Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-PUNK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1980 Killing Joke
1981 What This For... !
1985 Night Time
1994 Pandemonium
1996 Democracy
2003 Killing Joke 2003
2006 Hosannas From The Bas...
2012 Mmxii
2015 Pylon
 

- Membre : Jaz Coleman
- Style + Membre : Ministry, Prong
 

 Killing Joke Official Facebook (569)

KILLING JOKE - Absolute Dissent (2010)
Par ERWIN le 29 Août 2020          Consultée 212 fois

Peu de fausses notes dans la discographie des Anglais, vraiment peu, ce qui a toujours eu le don de m'étonner, car je ne l évoque jamais à l'heure de citer mes groupes préférés. C'est injuste, essayons donc de remettre ce César de la musique à la place qu'il mérite en s'attaquant à ce que je connais le moins d'eux. Let's go !

La période des 2010 semblent d'excellente qualité, non ? Sur une rythmique dantesque de Geordie, "Absolute Dissent" renoue avec la grande tradition des mélodies pop dans la musique de la Blague Qui Tue. C'est simple et d'une efficacité maximale, Ferguson et Youth n'étant pas en reste pour créer une ambiance sonore digne de leur fameux Pandemonium.

Quelle entrée en matière ! L'intensité ne faiblit pas un instant avec la lancinante "The Great Cull", Jaz s'y montrant presque sur la réserve et laissant la puissance de la musique dominer les débats. Le bridge y est phénoménal.
S'ensuit la post-punk, très ambient dans l'esprit, "The Raven King". Ah ces trois notes claires de Geordie tout du long ! SIOUXIE, vient écouter de suite ! La suite n'a pas besoin de forcer pour se durcir, sans perdre aucunement son identité. Jaz drive ce titre avec divers changements de tempo et son unique talent pour créer le malsain là ou règne à l'origine une certaine mélodie. Quelle force !

Le son rugueux n'étouffe pas pour autant l'esprit new-wave de "In excelsis", avec son clavier tellement eighties. Avec "Here Comes The Singularity", n'était le son typé d'aujourd'hui, le chant de Jaz est supra new-wave, magnifique de froideur. On croirait les CURE à la composition !

Qu'est-ce donc que ce synthé à la J-M.JARRE sur "European Super State" ? La compo déploie une identité presque dance, nonobstant la puissance de la guitare de Geordie, toujours impeccable. On tournoie, on louvoie et les influences premières remontent à la surface. Il y a du germanique là-dessous, presque du belge, avec cette ambiance à la FRONT 242. Quelle petite merveille ! Coleman a dû s'éclater en la composant, tant on nage dans la démesure de son esprit dérangé !

Quelle curieuse vibration sur "Ghosts Of Ladbroke Grove", à la fois tellurique et mécanique, une fusion rare dont Jaz est l'un des seuls dépositaires. Ce serait presque lounge avec ce synthé ondoyant et sa basse répétitive à la Paul Simonon.

Le metal lourd reprend ses droits sur "This World Hell" où Jazz éructe. Voilà un petit instant de lâchage de plombs ! Le refrain est K.J dans l'âme ! "Depthcharge" nous replonge d'emblée dans la logique industrielo-metallique du groupe depuis le début des nineties. Je suis toutefois moins fan du chant écorché de Jazz ici ; je trouve qu'il convient moins bien à la classe généralement dispensée sur les titres de KILLING JOKE.

La basse de Youth tonne sur la punky et accusatrice "Endgame" au refrain crépusculaire, devient métallique sur le bridge à la PANTERA. "Fresh Fever From The Skies" paraît moins structuré et linéaire, avec quelques relents punk. On retient l'énorme riff de "Honour The Fire" avec l'écho si familier de Geordie. Le ton est pop, avec une rythmique assez proche de Devin TOWNSEND.

Dieu, que c'est fort ! Ces mecs se trompent très rarement, parvenant toujours à coller avec l'évolution musicale sans renier leurs racines. Bravo !

A lire aussi en PUNK-ROCK par ERWIN :


BERURIER NOIR
Invisible (2006)
Un max de folie

(+ 1 kro-express)



Billy IDOL
Kings And Queens Of The Underground (2014)
Le roi des keupons

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez







 
   STREETCLEANER

 
   ERWIN

 
   (2 chroniques)



- Jaz Coleman (chant)
- Youth (basse)
- Geordie Walker (guitares)
- Paul Ferguson (batterie)
- Participation Mentionnée Séparément :
- Reza Udhin (claviers)


1. Absolute Dissent
2. The Great Cull
3. Fresh Fever From The Skies
4. In Excelsis
5. European Super State
6. This World Hell
7. Endgame
8. The Raven King
9. Honour The Fire
10. Depthcharge
11. Here Comes The Singularity
12. Ghosts Of Ladbroke Grove



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod