Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Guru Guru

KRAAN - Live 88 (1988)
Par WALTERSMOKE le 22 Février 2017          Consultée 117 fois

Mine de rien, KRAAN a réussi à survivre là où même des formations cultes se sont cassées les dents. Non seulement le groupe a réussi à passer outre la malédiction de la fin des années 70, mais en plus il a pu continuer sa carrière sur le plan discographique dans les années 80. Bon, il a quand même pondu le passable X (1983), mais d'aucuns diront que c'est déjà ça.

Mais au milieu des années 80, le miracle se produit : KRAAN revient en force avec un line-up digne des grands jours. Ainsi, le guitariste-chanteur Peter Wolbrandt et le batteur Jan Fride reviennent enfin au sein du groupe ! Avec Ingo Bischof, cela aurait donc fait le retour du groupe qui a sorti en 1977 Wiederhören, chose hélas impossible puisque le claviériste n'a pas repris la route avec eux. Oui, mais il ne faut pas oublier un nouveau venu, à savoir Joo Kraus. Et ce n'est pas rien de le noter puisque le nouveau officie à la trompette (et aussi aux claviers et percussions), ce qui permet donc de revoir un KRAAN avec un instrument à vent, chose qui n'était pas arrivée depuis la période krautrock, rien que ça. Le petit quatuor ainsi formé prend la route des concerts, ce qui lui a apparemment réussi, et sort en 1988 un troisième live pour en témoigner.

Cette fois, pas de connerie contrairement à Tournee (1980). Live 88 est double et possède une structure vraiment fidèle à ce que proposait KRAAN sur scène. Il est aussi plus court que le premier live de 1975, mais reste quand même assez varié en termes de tracklist. Cette dernière n'est d'ailleurs pas avare en inédits, et concernant la sélection du répertoire, au moins un morceau de chaque album studio depuis Andy Nogger (1974) est interprété, ou presque puisque Let it Out (1975) reste toujours oublié. Notons avec plaisir que Fride a accepté de jouer des morceaux auxquels il n'a pas participé en studio. Un premier et déjà gros point positif, donc.

Ensuite, il y a la musique à proprement parler. Et comment dire... après avoir toléré Nachtfahrt et beaucoup moins bien encaissé X, ça fait un bien fou de revenir à un rock vivace, coloré et fun. Quand KRAAN reprend du poil de la bête, il ne le fait pas à moitié. Comme à la grande époque, tous les musiciens offrent un jeu maîtrisé de bout en bout et combinent leurs efforts pour de jouissifs morceaux. Joo Kraus s'intègre très bien au son de KRAAN et sa trompette brille avec succès sur les grands classiques "Nam Nam" et "Holiday am Marterhorn", marchant ainsi sur les pas du saxophone de Johannes Pappert.

On peut également noter un son rock qui redonne de nouvelles couleurs à des morceaux bons mais souffrant d'une production studio pas top. "You're Right" bénéficie entre autres d'arrangements qui débouchent sur une version bien meilleure que celle de 1978, "Wintruper Echo" est encore plus trippant, et "Nachfahrt" devient presque méconnaissable tant il est revisité pour obtenir quelque chose d'encore plus réussi. Côté inédits, Hellmut Hattler se fait bien plaisir : le "Rush Hour" qui ouvre l'album et met en valeur la trompette de Kraus, c'est lui; la parenté est également la même pour l'interlude "Dinner for Two", et surtout "Air Bass", un solo de quatre-cordes un peu trop démonstratif, mais qui montre à quel point le bassiste est doué. Ceci étant, c'est Wolbrandt qui marque le pas avec "Favorite Land", un chouette morceau rock-pop qui, rétrospectivement, annonce les futurs travaux de KRAAN.

Live 88 est donc un album live tout ce qu'il y a de plus recommandable. On peut néanmoins déplorer un Kraan Arabia trop court, ou bien quelques morceaux absents qui n'auraient pas été de trop – je pense notamment à Luna Park. Mais pour un retour, KRAAN est bien plus que généreux pour le coup, inutile de faire la fine bouche. Un live peut-être pas aussi essentiel que son glorieux aîné, mais clairement recommandable pour un ajout dans une discothèque.

A lire aussi en ROCK par WALTERSMOKE :


PULP
Masters Of The Universe (1994)
Une compile importante




CHRISTOPHE
Les Paradis Perdus (1973)
Et Christophe démarra son ascension


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Peter Wolbrandt (guitare, chant)
- Hellmut Hattler (basse)
- Jan Fride (batterie)
- Joo Kraus (trompette, claviers, percussions)


1. Rush Hour
2. Dinner For Two
3. Vollgas Ahoi
4. You're Right
5. Wintruper Echo
6. Nam Nam

1. Holiday Am Marterhorn
2. Air Bass
3. Nachtfahrt
4. Favorite Land
5. Jerk Of Life
6. Kunststück
7. Kraan Arabia '88



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod