ce titre, ils ont dû le jouer sous speed, c'est pas possible autrement ! Cette "émeute dans le cerveau" porte bien son nom, c'est un truc complètement taré, qui rappelle les morceaux les plus énervés de Heady Fwends. Imaginez ce que ça doit donner sur la "24 Hour Song" originelle ! "Battling Voices From Beyond" joue un peu le même registre avec cette fois des choeurs quasi religieux.

7 Skies H3, l'album, fait preuve de cohérence de bout en bout, dans un univers spatial, cher aux FLAMING LIPS. Comme à leur habitude, ils mêlent avec brio purs moments de délire psychédélique et climat mélancolique, bouleversant. Malgré tout, l'album comme la "24 Hour Song" souffre de quelques faiblesses (et non, il ne s'agit pas de longueurs !). Le morceau "Can't Let It Go" qui clôt l'album est trop répétitif, et manque de mélodie par rapport à son double "Can't Shut Off My Head", surtout sur un final, certes beau, mais qui s'étire sans réelle évolution. Quand au sublime "7 Skies H3 (Main Theme)", ses 6,32 minutes sont bien courtes tant on resterait des heures entières enveloppé dans ces nappes de claviers. Mieux vaut, pour le coup, se jeter sur la "24 Hour Song" (vers la 21ème ou 22ème heure, je crois...).
Et puis, condenser une chanson de 24 heures en 50 minutes, c'est un peu réducteur. Pourquoi pas le réduire à une heure entière, histoire de rester dans la symbolique ? Ca aurait permis d'étirer certains titres pour en accentuer la richesse (le "Main Theme" en particulier).

7 Skies H3 est un disque à part dans la discographie des FLAMING LIPS, par son histoire. Mais la musique reste aussi belle et folles que sur les précédents albums. Les LIPS conservent cette sorte de magie qui fait tout le talent de cette déjà vieille formation, gardant cette part de mystère et d'énigme qui la rend insaisissable.

Insaisissable comme la pochette de l'album. Qu'est ce que c'est au fait ? Un oeil d'éléphant ? Un cratère ? Une souche d'arbre ?...

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


HAWKWIND
In Search Of Space (1971)
Les Hawklords ont enfin atteint l'Espace




BLUE CHEER
Vincebus Eruptum (1968)
Du lourd, et au sens propre


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Wayne Coyne
- Steven Drozd
- Michael Ivins
- Kliph Scurlock
- Derek Brown


1. 7 Skies H3 (can't Shut Off My Head)
2. Meepy Morp
3. Battling Voices From Beyond
4. In A Dream
5. Metamorphosis
6. Requiem
7. Meepy Morp (reprise)
8. Riot In My Brain !!
9. 7 Skies H3 (main Theme)
10. Can't Let It Go



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod