Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK PSYCHéDéLIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mgmt, Mercury Rev
 

 The Flaming Lips Official (181)

The FLAMING LIPS - At War With The Mystics (2006)
Par STREETCLEANER le 9 Juin 2010          Consultée 2070 fois

Wayne Coyne et sa bande avaient fait fort en 1999 avec The Soft Bulletin, un excellent album de pop symphonique, planante, et légèrement psychédélique. Puis, en 2002, ils avaient réussi à réitérer l’exploit en produisant Yoshimi Battles the Pink Robots, un disque encore rempli à ras bord de superbes mélodies, un disque chargé une nouvelle fois en émotions, un album comme il en existe trop peu. Avec Yoshimi…, album également acclamé par la critique, le combo américain était enfin pleinement confirmé comme étant un grand groupe. C’est dire que la production suivante serait attendue au tournant.

Disons-le tout de suite, At War with the Mystics n'est pas aussi immédiatement accrocheur que ses deux prédécesseurs. Et il a déçu une partie des fans de nos Américains d'Oklahoma City. Si les albums précédents retenaient quasi immédiatement l'oreille, il va falloir ici se montrer plus insistant pour appréhender ce disque. Et il va falloir notamment accepter une baisse de régime sur les mélodies, ces mélodies irrésistiblement jolies et flatteuses dont on n'arrivait plus à se défaire. Bien sûr, Coyne et Cie sont toujours capables de nous emmener dans de fortes et belles compositions. Je pense notamment à "The Sound of Failure", au spatial "My Cosmic Autumn Rebellion" ou à "Vein of Stars". Trois compositions imparables dans ce registre, dont la seconde sur fond de nappes de claviers, et la dernière avec la guitare acoustique sur l'enceinte gauche et le synthé/piano sur la droite. Du pur bonheur, des accords de guitare simples, un piano aux jolis motifs, un côté encore symphonique, pour un morceau divinement efficace et envoûtant... ou quand les esprits du Floyd, des Beatles ou même Neil Young se réunissent pour servir au mieux la pop/rock music dans cet album.

Mais ce qui marque ici c'est surtout le fait que le côté expérimental et psychédélique (et politique aussi, Coyne n'étant pas spécialement partisan du président d'alors, Bush junior) a été encore nettement accentué par rapport aux productions antérieures, et notamment Yoshimi. Le titre d'ouverture, l'entraînant "The Yeah Yeah Yeah Song" avec son côté voix polyphoniques décalées et un peu folles donne le ton. Puis s'ensuit "Free Radicals", un morceau digne d'un Prince sous acide, avec des guitares aux sonorités trafiquées, des bruits et bidouillages qui sortent d'un peu tous les côtés... Et d'ailleurs tout l'album aura un rendu très noisy, dans le sens où ça va par exemple grésiller presque tout du long. At War with the Mystics est un album foncièrement spatial, psychédélique, qui fait la part belle aux effets, aux filtres (y compris pour le chant), aux manipulations, aux triturations des sons.

Mais le problème, car oui problème il y a, est relativement simple. Si les cinq premiers titres sont plutôt de très bonne facture, il faut avouer qu'après "Vein of Stars" c'est bien moins réjouissant : l'expérimental et instrumental Floydien "The Wizard Turns On..." n'est pas mauvais, le suivant "It Overakes Me" donne bien envie de taper dans les mains, mais ils demeurent décevants au regard des compositions précédentes. Les FLAMING LIPS ont peut-être accordé un peu trop d'attention aux effets sonores et ont délaissé quelque peu, semble-t-il, l'écriture, qui sonne parfois un peu facile et n'est pas spécialement marquante. Qu'on s'entende bien : ces titres ne sont pas mauvais, ils sont simplement décevants en comparaison de ce que le combo avait pu nous offrir les années précédentes. On se consolera toutefois avec une agréable reprise de Queen "Bohemian Rhapsody", ou avec l'esprit pop des années 60 qui plane sur "Mr Ambulance Driver", voire "Goin'On", un titre qui n'est pas sans rappeler les Beatles. On remarquera aussi un appel aux armes bien rock sur "The W.A.N.D", le premier single de cet album. Mais ces compositions, aussi sympathiques soient-elles, ne sont pas particulièrement transcendantes. Dommage...

Finalement ce At War with The Mystics me laisse un sentiment mitigé. Réussi par certains côtés (les premiers titres essentiellement), plus décevant par la suite, il ne s'avère pas aussi réjouissant que ses deux prédécesseurs qui ne souffraient d'aucune faiblesse majeure. Le défi était certes dur à relever, c'est indéniable. Si on replace les choses dans l'absolu, cet album n'en demeure pas moins un bon album de pop-rock psychédélique. Mais ce n'est peut-être pas celui qu'il faut choisir pour découvrir la discographie du groupe.

Note réelle : 3.5/5.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par STREETCLEANER :


The FLAMING LIPS
The Terror (2013)
Un album très contemplatif




The FLAMING LIPS
Clouds Taste Metallic (1995)
Libérons les animaux du zoo !


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Wayne Coyne (chant, guitares, claviers, basse)
- Michael Ivins (basse, claviers, choeurs)
- Steven Drozd (guitare, batterie, claviers, basse, choeurs)
- Kliph Scurlock (batterie, percussions)


1. The Yeah Yeah Yeah Song
2. Free Radicals
3. The Sound Of Failure
4. My Cosmic Autumn Rebellion
5. Vein Of Stars
6. The Wizard Turns On
7. It Overtakes Me
8. Mr Ambulance Driver
9. Haven't Got A Clue
10. The W.a.n.d (the Will Always Negates Defeat)
11. Pompeii Am Götterdämmerung
12. Goin'on
13. Bohemian Rhapsody
14. The Gold In The Mountain Of Our Madness
15. The Yeah Yeah Yeah Song (long Version)
16. Time Travel?? Yes!! (non-album Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod