Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1974 Bad Company
 

- Style : Led Zeppelin, Ted Nugent
- Membre : Free, Queen, King Crimson, Mott The Hoople, David Bowie
- Style + Membre : The Firm

BAD COMPANY - Straight Shooter (1975)
Par WALTERSMOKE le 14 Juillet 2015          Consultée 1593 fois

En général, quand un supergroupe se forme et sort un album, il est rare que la suite des événements soit durable. Guerre d'égos, conflit de calendriers par rapport au(x) groupe(s) d'origine... mais il arrive que les conditions soient réunies pour un départ annonçant une aventure solide. C'est le cas de BAD COMPANY. Après un premier album bien flamboyant, le quatuor continue en bon chemin, encouragé par le succès qui est venu démolir la porte à grands coups de bélier. BAD COMPANY arrive donc confiant en cet an de grâce 1975, en sortant Straight Shooter.

Poursuivant sur la voie du bon gros rock des familles tendance bluesy, Bad Co ne change pas sa formule gagnante, celle qui a donné un an plus tôt "Can't Get Enough". Mais alors pas du tout même. Et c'est là qu'arrive un problème : si Bad Company a réussi à se faire un nom, c'est surtout son premier album qui vient dans les conversations, les suivants étant accusés d'en être que des redites. Ce constat est un peu exagéré, mais il est avéré pour Straight Shooter. Les comparaisons sont aussi nombreuses qu'éloquentes : "Good Lovin' Gone Bad" est une déclinaison de "Can't Get Enough", "Feel Like Makin' Love" se place en ballade suivant la tempête, comme "Rock Steady", et cætera... Oui, Bad Co ne s'est pas tellement foulé, et c'est bien dommage.

Faut-il pour autant huer Straight Shooter ? Pas sûr du tout – pas du tout, même. À défaut de se démarquer durablement des précédents efforts du groupe, les 8 morceaux arrivent globalement à se défendre. "Good Lovin' Gone Bad" est assez rentre-dedans (logique pour une ouverture et un single), le blues "Weep no More" convainc malgré une intro « baroque » qu'on jurerait pompée sur ELO... et puis il y a "Shooting Star", le clou de l'album. Cette longue ballade (6 minutes) aux paroles inspirées démontre une fois de plus le talent de Paul Rodgers en tant que songwriter. Le rythme est un peu lent et pas captivant de prime abord, mais la sauce prend progressivement.

Ces trois chansons suffisent à montrer tout le talent des compositeurs du groupe – seul le bassiste Boz Burrell reste en retrait, occupé à s'améliorer à son instrument. Mais trois chansons, ça ne rend pas génial un album qui en contient huit. De plus, comment porter aux nues certaines pistes, comme le soporifique "Anna", qui voit Simon Kirke tenter d'imiter son vieux compère sans succès sur le plan instrumental ? "Feel Like Makin' Love", par ailleurs choisi en single promotionnel avec "Good Lovin' Gone Bad" et "Shooting Star", joue sur une subtile opposition entre couplets bucoliques (si, si !) et refrain bien rock mais aussi très AC/DC dans la démarche – comprendre qu'il est simpliste comme un cours de français pour maternelles. Mais les bons moments ne sont en reste : "Call on Me" ferme l'album avec une efficacité franche et donne envie de rouler de nuit, à bord d'une vieille Cadillac à sillonner la route.

Straight Shooter n'est pas pour ainsi dire une réussite remarquable comme l'a pu l'être le premier Bad Co. Les ventes s'en ressentiront un peu, mais l'opus sera tout de même un succès. Il faut dire que les quatre musiciens possèdent toujours ce talent, cette aura qui ne les rend pas du tout ennuyeux. C'est donc toujours avec confiance et assurance que le groupe avance, rapidement et sûrement.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK par WALTERSMOKE :


CHRISTOPHE
Les Mots Bleus (1974)
Le zénith de Christophe




PULP
This Is Hardcore (1998)
Catharsis


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Paul Rodgers (chant, guitare, piano)
- Simon Kirke (batterie)
- Mick Ralphs (guitare, claviers)
- Boz Burrell (basse)


1. Good Lovin' Gone Bad
2. Feel Like Makin' Love
3. Weep No More
4. Shooting Star
5. Deal With The Preacher
6. Wild Fire Woman
7. Anna
8. Call Me



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod