Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Harry Nilsson , The Lemon Twigs
- Membre : The Beatles , Elvis Costello
 

 Billboard : Say Say Say (291)

Paul MCCARTNEY - The Mccartney Years (dvd) (2005)
Par BAKER le 2 Février 2018          Consultée 357 fois

Un des principaux intérêts d'avoir fait partie du "plus grand groupe de rock du monde", c'est qu'arrivé à un âge respectable, on ne peut plus rien vous refuser. Il n'est donc pas étonnant que la collection de clips de Sir Paul McCARTNEY soit un peu plus choyée que celle du groupe d'alternatif lambda. Mais là où d'autres se seraient contentés d'un gros budget, Macca a aussi donné de sa personne pour que le résultat dépasse les espérances. Plusieurs points noirs viennent spontanément à l'esprit, lorsqu'on parle de clips pour un artiste si populaire, et à la longévité hors du commun ; mais le Paulo nous gomme tout ça à grands coups de Biactol dans la face. Qu'on soit fan des BEATLES, du bonhomme, ou un peu moins enthousiaste, impossible de ne pas l'admettre : côté qualité, ce coffret, il fume. Et fumer tue.

Pas moins de trois disques sont proposés, dans un packaging classe mais relativement fragile puisqu'à partir de matériaux recyclés (qui a dit : comme ses mélodies ? Au coin !). Deux de clips et scopitones divers, et un troisième de bouts de concerts. J'en vois qui tiquent et parlent déjà d'utiliser le disque 3 pour remplacer le dessous de verre que Tonton Jojo a cassé au dernier réveillon : minute, nous y viendrons. D'abord, les clips. Deux heures et demie de clips, pour être précis. Et qui vont de 1970 à 2005. 1970 ? Ouch ! Oui, ouch, aïe, groumpf, tssst, morbleu, diantre, sa mère, tout y passera : pas la peine de faire son idolâtreur manoeuvré, les clips de MACCA période WINGS ou début solo, de 1970 à 1979, sont nuls. Des kitscheries oubliables avec une image vidéo diluée dans le citron vert, des films de vacances légèrement voyeuristes, d'interminables bécotements entre Paul, Linda et leur chien (ils ne bécotent pas le chien, pignoufs !), des images d'archives BEATLESesques passéistes, et des collages de Terry Gilliam qui, même eux, rendez-vous compte MEME EUX, n'arrivent pas à donner le sourire habituel. Reste la musique, sympathique, pas forcément géniale à tous les coups, toujours entraînante.

Et puis dès 1980, tout décolle. Non seulement la musique se fait plus fraîche, plus inventive (il est possible d'apprécier McCARTNEY tout en n'aimant pas spécialement les BEATLES, j'en suis la preuve), mais en prime les clips, poussés par des budgets exponentiels et quelques grands noms, deviennent très sympas, puis excellents, le tout avec jusqu'au bout une constance dans la qualité et l'inventivité réjouissante. On ne sera donc pas étonné de voir que parmi les meilleurs clips, certains sont signés, je vous le donne en mille, Steve BARRON. Pas fait exprès, il n'est crédité qu'à la fin, je plaide la bonne foi m'sieur le juge. Mieux : Kevin GODLEY, de Godley et (tarte à la) Creme, a aussi réussi le sien. Ca c'est de l'inédit (Godley et Creme étant sur ce site aux années 80 ce que Gérard PULLICINO fût aux années 90). Dans l'ensemble, McCARTNEY a fait entièrement confiance aux réalisateurs, n'a pas hésité à jouer le jeu, à passer des jours entiers sur les tournages, et le résultat s'en ressent : le personnage n'en devient que plus sympathique, et si s'emplâtrer les 150 minutes d'une traite n'est pas conseillé (du moins en stéréo), ça reste une des collections les plus belles et cohérentes existant sur le marché. Et puis vous aurez l'occasion de revoir Michael JACKSON une dernière fois (avant la prochaine) dans un "Say Say Say" succulent.

Mais attention, ce serait trop facile de limiter cette collection à de très bons clips et des vieilleries familiales, Paulo a fait plus, bien plus ! (NDBaker : C'est un Poète Disparu). D'abord, il a enregistré des commentaires audio sur environ 70% des clips. Oh, ce ne sont pas les commentaires du siècle. Un peu fatigué (las, plutôt), il narre quelques anecdotes de façon sporadique, sans moment fort, avec assez d'honnêteté pour donner envie d'aller au bout. Commentaires qui ont donc le mérite d'exister, et sous-titrés s'il vous plait ! C'est si rare... Ensuite, vous vous demandez sûrement pourquoi beaucoup de clips sont tournés en format 1.85 alors qu'ils sont destinés à la télévision. Macca s'est également posé la question, et résultat : un transfert 16/9eme ! Sans trop de recadrages, et magnifique. L'image a été sérieusement reliftée, et si on ne pouvait rien faire pour cette bouillie de grain que sont les clips période "à la campagne" (benne à part), dès... 1980 (ben voyons), l'image se fait splendide. La définition est par moments stupéfiante, les couleurs très chaudes, la stabilité impressionnante pour qui possède déjà plusieurs collections de clips. Le DVD 2, avec les clips plus récents et plus artistiquement aboutis, est un régal pour les yeux.

Que les oreilles ne fassent pas leurs jalouses, elles seront encore plus choyées. Outre le fait que la moins bonne des chansons soit plus appréciable que le moins bon des clips (vous suivez ?), un gros effort a été fourni sur la piste stéréo, entièrement remasterisée afin que les titres plus anciens brillent autant que les récents. C'est particulièrement flagrant pour les titres des WINGS, autrefois poussiéreux, aujourd'hui éclatants. C'est déjà bien appréciable. Mais la grosse surprise, c'est le remixage de tous les titres (bonus compris) en 5.1, et quel 5.1, mes aïeux !!! Une absolue réussite. Les spatialisations sont légion, la séparation des instruments fantastique et leur présence itou. Même sur les vieux titres, majoritairement stéréo, vous avez quand même quelques détails qui ont traversé les mailles du filet. Essayez simplement "Say Say Say" et vous serez conquis : 2h30 de pur bonheur audiophile. Tant et si bien qu'ils n'ont pas inclus de piste Dolby Digital. Ce n'est pas très sympa, mais le résultat est là : image splendide, son tout simplement parfait.

Avec une telle générosité dans le soin, on appréhende le DVD 3, le live, avec le coeur un peu plus léger... et à raison puisqu'il s'avèrera tout aussi excellent, bien qu'un poil frustrant. Proposant trois concerts, tous trois coupés (me semble-t-il pour le dernier), chacun très différent et tous trois indispensables aux fans, même ceux qui croyaient avoir déjà tout ce qu'il fallait. D'abord, 1976, avec les WINGS. 30 minutes seulement, et c'est bien trop court car entre le montage sympathique, le son plutôt réussi et l'indéniable intérêt historique, ça passe tout seul (NDLR : Ce concert mythique est désormais disponible dans son intégralité sur un blu-ray d'exception). Puis 4 chansons seulement du "Unplugged". Ambiance très différente, très déconneuse. Enfin, 2004, et le festival de Glastonbury. A priori on dirait une resucée du live "sur la Place Rouge", avec les mêmes musiciens : que nenni ! D'abord, le son a été boosté de façon assez impressionnante. Et côté ambiance et puissance, rien à voir avec la Russie : le groupe joue à fond (quel boeuf ce Laboriel !) et montre clairement qu'il est prêt à en découdre. Avec ses feux d'artifice PINK FLOYDesques, "Live and Let Die" donne des frissons !

Si on rajoute des commentaires de Paulo avant chaque concert, des lives inédits dont un spectaculaire mini-gig pendant le Superbowl (on passe de PINK FLOYD à JARRE côté boumboum), un making-of/unplugged/mémoires de 30 minutes d'après l'album "Chaos", un livret explicatif avec chronologie complète, il faut se rendre à l'évidence : cette "collection de clips" n'est pas un DVD comme les autres, mais une véritable mine d'or. Sincèrement, quitte à y mettre le prix (car à l'achat on voit bien que ça vient d'un ancien BEATLES, n'est-il pas), on aimerait tant que tous nos artistes préférés aient sorti un tel joyau... Et là, en prime, une bonne partie des clips sont réellement bons, ce qui n'était pas forcément gagné. Alors certes, vous avez presque une heure de films de vacances en Super 8 avec des chansons un peu molles, mais le son surround exceptionnel vous fera passer tout ça comme papa dans maman. Evidemment, il reste la possibilité de détester McCARTNEY de tous ses membres, mais si vous disposez d'un équipement 5.1 et d'un minimum d'ouverture d'esprit, vous tenez là l'occasion parfaite et unique de le (re)découvrir dans les meilleures conditions. Et si vous l'aimez, qu'est-ce que vous fichez là ? Vous avez beaucoup mieux à faire. Acheter ce coffret, le regarder, l'écouter, le lire, que sais-je ? Il ne fait pas le café, mais à ce train de perfection, avec l'arrivée du Blu-Ray, allez savoir...

(PS : Ames sensibles s'abstenir, ce DVD comporte de vrais morceaux de Ringo)


------------
Fiche technique

Editeur : EMI
Date : 1970 - 2005
Image : 1.77 16/9 PAL
Son : PCM 2.0 + DTS 5.1
Durée totale : 366 minutes
Bonus :
- Commentaires audio st fr uk
- Extraits d'émissions TV (env. 22 min, st fr uk)
- Making-of de Chaos & Creations in the Backyard (30 min st fr uk)
- Live Aid (5 min st fr uk)
- Live au Superbowl (12 min st fr uk)
- Commentaires des bonus (11 min st fr uk)

A lire aussi en POP par BAKER :


David BOWIE
Best-of (dvd) (2002)
A la fois archive et bonne entrée en matière.




MAGNA CARTA CARTEL
Good Morning Restrained (2009)
Le spectre du fantôme !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Non Disponible


1. Tug Of War
2. Say Say Say
3. Silly Love Songs
4. Band On The Run
5. Maybe I'm Amazed
6. Heart Of The Country
7. Mamunia
8. With A Little Luck
9. Goodnight Tonight
10. Waterfalls
11. My Love
12. C-moon
13. Baby's Request
14. Hi Hi Hi
15. Ebony And Ivory
16. Take It Away
17. Mull Of Kintyre
18. Helen Wheels
19. I've Had Enough
20. Coming Up
21. Wonderful Christmastime
22. Pipes Of Peace
23. My Brave Face
24. Beautiful Night
25. Fine Line
26. No More Lonely Nights
27. This One
28. Little Willow
29. Pretty Little Head
30. Birthday
31. Hope Of Deliverance
32. Once Upon A Long Ago
33. All My Trials
34. Brown Eyed Handsome Man
35. Press
36. No Other Baby
37. Off The Ground
38. Biker Like An Icon
39. Spies Like Us
40. Put It There
41. Figure Of Eight
42. C'mon People
- bonus
43. London Town
44. Mull Of Kintyre 2
- live - Extraits De Rockshow 1976
45. Venus And Mars
46. Rockshow
47. Jet
48. Maybe I'm Amazed
49. Lady Madonna
50. Listen To What The Man Said
51. Bluebird
- extraits De Unplugged 1991
52. I Lost My Little Girl
53. Every Night
54. And I Love Her
55. That Would Be Something
- extraits De Glastonbury 2004
56. Jet
57. Flaming Pie
58. Let Me Roll In
59. Blackbird
60. Band On The Run
61. Back In The U.s.s.r.
62. Live And Let Die
63. Hey Jude
64. Yesterday
65. Helter Skelter
66. 11. Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod