Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Harry Nilsson , The Lemon Twigs
- Membre : The Beatles , Elvis Costello
 

 Billboard : Say Say Say (235)

Paul MCCARTNEY - Band On The Run (wings) (1973)
Par A.T.N. le 30 Juillet 2011          Consultée 3782 fois

Pour changer d’air lors de l’enregistrement des morceaux qu’ils ont écrits dans leur manoir écossais, Paul et Linda McCARTNEY dégottent un studio EMI à Lagos, au Nigeria. Peu avant le départ leur groupe WINGS perd deux membres : McCULLOUGH et SEIWELL quittent le navire. Reste donc Denny LAINE, avec qui les tourtereaux embarquent en compagnie du fameux Geoff Emerick, ingénieur du son de Revolver et autres bagatelles… Le groupe, allégé, loin de tout, se sent un peu « en cavale », d’où le titre.

Les fans des BEATLES ont souvent concentré leur haine sur Yoko* (la source du Mal, de la Discorde… un croisement entre le Golgoth 666 et Voldemort à elle toute seule). Personnellement, j’en tiens une sévère à l’encontre de Linda : les morceaux co-écrits avec son mec se sont souvent avérés faibles, et sa deuxième voix (hélas très récurrente) est moche comme un dimanche sans Federer à la télé.

Ensuite, Sir Paul est sans conteste un songwriter de génie, mais au long de sa carrière, les pics musicaux seront atteints lorsqu’il aura à ses côtés quelqu’un qui le challenge un brin : un compositeur ou un producteur digne de ce nom. Ici, que pouic : Linda n’est pas un auteur de grand calibre (doux euphémisme), et Geoff Emerick est un ingénieur du son parfaitement compétent, mais pas un producteur reconnu. Si on ajoute le fait que Denny LAINE est un musicien assez quelconque, l’album fait pshiiitt, pour paraphraser un corrézien nipponnophile.

Enfin… pas totalement : « Nineteen Hundred and Eighty-Five » possède un excellent groove, Paul chante avec conviction, les accords de piano sont mccartnesques à souhaits. L’album finit sur une super note, et offre un bon contrepoint au premier morceau, pas mal du tout lui non plus. Cette chanson-titre (qui comprend deux parties distinctes) est très accrocheuse, avec des mélodies imparables – on a affaire à un Maître du genre. Bon, la deuxième voix et le son de la guitare de LAINE gâchent un peu le plaisir mais ne le boudons pas trop. Cette tendance de Macca à changer complètement de rythme en milieu de piste (comme sur Ram avec « Uncle Albert/Admiral Hasley » ou sur le single « Live and Let Die », par exemple) est plutôt réjouissante.

Ce « Live and Let Die », tiens, thème du James Bond éponyme, avait fait un malheur (mérité !) quelques mois avant, replaçant les WINGS dans le cœur des critiques qui les moquaient après le mollasson Red Rose Speedway. Ces critiques vont à nouveau s’enflammer sur ce Band on the Run. On est en droit d’être perplexe. Car entre le premier et le dernier morceau, vraiment bons (surtout le dernier), c’est assez creux. Le riff de « Let me Roll it » ennuie davantage qu’il n’hypnotise, la voix est sous-mixée, « Mamunia » est niaise et de nouveau cette deuxième voix… snif. « Picasso’s Last Words » est une balade bien trop banale, tout comme « Mrs. Vandebilt » : guitares rythmiques de feu de camp, production sans âme à une époque où le rock accouche d’albums mythiques tous les mois ou presque.

Band on the Run est, en fait, assez surestimé.

* Yoko, si on y réfléchit, est bénie : son emprise sur LENNON a permis aux BEATLES de se séparer à leur apogée artistique, ils n’auront pas eu l’occasion de devenir moyens, leur légende est intacte forever. Merci.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


THEM CROOKED VULTURES
Them Crooked Vultures (2009)
Pour les Fêtes : le power trio de nos rêves




Paul MCCARTNEY
Chaos And Creation In The Backyard (2005)
Un sommet pour Macca


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Paul Mccartney (chant, basse, guitares, piano, batterie, percussio)
- Denny Laine (guitares, basse, chœurs)
- Linda Mccartney (piano, orgue, claviers, percussions, chœurs)
- Howie Casey (saxophone solo)
- Ginger Baker (percussions)
- Remi Kabaka (percussions)
- Tony Visconti (orchestrations)


1. Band On The Run
2. Jet
3. Bluebird
4. Mrs. Vandebilt
5. Let Me Roll It
6. Mamunia
7. No Words
8. Picasso’s Last Words (drink To Me)
9. Nineteen Hundred And Eighty Five
10. Helen Wheels (bonus)
11. Country Dreamer (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod