Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK FRANçAIS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Zazie Ze Web : Site Officiel (544)

ZAZIE - La Zizanie (2001)
Par MARCO STIVELL le 27 Mars 2015          Consultée 1283 fois

ZAZIE s'était fait quelque peu discrète depuis Made in Love et sa promotion qui l'a conduite jusqu'en Asie du Sud-Est. Néanmoins, le début des années 2000 marque un retour en grande force de sa part, un succès à tous les niveaux (album, singles, concerts...), quitte à ne plus être égalé par la suite malgré une décennie pourtant faste. En guise de préambule, il y a ce duo fort et très remarqué en compagnie d'Axel BAUER, « À Ma Place »...

Puis viennent les tubes de ZAZIE à nouveau seule, « Adam et Yves » et surtout « Rue de la Paix ». Concernant ce dernier, qui a bien pu y échapper durant la période 2001-2002 ? À la radio, à la télé, on perçoit régulièrement l'humeur sociale de notre Isabelle en train de jouer au Monopoly, de confondre un élan altruiste avec sa partie en cours : c'est d'autant plus fort que dans ce type de jeu (et si on l'élargit de manière plus « réaliste », au monde de la finance, etc), on ne pense qu'à soi ! Le tout porté par des guitares d'enfer, une mélodie efficace... Bref, malgré les écoutes matraquées, ce titre fait toujours son effet quelques années plus tard. L'écho « politique » contestataire se trouve dans le morceau-titre, « La Zizanie », pour le moins nerveux et où ZAZIE pousse des cris de guerre.

Cependant, la chanteuse a plus d'un tour dans son sac. Dans cette tonalité « altruiste », elle propose trois titres qui quinze ans après, n'ont rien perdu de leur force tant ils sonnent toujours d'actualité, face à des polémiques qui ne le sont (hélas) pas moins. « Tais Toi et Rap » portait déjà en lui ce souci de déstigmatiser les jeunes vivants dans les cités françaises et leurs familles. Dommage que la qualité musicale soit moins au rendez-vous : le refrain est du ZAZIE en pilote automatique, rock moderne à tendance électronique beaucoup mieux traité en d'autres endroits du disque.

Il y a encore le diptyque humaniste du milieu de l'album, au rayon « sexes et différences ». « Adam et Yves », c'est un pied-de-nez à la religion chrétienne et simplement une manière de dire que les homosexuels sont des gens comme les autres, sur fond de musique tribale et acérée. Ce texte-là n'est pas de ZAZIE (il est crédité à Joëlle Kopf), qui fait néanmoins valoir sa féminité et les droits de ses semblables encore trop bafoués sur « Aux Armes Citoyennes », sans le côté revanchard envers les hommes et au moyen d'un arrangement plus délicat, plus fidèle à ce qui nous a fait aimer l'artiste.

À l'image de Zen et Made in Love, le rock dit « indépendant » alterne ici avec les slows, pour des mots qui sonnent tantôt guerriers et contestataires, tantôt posés et tendres. À l'échelle globale, la première formule comporte ses réussites et d'autres idées plus quelconques, déteignant sur les mélodies, vers la fin de l'album notamment. « Danse Avec les Loops » a ce caractère légèrement « eurodance » qui illustre des paroles sur le cheminement de la vie, naissance, enfance, adolescence, etc, mais l'idée est moins évidente que sur la magnifique « On Éteint », qui offre le même propos dans une ambiance complètement différente.

C'est encore avec les ballades que ZAZIE s'en sort le mieux et fait éclore son talent de la plus belle manière, avec des chansons exceptionnelles. « Sur Toi » a, comme « Chanson d'ami », cette couleur de chanson d'amour indirecte avec un ton cajoleur merveilleux, le genre qui tourne joliment en rond pour dire en résumé « on n'écrit pas sur ce qui nous rend heureux, voilà pourquoi je n'écris pas sur toi ». En conclusion d'album et dans un registre plus grave, dépressif en vérité, « Si J'étais Moi » nous prend aux tripes, par ses mots comme sa musique, jusqu'au final où la chanteuse pousse des cris perdus sur des envolées de piano et de cordes, frissons et larmes garanties... Moins connue « Qui M'aime Me Fuit » a ce côté « J'envoie Valser »- avec-un-orchestre, fort appréciable.

La Zizanie (qui devait au départ s'appeler La Zazizanie) est un bon album, qui parfois s'émousse mais sans donner une sensation de remplissage, ce qui sera hélas le cas du suivant. On y trouve des titres forts devenus classiques et la promesse qu'ils le resteront en live, aussi différents soient-ils : « La Zizanie », « Si J'étais Moi » et « Rue de la Paix ».

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Les MUSICIENS DU LYCéE MILLET
Concert Du Lycée Millet 2010 (2010)
Jeunes talents en live




ALAIN SOUCHON & LAURENT VOULZY
Alain Souchon & Laurent Voulzy (2014)
L'union fait la force.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Zazie (chant)
- Pierre Jaconelli (guitares, production)
- Nicolas Fiszman (basse)
- David Salkin (batterie)
- Jean-pierre Pilot (claviers, ordinateurs)
- Manu Goulet (programmation batterie)
- Didier Iphursarry (accordéon)
- David Sinclair Whitaker, Olivier Schulth (cordes)


1. Rue De La Paix
2. On éteint
3. Danse Avec Les Loops
4. Adam Et Yves
5. Aux Armes Citoyennes
6. Sur Toi
7. La Zizanie
8. Cheese
9. Tais-toi Et Rap
10. Dans La Lune
11. Qui M'aime Me Fuit
12. La Fan De Sa Vie
13. Si J'étais Moi



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod