Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Depeche Mode
 

 Site Officiel (596)

OMD - Dazzle Ships (live At The Museum Of Liverpool) (2015)
Par WALTERSMOKE le 13 Novembre 2015          Consultée 1016 fois

Si le retour discographique d'Orchestral Manoeuvres in the Dark était assez frileux en 2010 avec un History Modern sympa sans plus, le groupe de new-wave emblématique s'est plus que bien rattrapé trois ans plus tard avec English Electric, un grand opus doublé d'une digne suite spirituelle de Dazzle Ships (1983). Comme si ça ne suffisait pas, les concerts donnés par OMD ont été largement salués par les critiques et adoubés par les fans, qui en ont eu pour leur argent. Peu de groupes en font autant, même le référentiel Ultravox n'a pas réussi à convaincre, en témoigne le live Return to Eden (2010). De plus, il n'arrête pas de donner régulièrement des concerts, même si les derniers en date n'impliquent pas le batteur Malcolm Holmes, visiblement en proie à des soucis de santé assez handicapants.

OMD en 2015, donc, tient toujours la route. Le groupe ajoute cette année-là un nouvel item à sa riche (mais inégale) discographie, plus précisément un album live. Son nom, comme tout live qui se respecte, est assez explicite : Dazzle Ships (Live at the Museum of Liverpool). Tout un programme donc, jouer à la maison une bonne partie de l'album le plus fou et aventureux de la carrière d'OMD. La bande aurait-elle cependant cédé à la tentation de rejouer en entier ce dernier, quitte à perdre en crédibilité ?

Dieu merci, non. Si accent il y a, il est mis de manière globale sur les premières années d'OMD, avant la tentation du mainstream US. Certes, Dazzle Ships est bien présent à travers 5 morceaux, mais Architecture and Morality (1983), autre album phare du groupe, ne démord pas niveau présence. Ensuite, les habituels "Enola Gay" et "Electricity" sont toujours de la partie, tandis que quelques chansons rappellent que des albums récents (et de qualité) sont sortis. La setlist paraît chiche, mais il faut avoir à l'esprit que le live dure quelques 80 minutes, ceci expliquant un peu cela.

Dazzle Ships Live est avant tout un live bien structuré et interprété. Si enchaîner Dazzle Ships et ABC Auto-Industry dès le début peut paraître incongru, la manière d'enchaîner les morceaux est claire, limpide, et permet une écoute franchement plaisante. De plus, les musiciens modernisent leur musique et offrent un nouveau visage aux extraits choisis, en témoigne par exemple "International", qui au passage mixe en intro d'autres extraits de Dazzle Ships ("Radio Prague", "This is Helena"...), mais on peut aussi parler de "The Romance and the Telescope", toujours aussi beau et dense.

Il y a des ratés, tout de même, sur ce live. "Souvenir" montre ainsi un Paul Humphreys qui se fait vieux (normal), et ne s'inscrira pas parmi les meilleures versions trouvables de ce morceau. Sur "Sailing on the Seven Seas" se fait cruellement sentir le manque de la batterie de Holmes, et plus généralement, malgré la longueur du live, il est regrettable de n'avoir comme représentant de English Electric qu'un seul morceau ("Metroland", pas trop mal joué par ailleurs).

Dazzle Ships Live n'est donc pas le live de l'année, pour sûr. Cependant, il reste de bonne facture, et montre ce qu'un vieux groupe de new-wave peut être capable de faire après plus de 30 ans d'existence. Les fans adoreront, les autres pourront apprécier un live au moins intéressant.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


SOFT CELL
The Art Of Falling Apart (1983)
Froid, tranchant, dansant




PULP
Dogs Are Everywhere (1986)
Un EP bien noir


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Andy Mcclusk (chant, basse, claviers)
- Paul Humphreys (claviers, choeurs)
- Martin Cooper (claviers)


1. Dazzle Ships Pts. Ii, Iii & Vii
2. Abc Auto-industry
3. Sealand
4. Messages
5. Radio Waves
6. Genetic Engineering
7. History Of Modern (part 1)
8. Julia's Song
9. She's Leaving
10. Souvenir
11. Maid Of Orleans
12. 4-neu
13. International
14. Metroland
15. Sister Mary Says
16. Sailing On The Seven Seas
17. Enola Gay
18. Electricity
19. The Romance And The Telescope



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod