Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Ffs

SPARKS - In Outer Space (1983)
Par ARP2600 le 8 Juillet 2017          Consultée 947 fois

Ah, que la limite entre la réussite et l'échec peut être ténue... surtout en humour d'ailleurs. Il suffit d'avoir un poil moins d'inspiration, d'en faire juste un rien trop, et la blague tombe à plat. C'est le destin des SPARKS au cours de ces années 80-85, où se côtoient des albums très drôles et des tentatives affligeantes. In outer space tombe clairement dans le deuxième ensemble, il n'est meilleur que Terminal Jive que parce qu'il est plus diversifié et vivant.

Tout d'abord, il s'agit d'un album bien plus électronique que les précédents. Il n'est d'ailleurs plus produit par Mack, mais par les frères Mael eux-mêmes. On se situe toujours dans le spectre new wave, mais cette fois, c'est une vraie avalanche de synthés bien datés où le backing band Haag-Bohem-Kendrick n'a plus une très grande place. Notons aussi que l'ingénieur de la plupart des chansons est Dan Lacksman et qu'une obscure « coordination de l'album » est attribuée à Marc Moulin ; deux des trois membres du groupe de synthpop humoristique belge TELEX (1). On retrouve nombre de sonorités bien kitsch utilisées par ces derniers, ce qui n'est franchement pas forcément une bonne chose.

Cela aurait pu marcher quand même, mais comme annoncé, on a un problème d'humour. Déjà sur Angst in my pants, Ron Mael se gaussait bien du nouveau romantisme, mais à coup de chansons rock réussies la plupart du temps. Ici, c'est le côté synthpop qui est tourné en dérision, mais de façon à la fois trop et pas assez évidente. Je veux dire par là que des chansons aussi creuses de la part de ce groupe ne peuvent évidemment pas être sérieuses... mais pourquoi essayer de faire du dix-septième degré quand le deuxième suffit à tous les coups ? À mon avis, le résultat n'est vraiment pas drôle, sans parler du fait que les groupes qu'ils raillent ne méritent pas ça. C'est que les musiciens de new wave n'étaient eux-mêmes pas toujours très sérieux, et leurs paroles bien plus chargées de sens qu'il y paraît à première vue.

Le résultat commercial de l'album est dès lors assez logique. Les britanniques et les autres européens n'ont guère apprécié la blague, ce disque n'a pas fonctionné par chez nous. Les Américains, moins au fait des détails du style, se sont montrés plus réceptifs, il faut dire qu'ils semblaient beaucoup apprécier la chanteuse Jane Wiedlin des Go-Go's qui intervient sur le single « Cool Places » et sur « Lucky me, lucky you ». On sait que les SPARKS n'ont pas été prophètes en leur pays, mais tout de même, il est curieux que « Cool Places » soit leur plus grand succès aux États-Unis.

On ne va pas épiloguer sur ce disque indéfiniment. Le mélange sonore est daté et téléphoné, il est heureux que le style et les rythmes soient assez variés. Les textes ne méritent pas plus d'attention, ils sont platement stupides exprès, il suffit d'écouter « Popularity », qui peut à la rigueur être rigolote une fois ou deux. La seule chanson que je retiendrai vraiment, bien fichue sans être un chef-d’œuvre pour autant, est le second single, « All you ever think about is sex ». Le reste s'écoute sans problème, mais on ne vibre ni ne rit très souvent, de nouveau seuls les rythmes entraînants sauvent de l'ennui total.

(1) Voir les chroniques consacrées à ceux-ci, où le lien avec les SPARKS est bien sûr évoqué. Il est curieux que TELEX ait sorti un album ultrakitsch et ironique peu après celui-ci, Wonderful World. C'est à croire qu'ils ont fait un concours de la pire moquerie de nouveau romantisme. Pourtant, à choisir, je préfère encore le disque de TELEX, horrible mais plus original et drôle que In outer space.

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


ULTRAVOX
Lament (1984)
Le chant du cygne de la new wave ?

(+ 1 kro-express)



VISAGE
Visage (1980)
Ultravox + Magazine


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Russell Mael (chant)
- Ron Mael (claviers)
- Bob Haag (guitare, synthés, chœurs)
- Leslie Bohem (basse, chœurs)
- David Kendrick (batterie)
- James Goodwin (claviers)
- Jane Wiedlin (chant sur 1,8)


1. Cool Places
2. Popularity
3. Prayin' For A Party
4. All You Ever Think About Is Sex
5. Please Baby Please
6. Rockin' Girls
7. I Wish I Looked A Little Better
8. Lucky Me, Lucky You
9. A Fun Bunch Of Guys From Outer Space
10. Dance Godammit



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod