Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  REMIX

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nobuo Uematsu , Joe Hisaishi , Yuzo Koshiro
- Membre : Divers Compositeurs Jeux Video

Koichi SUGIYAMA - Dragon Quest Iv Symphonic Suite (1990)
Par CHIPSTOUILLE le 26 Janvier 2006          Consultée 2513 fois

Amis pourfendeurs de slimes, réjouissez-vous, car le 4ème opus de notre fameuse "quête du dragon" nous amène, une fois n'est pas coutume, au gré des flots symphoniques du sieur KOICHI SUGIYAMA, fidèle au poste, plus rodé que jamais. Je ne m'étendrai pas sur le phénomène "Dragon Quest", libre à vous de consulter les deux précédentes chroniques à ce sujet.

Que nous réserve cette nouvelle suite de neuf ? Pas grand chose, serais-je tenté de dire, on suit la grande lignée de la précédente, parcourant des thèmes romantiques très colorés, qui se retournent une fois de plus vers des contrées contemporaines plus angoissantes. Alors certes, SUGIYAMA n'innove pas, mais il brille de mille feux, et une fois n'est pas coutume, nous ravit les oreilles de musiques fantastiques et enchanteresses. Les thèmes de Dragon Quest IV ont un gros avantage sur ceux des suites précédentes, ils sont tous bons.

De ces thèmes, on retiendra avant toute chose, "Comrades", titre qui justifie absolument la présence du Carnaval des animaux de ST SAENS sur le live In Concert, rappelant entre autres le thème des éléphants. Outre la coloration, c'est avant tout la sensation de voyage qui impressionne, grâce à son passage rappelant l'Espagne (thème chaleureux et vif, presque brûlant) au bout duquel un solo de violon vigoureux introduira de la froideur romantique russe, le tout enrobé dans un superbe thème au pizzicato (celui de l'écran de sélection, que l'on trouvait dans les jeux depuis le premier épisode en fait...)

Le voyage géographique et temporel continue sur "In a town" plus typé musique afro-américaine du début du XXème siècle (j'avoue que ma culture musicale me fait défaut sur ce point précis), on reconnaît par la suite des sonorités asiatiques, dans une musique majestueuse, rendant l'impression d'ampleur que pouvait avoir l'Empire du milieu. "Wagon Wheel's March" donne plus dans la marche militaire aux cuivres percutants. Enfin, pour en terminer avec le dépaysement, "Frightening dungeon", toujours pour exprimer cette impression de tournis, viendra jouer les charmeurs de serpents façon musique orientale.

La fin de la suite est plus classique (pour du SUGIYAMA), on reste dans la continuité des suites précédentes, plus occidentales. Mais c'est très certainement dans ce que le compositeur nippon a fait de mieux, on retient en particulier le mélancolique "Elegy~Mysterious shrine", "Balloon's flight" (façon PROKOFIEV), la mélodie concertante de "The unknow castle" (façon BACH) et enfin le très bon thème de combat "Battle for the glory". On notera tout de même que le coté contemporain se fait, sur la totalité, beaucoup plus discret.

Voici donc à mon humble avis, le meilleur de KOICHI SUGIYAMA, ou l'homme par qui le scandale arriva (c'est lui le premier à avoir composé quelque chose digne de l'appellation "musique" en Jeux-vidéo après tout) Une suite, plus colorée, plus épique, moins contemporaine, plus homogène en qualité et surtout plus dépaysante que les autres, un petit régal.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par CHIPSTOUILLE :


Nobuo UEMATSU
Distant Worlds (2007)
Vous dites ? Redite ?




DIVERS COMPOSITEURS JEUX VIDEO
Video Games Live Level 3 (2014)
Un bon coup de Kickstarter, et c'est reparti!


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



Non disponible


1. Overture
2. Menuet
3. Comrades
4. In A Town
5. Homeland ~ Wagon Wheel's March
6. Frightening Dungeons ~ Cursed Towers
7. Elegy ~ Mysterious Shrine
8. Balloon's Flight
9. Sea Breeze
10. The Unknown Castle
11. Battle For The Glory
12. Ending



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod