Recherche avancée       Liste groupes



      
IMPRO PIANO  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Miles Davis , Jan Garbarek
 

 Guide Jazz (216)

Keith JARRETT - La Scala (1995)
Par MR. AMEFORGEE le 2 Décembre 2013          Consultée 1606 fois

Donné en février 1995 et édité en 1997, le concert à la fameuse Scala milanaise clôt la série des solos « seconde manière » que Keith Jarrett a entamés dans la seconde moitié des années 80. Plus sombres, ces concerts trahissent l'influence du travail d'interprétation classique que le pianiste effectue en parallèle, principalement autour de Bach, ainsi que les pistes où ses propres recherches musicales hors piano, Spirits et Book of Ways, l'ont mené.

La Scala est un concert raffiné, relativement calme, marqué par l'inspiration du lieu. Les ors de l'Italie scintillent à sa surface et si l'on passe par des ambiances plus obscures, c'est parce que l'on traverse alors la voûte ombragée d'une charmille ou d'une oliveraie, à moins que ce ne soit dans une crique, au fond d'une plage de sable fin, à trafiquer des amphores avec Dionysos en personne. La première partie, la principale, fait la part belle à la musique romantique, aux fragrances méditerranéennes, parfois saupoudrées d'épices orientales, et que viendra gentiment bousculer en son cœur un rythme tribal. La seconde partie, comme souvent, se montre plus expérimentale, tourbillon et zébrures en tout genre, cavalcades de notes sous un ciel étoilé.

C'est un phénomène que je notais déjà à propos du Paris Concert, la Scala est un album qui requiert une attention particulière pour en apprécier toute la saveur. A rester sur la rive, on risque de n'y entendre qu'un exercice un peu mou et un peu complaisant. L'ouverture paraîtra assez tâtonnante, pour ne pas dire laborieuse et par moments, on aura sans doute l'impression que le pianiste prend la pose.
Par contre, à se couler dans le lit du fleuve, à en épouser les méandres, à en toucher de la pulpe des doigts les contours et les nuances, on finit par en saisir la finesse. C'est-à-dire céder à ses charmes. Le pianiste parvient à trouver un improbable équilibre entre la retenue et le raffinement : la musique est sobre, mais pas austère ; riche, mais pas luxuriante. De même, le travail d'improvisation, la manière dont la musique se métamorphose en douceur, logiquement et simplement, est remarquable d'intelligence. Le résultat est d'une beauté certaine.

Le rappel est une reprise du classique Over the Rainbow, que Jarrett joue à certaines occasions, mais qui n'était jusqu'alors jamais apparu sur album. Dans la continuité des deux longues parties, l'interprétation se veut introspective. Suggérée. Epurée. Certains la jugeront froide, d'autres succomberont à sa douceur de soie.

La Scala possède ses aficionados, d'aucuns n'hésitent pas à le situer au rang des meilleurs albums du pianiste. Mais en dépit de son charme indubitable, on ne m’ôtera pas l'idée que ce concert fait malgré tout pâle figure face aux deux montagnes qui le précèdent, et dont il reprend un certain nombre d'accents, sans en retrouver la fulgurance. Même Dark Intervals soutient la comparaison, malgré des morceaux inégaux.

Par la suite, Keith Jarrett est frappé par le syndrome de fatigue chronique, ce qui l'oblige à mettre en suspens ses activités pendant environ deux ans. En termes de sorties, le hiatus n'est toutefois pas perceptible pour l'auditeur : la Scala est précisément publiée à cette époque-là et un an plus tard, Jarrett sort un album studio solo, The Melody At Night, With You. Il faudra cependant attendre Radiance, enregistré en 2002, mais paru en 2005, pour le retrouver en concert et découvrir sa troisième approche stylistique.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par MR. AMEFORGEE :


Keith JARRETT
Paris Concert (1988)
Gravir le volcan




LED ZEPPELIN
Kashmir : Symphonic Led Zeppelin (1997)
Le plomb transformé en or


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
  N/A



- Keith Jarrett (piano)


1. La Scala, Part I
2. La Scala, Part Ii
3. Over The Rainbow



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod