Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Joe Jackson (2128)
 The Joe Jackson Archive (1435)

Joe JACKSON - Laughter & Lust (1991)
Par MARCO STIVELL le 21 Octobre 2011          Consultée 1800 fois

Laughter and Lust marque le début d'une nouvelle ère car Joe JACKSON s'est fait virer de chez A&M Records en 1990 (il est parti chez Virgin), et la maison de disques en a profité pour publier un best-of. Il va donc exprimer sa frustration envers l'industrie du disque avec... une musique enjouée. Quand on présente cet album comme contenant de la pop plus accessible que Blaze of Glory, on a quelques inquiétudes car on se demande si l'inspiration sera vraiment au rendez-vous. Quoiqu'il avait déjà prouvé avec Big World que simplicité pouvait rimer avec totale réussite. Donc même si le disque précédent n'était pas des plus convaincants, essayons de ne pas avoir trop d'a-prioris.

Entre sa simplicité et la puissance de sa production, on prendrait presque Laughter and Lust pour un compromis entre Blaze of Glory et Big World. D'ailleurs son niveau de qualité se situe lui-même quelque part entre les deux. Et puis ce n'est pas de la pop monolithique, puisque Joe combine une nouvelle fois et de temps en temps chansons mainstream et percussions latino (toujours cette fabuleuse Sue Hadjopoulos), comme en témoigne l'enthousiasmante reprise du early Fleetwood Mac, "Oh Well", qui est devenue une favorite des radios à l'époque. Elle perd complètement de ses racines blues pour un son à la limite de l'heavy. On retrouve aussi cet esprit de manière plus vitaminée sur "My House" et "Jamie G."

Il y a peu d'éléments orchestraux, en dehors du groupe de Joe et des choeurs réguliers. On a droit à un peu de cuivres sur le début de l'album, mais ils s'effacent totalement par la suite. Par ailleurs, les chansons pop se suivent et beaucoup se révèlent assez inspirées, ce qui tempère nos dernières craintes. Par exemple, "Obvious Song" fait mouche avec tous ces choeurs féminins. "Hit Single" fait office de moquerie envers le grand public qui ne sait pas mémoriser plus que le hit single justement, le tout sur fond de pop rétro et d'orgue kitsch. "Drowning" et "It's All Too Much" se révèlent on-ne-peut-plus catchy, chacune dans leur style (ballade et pop-rock classieux). Le plus folk "The Old Songs" et "When You're Not Around" sont encore des bons tubes qui auraient dû apporter plus de reconnaissance à ce très bon album. Seulement, on se plait à admirer combien celui-ci est, au final assez conventionnel pour du Joe JACKSON, certains parleront même de démarche commerciale...

Toutefois, le maître n'a pu s'empêcher d'inclure une composition un peu plus exigeante car plus lente, sous la forme de "Trying to Cry". Rêveuse au possible et étirée sur six minutes, cette chanson fait la part belle aux percussions et aux voix féminines, le tout dans une ambiance zen et aquatique. Un must du disque !

D'ailleurs, lui-même reste fort appréciable dans son entièreté, et rassure concernant la capacité de Joe à écrire des chansons simples.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Paul CARRACK
Groove Approved (1989)
Pop soul




Tony BANKS
The Fugitive (1983)
Pop


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Joe Jackson (chant, piano)
- Graham Maybe (basse, choeurs)
- Joy Askew (choeurs, claviers)
- Tom Teeley (guitare, choeurs)
- Sue Hadjopoulos (percussions, batterie)
- Dan Hickey (batterie)
- Micheal Morreale (trompette)
- Tony Aiello (saxophones)
- Annie Whitehead (trombone)
- Charles Mccracken (violoncelle)


1. Obvious Song
2. Goin' Downtown
3. Stranger Than Fiction
4. Oh Well
5. Jamie G.
6. Hit Single
7. It's All Too Much
8. When You're Not Around
9. The Other Me
10. Trying To Cry
11. My House
12. The Old Songs
13. Drowning



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod